Fiche Personne
Réalisateur/trice Acteur/trice Assistant/e réalisateur

Sarah Maldoror

Guadeloupe, Guadeloupe

Français

Née en 1938 à Candou (France).
Membre fondatrice de la troupe de théâtre Les Griots, avec Toto Bissainthe, Ababacar Samb, Bassori Timité et d’autres comédiens noirs. Cette réalisatrice guadeloupéenne est surtout connue par les films qu’elle a réalisés en Afrique: Sambizanga (1972) primé à Carthage. Ses films illustrent les luttes de libération en Afrique depuis 1971. Elle fait ses études de cinéma au VGIK à Moscou, elle y fait la connaissance de Osmane Sembene. Son premier documentaire Monagambé (1969) sur les tortures en Algérie lui fit remporter plusieurs prix. Aux Antilles, elle a su s’approcher par la poésie d’Aimé Césaire dont elle a fait également le portrait dans Aimé Césaire, le masque des mots. Epouse du poète angolais Mario de Andrade qui fut leader historique du mouvement de Libération de l’Angola, elle a toujours filmé avec le regard de militante de nombreuses oeuvres.
Elle joue en 2005 dans Voisins, voisines de Malik Chibane.

English

Born in 1938 in Candou (France).

Sarah Maldoror, born Sarah Ducados in Gers, France is a black French film director. She choose her artist’s name in remembrance of The Songs of Madoror by Lautréamont. She attended a drama school in Paris. Together with her companion Mário Pinto de Andrade she received a scholarship and studied film with Mark Donskoi in Moscow in 1961-62 where she met Ousmane Sembène. She is best known for her feature film Sambizanga (1972) on the 1961-1974 war in Angola. She made a number of important documentaries too.

Source:
www.quinzaine-realisateurs.com/sarah-maldoror-r9525.html
Films(s)