Trente ans après, ou presque, relire Le Nègre Potemkine

Lire hors-ligne :

Paru en 1988, le livre de l’écrivain et cinéaste camerounais Blaise N’Djehoya, Le Nègre Potemkine (1), fait non seulement une large place aux soldats oubliés de la Grande guerre, communément regroupés sous le vocable « tirailleurs sénégalais », mais il offre également une photographie originale et pertinente de la France du début des années 1980.

RELIRE BLAISE N’DJEHOYA, à vrai dire, se passe d’occasion, et pourtant, il est difficile devant les commémorations autour de la Marche pour l’égalit&e...

Connectez-vous pour lire la suite de l'article...
Si vous avez déjà un compte client sur Africultures vous pouvez saisir vos paramètres d'identification :

Si vous n'êtes pas encore abonné à la revue AFRICULTURES, vous pouvez le faire en cliquant sur Adhérer.

Laisser un commentaire