Une Administration kafkaïenne

Print Friendly, PDF & Email

Yvon Ogula Ivanga, frère du cinéaste Imunga Ivanga, cherche à créer une maison de production audiovisuelle à Libreville (Gabon). Péripéties administratives.

 » Fin mai 98, je me rends au ministère du commerce pour déposer un dossier de création de SARL et obtenir l’agrément de commerce. L’adjoint du ministre qui doit signer le dossier étant absent en raison d’un deuil, je dois attendre une quinzaine de jours. Entre-temps, un nouveau système d’enregistrement est mis en place qui, en réduisant le nombre de signatures nécessaires, devrait alléger l’attente, si bien que finalement, le 17 septembre, il ne manque plus que la signature du ministre lui-même. Courant octobre, on me demande une autorisation technique du ministère de la communication. Un conseiller de ce ministère me demande alors une liste des matériels utilisés. Je fournis la liste et reste sans réponse. Trois semaines après, on m’indique qu’une autorisation technique n’est pas nécessaire. J’en demande la confirmation écrite pour le ministère du commerce. Toutes ces démarches doivent se faire sur place, souvent confronté à des bureaux vides, le responsable étant absent et aucune secrétaire n’assurant une permanence. C’est à chaque fois une demi-journée de perdue. Finalement, j’arrive à arranger une communication téléphonique entre les deux responsables des deux ministères qui semble régler l’affaire. De retour au ministère du commerce, c’est maintenant l’objet de la société qui pose problème, lequel prévoit  » la diffusion et la commercialisation de tout objet audiovisuel et multimédia  » : le mot diffusion  » laisserait penser  » que l’on va faire de la radiodiffusion, ce qui nécessite une autorisation spéciale. Comprenant que ce fonctionnaire a besoin d’une décharge écrite, je retourne au ministère de la Communication. En l’absence de secrétaire, le conseiller me dicte la lettre nécessaire que je vais ensuite faire taper à mes frais. Au rendez-vous donné pour la signature de la lettre, le bureau est inoccupé. Mais une fois cette lettre signée, cela devrait marcher ! Pourtant, il faudra attendre après les élections car le ministre qui doit signer est en campagne électorale… « 

///Article N° : 613

  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire