Musique

Musique


Alors que résonnent encore les accords des guitares flamenca qui animèrent le festival des Villes des musiques du monde à l’automne passé, les artistes s’invitent dans les écoles de Seine-Saint-Denis. De janvier à mai, la Cité des Marmots permet à 440 élèves de s’initier au répertoire des musiques populaires méditerranéennes.

Né en Guadeloupe au XVIIe siècle avec l’esclavage transatlantique, le gwoka est un genre musical exclusivement chanté en langue créole. Il a été transmis de génération en génération. S’appuyant sur le triptyque tambour-chant-danse, le gwoka accorde une large place à la voix. Musique-mémoire et musique de résistance, cette expression chantée et dansée, inscrite en 2014 sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’Unesco, poursuit son expansion à travers le monde.

Les images de l'article
Rue pietonne de Pointe a Pitre. A droite sur la photo, le guitariste Christian Laviso. © Martine Sornay
Rue pietonne de Pointe a Pitre. © Martine Sornay




L’édition 2016 de l’un des plus grands rendez-vous musique du Continent devait se tenir en ce mois de février à Zanzibar. Faute de partenaires conséquents, le festival a été renvoyé à l’an prochain. L’occasion peut-être de l’inscrire dans une nouvelle perspective.

Les images de l'article
© Peter Bennet
© Robin Batista




Par L'Azenda

Parmi les mystères les plus passionnants de La Réunion, il y a le cryptogramme de La Buse, le Piton de la Fournaise, les convictions politiques de Nassimah Dindar, et lui : Frédéric Chamand. Son nom et son visage ne vous disent peut-être rien mais vous l’avez forcément déjà vu, et vous vous en souvenez.

Les images de l'article
© Mickaël Dalleau
© Mickaël Dalleau
© Mickaël Dalleau




Oum (Loft Music - MDC)

Dernier album de la chanteuse marocaine Oum, Zarabi dialogue avec les vents du désert marocain. Les sonorités sahraouies y croisent le jazz cubain, la langue darija et le chant des oiseaux.

Elom 20ce

14 titres qui sonnent comme autant de vœux pour l’humanité. Une déclamation d’amour de l’artiste togolais. Le titre de l’opus se veut clin d’œil au Mood Indigo de Duke Ellington et Barney Bigard.

Le poids des traditions, une culture patriarcale ancrée telle une matrice de vie, un public majoritairement composé d’hommes, des artistes masculins jaloux de leur succès. Autant dire que la représentation féminine dans le rap sénégalais a du mal à se tailler une place pérenne. Certes, des groupes naissent. Certes, des personnalités fortes émergent. Mais cela ne dure pas toujours…

Les images de l'article




Ce 29 janvier 2016, le Zénith célèbre les 30 ans du raï en France. De ses premiers succès à la tendance Raï n’B fever. Dans un contexte chargé où les artistes de musique arabe sont victimes à la fois des soubresauts politiques et de la débâcle de l’industrie musicale.

Les images de l'article
Cheb Mami, cheb Khaled, cheb Hamid et Cheb Sahraoui au festival du raï à Bobigny en 1986 © Kechiti Abdelkader




Présent au Sahara depuis 15 ans, Arnaud Contreras, documentariste et journaliste à Radio France et RFI, publie Sahara Rocks ! Avec la ferme volonté de rétablir une perspective sur un territoire associé aux enjeux sécuritaires. A travers ses photos, il donne la parole aux musiciens.

Avec Intra-muros (Greenstone/Modulor) le rappeur Kohndo signe un quatrième albumintrospectif, d’une plus grande noirceur que les autres. Immigration, prison, montée des extrêmes se font l’écho d’une époque de plus en plus désenchantée…

Les soirées hommage d'Africolor

Deux décès en une saison, cela pèse sur un festival. Confronté à la précarité des artistes du Continent, Africolor a dû transmuer en hommage les deux soirées « tremplin » consacrées aux carrières discrètement montantes de Victor Démé et Bako Dagnon. Une manière de renforcer ses liens avec la communauté westaf, avec qui elle a toujours communiée depuis ses débuts.

Les images de l'article
© DR




Ou le refus de l'étiquette

On l’a connu actrice. Aujourd’hui, on salue sa musique. Mini Ouenze son duo à triangulaire possible, vient de sortir son premier album, Lamuka, en autoproduction et sans le moindre filet.

Les images de l'article




(Warner music)

St Germain, un pilier dans l’histoire de la French Touch, revient en force dans les bacs. Après treize années d’absence sur une scène pourtant bien marquée par Boulevard (1995) et Tourist (2000), deux de ses précédents opus devenus mythiques. Sa quatrième galette navigue entre la France et les Amériques, en passant par l’Afrique.

D'Ablaye Cissoko et Constantinople

Migrateur, céleste, bienfaiteur, les jardins que cultive Ablaye Cissoko et l’ensemble Constantinople sont une recherche d’harmonie entre les mondes. Tissant un lien entre les traditions orales mandingue et perse médiévales, les artistes font se confronter leurs racines dans un dialogue sensible. Une poésie vagabonde…

Les images de l'article
© Michael Slobodian




Panafrican patchwork

En septembre, Cheikh Lô était à Paris pour présenter Balbalou, son dernier opus, paru chez Wagram. L’occasion pour nous d’échanger quelques mots avec celui que la 21ème édition du Womex à Budapest a consacré par un award du meilleur artiste, en octobre dernier.

Les images de l'article
© S.Elbadawi/ Fonds W.I
© S.Elbadawi/ Fonds W.I




Des muscles et du nerf derrière la scène

A Lagos, la sécurité reste un marché juteux, qui fait vivre loubards et entreprises, au service notamment des artistes, du public et des VIP. Le monde de l’événementiel a aussi besoin de protection.

Les images de l'article




Abd Al Malik est de retour avec Scarifications, cinq ans après Château rouge. Un album surprenant, où le rap renoue avec son frère d’armes, l’électro. Un flow saisissant qui n’a jamais été si vif de la part du rappeur-poète.

Les images de l'article




Une femme en quête

Nawal et les femmes de la lune, le film d’Eric Münch et François Kotlarski raconte le questionnement intime d’une artiste revenue sur sa terre d’origine.

Les images de l'article




Natasha Atlas,

Avec Myriad Road (Decca Records), Natasha Atlas reprend son souffle dans le jazz, aux côtés d’Ibrahim Maalouf. Une voix langoureuse sur une orchestration toute en cuivres et piano. Un épurement qui lui sied à merveille.

Aurelio

Ambassadeur du peuple Garifuna, Aurelio chante les histoires d’une singularité caribéenne. Mélancolique et suave, Landini relève du syncrétisme des musiques africaines et amérindiennes.

1 3 4 5 6 7 48