Cleaner

De Renny Harlin

La mort est mon métier
Print Friendly, PDF & Email

Le meilleur moment du film : Tom Carver, joué par Samuel Jackson, rentre tard et retrouve sa fille plantée devant la télé à regarder de vieilles comédies hollywoodiennes. Il imite alors le débit de parole et le ton saccadé des répliques de Cary Grant, James Stewart et Katherine Hepburn. Cette parodie réussie des classiques n’empêche aucunement Cleaner d’en respecter les règles de base.
Tom Carver est nettoyeur. Les familles s’adressent à lui pour faire le ménage lorsque la mort n’a pas été propre. Il est donc méticuleux. Très méticuleux. Gros plan sur le pli de son pantalon, ses placards impeccablement rangés, ses chemises soigneusement repassées, ses essuie-mains toujours bien alignés. Le personnage est posé, il n’en bougera plus. Bien que sa fille s’efforce à lui conférer un peu d’humanité, Samuel Jackson est à l’image du film qu’il porte sur ses épaules : formaté comme on l’a rarement vu. Tout est carré, ficelé, bouclé. Manipulation, réalisation graduelle du personnage : les indices s’enchaînent, les traumatismes se répètent, il ne manque pas une pièce au puzzle.
C’est sans doute la marque des années 2000 : Hollywood offre sa vision de l’Amérique multicolore où Noirs, Latinos et Blancs se partagent l’affiche à égalité. On ne peut que s’en féliciter, alors que les interprètes latinos sont en train d’accéder aux rôles pour lesquels les NoirEs se sont battus quinze ans auparavant. On se demande tout de même un peu où sont passés les Spike Lee d’antan…

avec Samuel Jackson, Ed Harris, Eva Mendes///Article N° : 7603

  •  
  •  
  •  
  •  
Les images de l'article
© Millenium Films
© Millenium Films
© Millenium Films
© Millenium Films





Laisser un commentaire