David Goldblatt : vraie-fausse distinction entre art et journalisme

Print Friendly, PDF & Email

« En Autriche, après une conférence, cette remarque étonnante m’a été lancée : « vous croyez donc en quelque chose ! ». L’apartheid a eu cet effet heureux de nous forcer à prendre position. En Europe et aux Etats-Unis, les photographes sont très soucieux de la forme et de la mode, qui paraissent plus importants que le contenu. Il y a en Afrique du Sud une tradition forte de photographie liée aux « vraies questions », des sujets de grand intérêt pour les gens. Ce genre est considéré dans beaucoup de capitales aujourd’hui comme démodé. Je suis content de voir que plusieurs personnes continuent de travailler dans cette perspective en Afrique du Sud. Nous avons beaucoup de problèmes ici qui ne sont pas résolus. En même temps, je suis content de voir que nous produisons un travail appartenant à un mouvement plus artistique, qui rompt avec un isolement culturel dont nous avons beaucoup souffert. »

///Article N° : 1884

  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire