De l’archive papier au vide numérique

Le cas du Burundi - Perte d'un patrimoine visuel

Lire hors-ligne :

Par manque d’attention, d’infrastructures et de savoir-faire, un certain nombre de pays africains sont sur le point de perdre leur patrimoine visuel. L’arrivée du numérique sur le marché n’a, quant à elle, pas arrangé la donne pour le moment. Conscients de ce problème crucial, les auteurs de ce texte s’appuient sur l’exemple du Burundi, pour dresser un état des lieux des pratiques photographiques – de presse et de studio ? -, depuis le temps de la colonisation belge jusqu’à nos jours.

« La reconnaissance des photographes africains et du langage visuel unique qu’ils ont développé », écrit le collectionneur Artur Walther dans le remarquable catalo...

Connectez-vous pour lire la suite de l'article...
Si vous avez déjà un compte client sur Africultures vous pouvez saisir vos paramètres d'identification :

Si vous n'êtes pas encore (ou plus) abonné à la revue AFRICULTURES, vous pouvez le faire en cliquant sur Adhérer.

Laisser un commentaire