Écrire le métissage

Lire hors-ligne :

Les personnages métis apparaissent dans la littérature africaine dès les années 1930. Aperçu historique, de Nini la mulâtresse d’Abdoulaye Sadji à Lagon, lagunes de Sylvie Kandé.

Première colonie française en Afrique noire, le Sénégal est le pays où la question du métissage s’affirme très tôt dans la littérature, notamment à travers écrits d’Ousmane Socé et d’Abdoulaye Sadji. Le premier prône le métissage culturel tout en se méfiant du brassage biologique ; Dans son roman, Mirages de Paris (1937), il fait dire à l’un de ses personnages :  » Il ne faut pas que nous élite noire, nous ayons des enfants métis. Ceux-ci retourneront à la race blanche un jour ou l’autre. Et la r...

Connectez-vous pour lire la suite de l'article...
Si vous avez déjà un compte client sur Africultures vous pouvez saisir vos paramètres d'identification :

Si vous n'êtes pas encore (ou plus) abonné à la revue AFRICULTURES, vous pouvez le faire en cliquant sur Adhérer.

Ce contenu vous intéresse ? Africultures a besoin de vous pour continuer d'exister. Alors soutenez-nous !

Laisser un commentaire