Événements

Visions Sociales 2010 : focus Afrique
8ème édition

Français

Un autre regard autour du Festival de Cannes

Parrainées par le comédien et réalisateur Jean-Pierre Darroussin*, VISIONS SOCIALES met en avant deux thèmes sensibles : la souffrance au travail et la situation des femmes dans le monde et accorde cette année, une place importante au cinéma africain, avec 9 films programmés, notamment « District 9 » en ouverture, la fiction de l’Ethiopien Hailé Gerima, « Teza », le documentaire du Malien Kal Touré « Victimes de nos richesses », ainsi que plusieurs projections en présence de réalisateurs : « Un transport en commun » de Dyana Gaye, « Le collier et la perle » de Mamadou Sellou Diallo ou encore « Shirley Adams » d’Olivier Hermanus…

À noter également, des rencontres-débats avec des professionnels du cinéma, dont une autour du documentaire africain, le 20 mai.

Enfin, une exposition de photographies : « Femmes africaines » à laquelle participent des artistes zimbabwéens, malgaches, mozambicains, maliens et sud-africains.

Les 8ème Visions Sociales parrainées par l’acteur et réalisateur Jean-Pierre Darroussin, explorent en effet, à travers une sélection de 30 films, des thématiques au cœur de l’actualité sociale et politique.

Durant dix jours, une sélection de courts et longs métrages, fictions et documentaires français et étrangers privilégiant la liberté de création et l’originalité des regards, sera montrée au
Château des mineurs, à La Napoule, permettant l’échange fructueux des points de vue cinématographiques et citoyens.

La souffrance au travail et la situation des femmes dans le monde, à l’occasion de la 100ème journée internationale des femmes, sont les thèmes phares de cette édition. Une place
importante est également accordée au cinéma d’Afrique – parmi les films présentés citons Teza du grand réalisateur Ethiopien Hailé Gerima, Daratt de Mahamat-Saleh Haroun, ou encore
Le Collier et la Perle de Mamadou Sellou Diallo.

L’ACID, La Quinzaine des Réalisateurs, La Semaine Internationale de la Critique, le Festival de Cannes « Un Certain Regard » et le Festival des trois continents, partenaires des Visions
Sociales, enrichissent la programmation de leurs films inédits.

Entre les projections se glissent les rencontres avec les équipes des films proposés, les échanges avec nos partenaires, les discussions et débats sur l’avenir du cinéma et sur la
construction d’une société plus juste.

Visions Sociales est en accès libre et sans badge. Mais, fidèle à nos valeurs et engagements, la soirée de clôture, qui permet d’aider une association, est symboliquement
payante (5 euros!).


Films africains

– UN TRANSPORT EN COMMUN de Dyana Gaye [soirée d’ouverture] (en présence de la réalisatrice)
France / 2009 / Fiction / Court Métrage / 48mn

A la gare routière des Pompiers (Dakar), un taxi s’apprête à partir pour Saint Louis. A bord, six passagers : Souki, une jeune femme se rendant à l’enterrement de son père qu’elle n’a jamais
connu ; Malick, un jeune homme souhaitant saluer sa fiancée avant son départ pour l’Italie ; Mme Barry, propriétaire d’un salon de coiffure et désireuse de revoir ses enfants après de
nombreuses années ; Joséphine et Binette, deux françaises au terme de leurs vacances au Sénégal. Le temps du voyage va permettre à ces individus que ne lie a priori, d’unir leur destin.

– DISTRICT 9 de Neil BLOMKAMP [soirée d’ouverture]
Etats-Unis / 2009 / Science Fiction / 1h50

Des extraterrestres venus se réfugier sur la planète Terre, il y a près de trente ans, vivent depuis malmenés et sous haute surveillance dans le District 9. La tension est à son paroxysme
et le mécontentement de la population est devenu incontrôlable.

– TEZA de HAILE GERIMA
Ethiopie-France / 2008 / Fiction / 2h20

Anherber a étudié en Allemagne. Une fois diplômé, il retourne dans son pays natal, l’Ethiopie.
La situation n’a pas changée et le pays est passé d’une dictature à une autre, ce qui le pousse à remettre en question ses idéaux. Il est plein d’espoir de pouvoir apporter un soutien à son pays grâce à ses nouvelles connaissances

– LES SECRETS de Raja AMARI
Tunisie- France / 2009 / Fiction / 1h31

Le film traite de la confrontation de deux mondes dans leur incompréhension mutuelle. A travers l’histoire de Aïcha, Radhia et leur mère qui vivent à l’écart du monde dans une grande maison à l’abandon. L’équilibre de leur quotidien vacille le jour où un jeune couple, ignorant leur existence, vient s’installer dans la maison. Aucun n’a les clés pour accéder à l’autre et la cohabitation forcée va les mettre face à face.

– ARLIT, DEUXIEME PARIS de Idrissou Mora Kpai
Bénin-France / 2005 / Documentaire/ 1h18

Née des mines d’uranium et de l’immigration, Arlit, ville située dans le désert nigérien était l’équivalent dans les années 70, pour la sous-région africaine, du New York du 19ème siècle. Une sorte de terre aventure où il paraissait paisible à tout à chacun de se faire une situation meilleure. La rébellion touarègue et la chute des cours de l’uranium ont changé la donne. C’est l’occasion pour le réalisateur de nous faire découvrir cette ville à la frontière du désert. Ancien eldorado et plaque tournante de la région dans les années 70 en raison de l’exploitation de l’uranium par la COGEMA, devenue une ville fantôme depuis la rébellion touareg et le départ annoncé de la société française.

– DARATT de Mahamat-Saleh HAROUN
Tchad / 2006 / Fiction / 1h35

Tchad, 2006. Le gouvernement a accordé l’amnistie à tous les criminels de guerre. Atim, 16
ans, reçoit un revolver des mains de son grand-père pour aller retrouver l’homme qui a tué son père. Atim quitte le village et part pour N’djaména, à la recherche d’un homme qu’il ne connaît
même pas. Il le localise rapidement : ancien criminel de guerre, Nassara est aujourd’hui rangé, marié et patron d’une petite boulangerie.

– VICTIMES DE NOS RICHESSES de Kal Touré
Mali / 2007 / Documentaire / 1h

En septembre 2005, de jeunes migrants d’Afrique trouvent la mort lors de leur tentative de passage à Ceuta et à Melila. Un regard critique sur la violence qui entoure les barrières de la
forteresse européenne et les causes profondes des flux migratoires, le déséquilibre entre le Nord et le Sud.

– LE COLLIER DE PERLES de Mamadou Sellou Diallo
Sénégal-France / 2009 / Documentaire / 52mn

« Le Collier et la Perle » est une lettre d’un père à sa fille. Une lettre filmée qui visite le mystère de la femme. De la femme corps de souffrance pour donner la vie, de la femme corps objet de
séduction, à la femme corps toujours mutilé. Le film raconte l’odyssée de la femme et la construction du corps féminin.
[ film suivi d’une rencontre avec le réalisateur, puis de la Rencontre métier autour du documentaire Africain ]

– SHIRLEY ADAMS de Olivier HERMANUS
Afrique du Sud / 2009 / Fiction / 1h32 (en présence du réalisateur)

En Afrique du Sud, Shirley Adams s’occupe tant bien que mal de son fils, Donovan, devenu invalide après avoir été touché par une balle dans le cou. Son mari s’est en plus enfui. Les frais d’hôpitaux l’ont vite ruinée. Le procès concernant le cas de son fils va bientôt s’ouvrir, elle réalise que le coupable est en réalité un ami de Donovan.