Événements

Journée d’études : Traversées. Frontières et circulations dans les films d’Afrique et de sa diaspora
A l’Université de Nanterre, journée enrichie par des projections au cinéma « Les Lumières » de Nanterre, en présence des cinéastes, tels Jean-Marie Teno et Isabelle Boni Claverie.

Français

Dans l’effervescence sociale et politique des Indépendances, les premiers films réalisés par les Africains ont apporté de nouvelles visions de leur continent.
Aujourd’hui, d’autres écritures apparaissent et la subjectivité, l’intime, ou des voix de femmes s’imposent. La révolution numérique a vu naître d’autres modèles de production locaux, notamment la vidéo industrie nigériane – « Nollywood » -, désormais le 2e producteur de films au monde.
Si les cinémas d’Afrique ont longtemps été étudiés pour leur apport politique et social, aujourd’hui un changement de paradigme analytique s’impose. Toutefois une question persiste : celle de la frontière. Dans un monde global, postcoloniale marqué par l’inégalité de la mobilité et des circulations, cette question revient en force dans les films, à la fois comme lignes que l’on franchit ou qui séparent. La frontière, la traversée, s’imposent ainsi comme un prisme par excellence pour aborder les cinématographies contemporaines.
En effet, les cinéastes d’Afrique se sont souvent déplacés, en traversant divers univers culturels, lesquels nourrissent leurs créations. L’universitaire Teshome Gabriel qualifia même les cinémas d’Afrique subsaharienne de « cinémas nomades ». Films en mouvement, films des grandes espaces, films des interstices, ils bouleversent les codes et les genres cinématographiques, dépassant les frontières entre cinémas documentaire, ethnographique, expérimental et de fiction. « Ce bouleversement caractérise et incarne la vertu même de ce cinéma nomade ». Affirmer cette liberté de circulation réelle et créative est en soi une geste politique dans un monde tenté par le repli.
Sous le thème de la traversée – esthétique, thématique, théorique – cette journée invitera donc des chercheurs, des critiques et des cinéastes à échanger et à dialoguer ensemble.

PROGRAMME

9h30
Introduction : Anne Crémieux

9h45 – 10h30
Conférence inaugurale : Jean-Marie Teno, cinéaste
Trajectoires et subjectivation : du personnel au politique

Pause

Panel 1 : 10h45 – 12h15
Itinérances : traversées et cinémas transnationaux
Modérateur : Daniela Ricci, enseignante chercheuse et cinéaste, Université Paris Nanterre, membre du laboratoire HAR
Intervenants :
Claire Diao, journaliste, critique de cinéma
Double Vague : interroger la double culture à l’écran
Melissa Thackway, enseignante chercheuse et cinéaste, INALCO/Sciences Po
Crossing Lines : frontières et circulations dans les cinémas d’Afrique et de la diaspora
Raquel Schefer, enseignante chercheuse et cinéaste, Université Grenoble Alpes
Le Nouveau cinéma latino-américain et le cinéma révolutionnaire mozambicain : une cartographie historique et esthétique

Pause déjeuner

Panel 2 : 14h00 – 15h30
Genres, réappropriations, recyclages
Modérateur : Melissa Thackway, enseignante chercheuse et cinéaste
Intervenants :
Thierno Ibrahima Dia, enseignant chercheur, Université Bordeaux Montaigne, critique de cinéma
Friedrich Dürrenmatt et Prosper Mérimée, en version wolove
Isabelle Boni Claverie, écrivaine et cinéaste
Identités et hybridation : autour du film « Trop noire pour être française ? »
Anouk Batard, doctorante, Université de Toulouse (LaSSP), documentariste sonore. Conditions de possibilité de l’ascension d’Abba Makama, réalisateur-producteur nigérian de Direc-toh (2011) et Green White Green (2016)

Pause

15h45-16h45
Projection du documentaire Imaginaires en exil. Cinq cinéastes d’Afrique se racontent (Daniela Ricci, 2013, 52 min.), avec Newton I. Aduaka, John Akomfrah, Haile Gerima, Dani Kouyaté, Jean Odoutan.
Débat.

18h30
Projection / débat au cinéma Les Lumières de Nanterre
Hommage, de Jean-Marie Teno, 13 min, 1985.
Trop Noire pour être Française ?, de Isabelle Boni-Claverie, 52 min, 2015.
En présence des réalisateurs.

LIEUX
* Amphithéâtre Max Weber, 200 Avenue de la République, 92000 Nanterre Gare RER A – Nanterre Université
* Cinéma Les Lumières, 49 rue Maurice Thorez, 92000 Nanterre, 01 47 29 17 71 / Gare RER A – Nanterre Ville

Comité scientifique / Organisation :
Anne Crémieux, MCF en études anglophones, Université Paris Nanterre, CREA.
Gilles Remillet, MCF en cinéma anthropologique et documentaire, Université Paris Nanterre, HAR.
Daniela Ricci, enseignante en études cinématographiques, Université Paris Nanterre, HAR.
Melissa Thackway, enseignante en études cinématographiques, INALCO / Sciences Po.