Festival de Monbouan : deux rêves de chair

Lire hors-ligne :

Autour du printemps en Bretagne, à la suite du colloque de Rennes 2, les écritures contemporaines se sont inscrites sous le signe de l’Afrique. Le Festival de théâtre contemporain de Monbouan a choisi Koffi Kwahulé comme parrain de la saison 2002 et a accueilli Jaz et P’tite-Souillure, deux pièces du dramaturge franco-ivoirien éditées en 1998 et 2000 aux Editions Théâtrales. Portées à la scène par le metteur en scène Serge Tranvouez, ces deux histoires ont confié leurs mystères aux spectateurs dans le cadre magnifique du château. La première avait déjà fait l’objet en mars dernier d’une lecture-spectacle au Théâtre nation...

Connectez-vous pour lire la suite de l'article...
Si vous avez déjà un compte client sur Africultures vous pouvez saisir vos paramètres d'identification :

Si vous n'êtes pas encore (ou plus) abonné à la revue AFRICULTURES, vous pouvez le faire en cliquant sur Adhérer.

Laisser un commentaire