Fiche Film
Cinéma/TV Histoire/société
LONG Métrage | 1953
Jaguar
Jean Rouch
Titre anglais : Jaguar
Date de sortie en France : 01/01/1967
Pays concerné : Ghana
Réalisateur(s) : Jean Rouch
Avec : Jean Rouch, Pierre Braunberger
Durée : 130
Genre : comédie dramatique
Type : fiction

Français

Cousins africains de Bibi Fricotin, Lam le berger, Illo le pêcheur et Damouré le cavalier séducteur quittent leur village à pied pour faire fortune au Ghana, puis reviennent avec des mensonges.
Exemple même d’un cinéma amical, quasiment familial, porté par une ciné-troupe appliquant au septième art les usages de l’écriture automatique et du free jazz, c’est évidemment Rouch lui-même qui s’évade, lui à qui tous les prétextes sont bons pour faire délirer le récit.

Trois amis, Lam le berger, Illo le pêcheur et Damouré, l’écrivain public, décident de se rendre à Accra pour y trouver fortune. Les trois amis partent à pied et, après avoir passé la frontière en fraude, ils prennent, suite aux conseils des génies, trois directions séparées. Illo devient pêcheur avec les Ewé et Lam marchand de parfums. Damouré arrive à Accra où il commence comme manœuvre pour devenir bientôt un homme à la mode, un « jaguar », qui vit la vie de la ville : courses, danses dans les rues, rites des Hauka. En ville il rencontre Illo, et ensemble ils partent à la recherche de Lam qui, avec son ami Douma, a ouvert une boutique. Un soir ils décident de rentrer au village, où ils distribuent en une journée ce qu’ils ont gagné en plusieurs mois. Ils n’ont plus rien, mais ils sont les rois du village. La vie a repris : Douma le mineur redevient cultivateur, Lam berger, Illo pêcheur et Damouré, le galant, essaye de séduire les filles du village.



premier long métrage de Jean Rouch.




1953 (sortie en 1967), 16 mm, Couleur, 89′, France
Image : Jean Rouch
Montage : José Matarasso, Liliane Korb, Jean-Pierre Lacam
Production : Les Films de la Pléiade

English

The African cousins of Bibi Fricotin, Lam the shepherd, Illo the fisherman and Damouré the womanising horseman leave their village to make their fortune in Ghana, then return to tell lies.
The archetype of a friendly cinema, almost family made, born by a ciné-troop applying to the seventh art the practice of automatic writing and free jazz. Obviously it’s Rouch himself who is travelling here, and for whom any pretext is an excuse to make the plot more delirious.

Three friends, Lam the herdsman, Illo the fisherman and Damouré, the public letter writer, decide to travel to Accra to make their fortune. The three friends leave on foot and after illegally crossing the border they part in three separate directions, as advised by the spirits. Illo becomes a fisherman with the Ewe and Lam a seller of perfumes. Damouré arrives in Accra, where starts out as a dockworker, before going on rapidly to become a man of fashion, a « jaguar », with a city lifestyle: the races, street dancing, Hauku cult rituals. In the city he meets Illo and they go off together in search of Lam who, with his friend Douma, has started a market stall. One evening they decide to go back to the village, where they hand out in one day what they have earned over several months. They have nothing left, but they are the lords of their village. Life returns to normal: Douma the miner becomes a farmer once again, Lam a herdsman, Illo a fisherman and Damouré, the dandy, tries to seduce the village girls.