Fiche Film
Cinéma/TV Histoire/société
MOYEN Métrage | 2007
Sénégalaises et islam
Angèle Diabang
Titre anglais : Senegalese women and islam
Date de sortie en France : 24/02/2007
Pays concerné : Sénégal
Réalisateur(s) : Angèle Diabang
Avec : Angèle Diabang, Angèle Diabang, Angèle Diabang, El Hadji Mamadou « Leuz » Niang, Fabacary Assymby Coly
Durée : 40
Genre : société
Type : documentaire

Français

En donnant leurs avis sur l’image de l’islam dans le monde, le voile, la charia, les extrémistes…, des femmes musulmanes sénégalaises s’expriment sur leur façon de vivre leur religion. C’est aussi de leur place dans la société africaine et de leur liberté d’expression dont il s’agit.


LE MOT DE LA REALISATRICE
Qu’est ce qu’on est prêt à faire pour réussir un projet, jusqu’où est-on prêt à aller ?
Ramper une heure de temps devant un marabout pour n’avancer que de 3 mètres avant de se faire chasser comme des malpropres… Ecouter des prêches d’extrémistes musulmans pendant 10h d’affilée, alors qu’on est chrétien….
Mais pouvoir recueillir la parole de ces femmes valait le coup pour moi. Celle de la femme sénégalaise qui donne son avis sur l’islam et à travers sa religion, sa place dans la société.
Les femmes africaines sont trop peu entendues. Dans ce documentaire, non seulement elles s’expriment librement, mais elles le font sur ce sujet sensible qu’est l’islam. Les filles ont de vraies réflexions, elles répondent aux questions qui sont en général posées dans les médias sur la religion musulmane.
Le Sénégal est un pays où l’islam est arrivé par les confréries, C’était intéressant d’avoir une diversité de femmes venant chacune d’une confrérie différente.
Moi, n’étant pas musulmane, je ne penche pas pour un côté ou un autre, ni pour les radicales, ni pour les libérales. Chacune a sa part de vérité. On va d’un extrême à l’autre, de celle qui dit : « je ne prie ni ne jeûne », à celle qui dit que la religion islamique est la meilleure chose qui soit sur terre. Il était hors de question pour moi qu’on sente le jugement d’une non musulmane.
Traitant d’un sujet grave, j’ai voulu mettre en avant la beauté, l’élégance et l’aisance de la sénégalaise pour donner une certaine douceur et un zeste de sourire à ce film qui espère, participer à nous rappeler que c’est précieux d’avoir un espace où chacun peut vivre sa différence.



Titre du film SENEGALAISES & ISLAM
Titre en anglais SENEGALESE WOMEN & ISLAM

Réalisatrice
Angèle Diabang Brener

Support de tournage
Vidéo numérique

Format 4:3

Date de tournage
janvier 2007

Lieu de tournage
Dakar / Sénégal

Langue originale
Français

Sous-titrage
Anglais/ allemand

Image
Fabacary Assymby Coly

Son
El Hadji Mamadou Niang (Leuz)

Montage
Angèle Diabang Brener

Etalonnage & Générique
Damel Dieng

Mixage
Pape Sékou Diouf

Directrice de production
Angèle Diabang Brener




PRIX / FESTIVALS / AWARDS / DISTINCTIONS / TELEVISIONS


2007 | États Généraux du Film Documentaire | LUSSAS, France | 19 > 25 août 2007
> Sélection (Afrique)


9th edition of the Encounters South African International Documentary Festival | Johannesburg, 13-22 Juillet 2007 | Cape Town, Afrique du Sud 20 Juillet – 05 Août 2007 |
> Sélection (Catégorie : African Focus)

English

Islam is the dominant religion in Senegal. It always has been, but sociologists have observed an increase in fundamentalism in recent years. For women, this means being pressured to don a veil and practice Sharia, which may or may not conflict with their thoroughly modern lives. Interviewing several articulate and thoughtful young women – from the extremely devout to relaxed party girls and career-minded businesswomen – the filmmaker explores the many concepts, perceptions and attitudes affecting Muslim women in Senegal.
By expressing themselves on subjects such as the veil, the sharia and fundamentalism, Senegalese Muslim women give us an insight into how they live their religion. This film also explores their place in African society and their freedom of speech.



What the filmmaker says?
What are you prepared to do in order to succeed with a project? How far are you willing to go?
Are you prepared to crawl towards a « marabout » (religious leader) for one hour just to advance 3 metres, and then be chased away like dirt? Are you prepared to listen to the prayers of radical Muslim preachers for 10 hours even though you’re a Christian? The opportunity to gather the words of these women made it worth the effort, the words of Senegalese women that express their opinions about Islam, and by doing so, about their place in society.
The voices of African women are not heard enough. In this documentary, they don’t only speak out freely, but they talk about a subject as delicate as Islam. These women have really thought about what they say. They answer questions about the Muslim religion that are usually only treated by the media.
Islam came to Senegal via the Sufi brotherhoods. It was exciting to speak to a diverse group of women – all of them belonging to a different brotherhood.
Not being a Muslim myself, I don’t swing towards any one side – neither the radicals nor the liberals. Everyone should own his piece of truth. The film takes you from one extreme to the other, from a voice that says: « I don’t pray or fast » to one that says that Islam is the best thing in the world. It was out of the question for me to allow the judgement of a non-Muslim to appear anywhere in the film.
In order to lend this serious topic the ‘lightness of a smile’, I focussed on the beauty and elegance of the Senegalese woman – their way of being so completely at ease with themselves. I hope that this film will remind us that having a space where everyone can live out their differences is a very precious thing.



PRIX / FESTIVALS / AWARDS / DISTINCTIONS / TELEVISIONS


2007 | États Généraux du Film Documentaire | LUSSAS, France | August 19 > 25, 2007
> Selection (Africa)


9th edition of the Encounters South African International Documentary Festival | Johannesburg, 13 – 22 July 2007 | Cape Town, Afrique du Sud, 20 July – 5 August 2007 |
> Selection (Category: African Focus)