Immigration et conscience diasporique

Entretien de Sylvie Chalaye avec Koffi Kwahulé

Lire hors-ligne :

Koffi Kwahulé se consacre à l’écriture depuis la fin des années 80. Il est né et a grandi en Côte d’Ivoire où il s’est formé au jeu d’acteur avant de venir à Paris poursuivre son apprentissage à L’École de la rue Blanche, puis à l’Institut d’Études Théâtrales de l’Université de Paris 3. Ses pièces sont traduites et jouées en Europe comme en Afrique et en Amérique.
Il vient de publier avec Gilles Mouëllic, Frères de son, un ouvrage d’entretiens consacré au mystère du jazz dans lequel il revient sur la question noire et les enjeux identitaires d’aujourd’hui. Il dit combien il se sent à présent en Europe Africain-européen, comme il y a aux États-Unis les Africains-américains. L’artiste qu’il est devenu inscrit son identité africaine dans un devenir qu’il appelle « sa conscience diasporique ».

///Article N° : 7349

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire