« Le Rwanda m’a appris à appeler les monstres par leur nom »

Entretien de Boniface Mongo-Mboussa avec Boubacar Boris Diop

Lire hors-ligne :

De la honte à la colère, le témoignage de l’écrivain sénégalais Boubacar Boris Diop.

Vous dites, depuis votre retour du Rwanda en août 1998, qu’il y a désormais pour vous la vie avant et la vie après le Rwanda… Oui, cette expérience a d’abord été pour moi une leçon d’histoire mais elle a aussi remis en cause, d’une certaine manière, tout mon rapport à la réalité. J’ai vu des charniers et j’ai appris comment, pendant trois mois, on a tué 10 00...

Connectez-vous pour lire la suite de l'article...
Si vous avez déjà un compte client sur Africultures vous pouvez saisir vos paramètres d'identification :

Si vous n'êtes pas encore (ou plus) abonné à la revue AFRICULTURES, vous pouvez le faire en cliquant sur Adhérer.

Laisser un commentaire