Le temps de l’Entertainment

Print Friendly, PDF & Email

La censure à l’heure du web, des intégristes et des frontières fermées ou comment retrouver le goût du subversif dans un monde miné par le divertissement. Entretien avec Daniel Brown, journaliste et vice-président de Freemuse, une ONG née au Danemark en 1998 – l’année où Matoub Lounès a été assassiné en Algérie. En Afrique, Freemuse est notamment connue pour avoir défendu Lapiro de Mbanga. Décédé, l’artiste avait été condamné à trois ans d’emprisonnement en 2008 pour une chanson, « Constitution constipée », réclamant la limitation du mandat présidentiel au Cameroun.

Africultures. Est-il encore possible de censurer la musique dans un monde où le web vous transfert un son à une vitesse que même les potentats locaux ont du mal à s’imaginer ? Daniel Brown. On peut répondre à cette question à deux niveaux. D’abord, en définissant ce qu’est la « censure », ensuite, en la replaçant dans le contexte du net. La censure, te...

Connectez-vous pour lire la suite de l'article...
Si vous avez déjà un compte client sur Africultures vous pouvez saisir vos paramètres d'identification :

Si vous n'êtes pas encore (ou plus) abonné à la revue AFRICULTURES, vous pouvez le faire en cliquant sur Adhérer.

Laisser un commentaire



Africultures a franchi le cap des 10.000 articles depuis sa création en 1997
Nous remercions tous nos contributeurs et nos lecteurs
Inscrivez-vous à la newsletter pour suivre nos publications