Malek Bensmaïl : un regard sur l’Algérie d’aujourd’hui

Un coffret dvd de quatre films documentaires

Lire hors-ligne :

La sortie de ce coffret qui groupe une bonne partie du travail de Malek Bensmaïl est un événement : c’est l’occasion de voir et revoir un travail qui, avec celui de Jean-Pierre Lledo, est essentiel pour un pays où il ne peut encore se faire que de l’extérieur. Il n’y est malheureusement pas vu : comme ceux de Lledo, les films de Bensmaïl sont interdits en Algérie. Ce ne sont pourtant pas de dangereux brûlots mais tout simplement le miroir d’un espace bien réel, décliné dans ses différentes dimensions : ce coffret regroupe Des vacances malgré tout (2000) où une famille habitant en France vient pour la première fois passer ses vacances dans leur maison en construction en Algérie ; Aliénations (2004) qui met en perspective dans un hôpital psychiatrique la maladie mentale et celle de la société ; Le Grand jeu (2005), premier documentaire politique algérien où Bensmaïl suit de l’intérieur la campagne d’Ali Benflis, challenger de Bouteflika à l’élection présidentielle ; et La Chine est encore loin (2008) qui s’intéresse au rapport scolaire d’aujourd’hui à l’endroit même où a démarré l’insurrection de 1954 qui mènera à la guerre d’indépendance.
Outre un détonnant court métrage peu connu intitulé Demokratia (2001), le coffret comporte un passionnant entretien de Jean-Philippe Tessé avec Malek Bensmaïl, occasion de détailler le sens de son travail et sa méthode. Cela implique en effet une responsabilité vis-à-vis des personnes filmées et c’est là que la maturité du travail de Bensmaïl apparaît sous la forme d’une déontologie : comme le souligne Gérald Colas, initiateur de ce coffret édité par l’INA, « en documentaire, la mise en scène ne saurait être imposée à ceux qui acceptent d’être filmés : les personnages qu’ils deviennent, ce sont eux-mêmes qui les construisent, plus ou moins consciemment, mais toujours avec un désir dont le film devra se faire le complice attentif ». C’est ainsi que Bensmaïl explique qu’il ne tourne qu’avec une caméra pour moins impressionner et qu’il requestionne sa méthode en permanence, chaque étape (écriture, repérage, tournage, montage, étalonnage) remettant en cause la précédente. L’enjeu est d’accueillir le réel plutôt que de le manipuler. « On ne doit pas faire des films sur les gens mais avec eux », dit-il. Les réactions des membres de la famille de Vacances au pays vont plus loin que n’importe quel scénario. La justesse de vue des malades mentaux d’Alinations est impressionnante. Quand à la femme de ménage de La Chine est encore loin, elle ne voulait pas s’exprimer. Au fur et à mesure qu’une confiance s’est construite, elle a davantage accepté les images mais quand elle a finalement parlé de son vécu de femme, elle a préféré ne pas être filmée. Cette voix off et cette distance sont bouleversantes car, issues du respect du sujet, elles expriment entièrement la mise de côté qu’elle a vécu.
Cela ne veut pas dire s’éloigner de l’engagement d’un cinéma militant, mais de le situer dans l’occupation de territoires inabordés comme l’école, la psychiatrie, la sphère privée ou la politique. Cela définit une approche adaptée à chacune de ces réalités. Lorsque dans Le Grand jeu Bensmaïl filme par la fenêtre de la voiture du convoi du candidat le paysage algérien qui défile à toute vitesse, c’est l’écart de ce candidat et de ce système politique avec le réel du pays qui est montré. La simple restauration de la parole des gens que le documentariste sollicite suffit à révéler encore davantage ce gouffre abyssal. En posant ainsi des questions, il n’apporte pas de solution mais ouvre une réflexion. Son respect et sa juste distance avec le réel mettent à jour autant un système oppressant que les frustrations, les blocages et les drames humains qu’il engendre. Malek Bensmaïl crée ainsi une archive contemporaine d’une impressionnante force révélatrice et d’autant plus salutaire que le pouvoir algérien freine autant que possible son développement.

///Article N° : 10614

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Les images de l'article
Des vacances malgré tout de Malek Bensmail © Ina
Aliénations de Malek Bensmail © Ina
la chine est encore loin de Malek Bensmail © Doc & Co
Le Grand jeu de Malek Bensmail




Laisser un commentaire