Noirs de France

De Pascal Blanchard et Juan Gelas

Série documentaire de 3 x 52 minutes, Noirs de France vient après deux séries télévisées qui ont fait date en 2010 : les sept épisodes d’Afrique(s) d’Alain Ferrari (cf. [critique 9752]) qui balayait l’Histoire du Continent et de la relation africaine de la France, et les trois épisodes de Musulmans de France d’Emmanuel Blanchard, Karim Miské et Mohamed Joseph (cf. [critique 9212]) qui retraçait l’Histoire de l’immigration maghrébine en France. Ces séries sont importantes car elles opèrent un salutaire rappel historique pour sortir de l’ignorance et de l’invisibilité la diversité si souvent déniée ou mise de côté. Elles participent incontestablement à la réécriture et au rééquilibrage de notre récit national, et ce n’est pas rien.

Certes, ce sont des produits formatés pour une large écoute télévisuelle qui évacuent toute incertitude : de riches archives documentaires, un strict respect de la chronologie et un commentaire assuré alternant avec des morceaux d’interviews bien sentis de personnalités reconnues. Le spectateur n’est donc pas convoqué pour s’interroger mais pour adhérer à cet élargissement de son horizon, tant de connaissances que de compréhension de sa propre histoire socio-politique. Mais si ces séries ne sont pas le lieu du débat, Noirs de France est accompagnée d’une multi...

Connectez-vous pour lire la suite de l'article...
Si vous avez déjà un compte client sur Africultures vous pouvez saisir vos paramètres d'identification :

Si vous n'êtes pas encore abonné à la revue AFRICULTURES, vous pouvez le faire en cliquant sur Adhérer.
Partager :

Laisser un commentaire