Ouarzazate Movie

D'Ali Essafi

Lire hors-ligne :

Sacré démystification : les sans noms, les inconnus du grand écran, ces figurants qui par centaines s’élancent dans les combats ou crient la victoire des stars des films historiques ne sont autres que de simples paysans marocains recrutés sur place et qui sempiternellement répètent le même anonymat. A Ouarzazate, à la frontière du désert, les péplums trouvent les paysages qui leur faut et des figurants bon marchés, économie oblige. Ils sont légion à vouloir gagner quelques dirhams à endosser l’habit des soldats romains ou des croisés. Mais la rudesse du système ne leur échappe pas : considérés comme des numéros dans un troupeau, sélectionnés en fonction de leur apparence et non de leur être, jamais considérés ou remerciés, ils se sentent profondément méprisés. Le manque de respect atteint parfois des limites qui fâchent. Les cinémas de la ville retournent au désert : la magie ne fonctionne plus à Ouarzazate. Seule avancée, les maisons qui peu à peu se construisent, avec les dirhams des productions : El Hadj Nacer Oujri a pu acheter une nouvelle porte grâce aux légions romaines… Impliqué et investigateur, le film d’Ali Essafi (qui avait réalisé « Général nous voilà ») prend le cinéma en faute, sur le vif !

56 mn, Quark Productions (01 44 54 39 50, quarkprod@wanadoo.fr), France 3.///Article N° : 2456

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ce contenu vous intéresse ? Africultures a besoin de vous pour continuer d'exister. Alors soutenez-nous !

Laisser un commentaire