Fiche Personne
Acteur/trice

Balla Moussa Keïta

Mali

Français

Balla Moussa KEÏTA (1934-2001).
Il est né en 1934 à Nango (Mali).
Il est d’abord employé de commerce pendant douze ans à Bamako. Son métier lui permet de découvrir d’autres villes maliennes : Mopti, Dioro etc. où il achète riz et poissons qu’il retourne vendre à la capitale. En 1960, Balla Moussa intègre la compagnie du Théâtre National, puis le haut commissariat à la Jeunesse. Il s’y occupe pendant 18 ans de l’art et du théâtre. Il est ensuite détaché en 1978 au Ministère de l’Information. Transition qui s’explique par le fait que depuis 1967, il fait déjà des interventions radiophoniques, en particulier des petits programmes de sensibilisation sur les dangers des feux de brousse, sur la mauvaise conduite des camionneurs etc. Balla Moussa devient « une voix ». Les auditeurs l’apprécie beaucoup. Il réalise des bulletins d’informations, des avis et communiqués, des magazines pour l’Agence nationale d’information ou l’Agence malienne de publicité. Son rapport étroit avec le cinéma commence quelques années après l’indépendance du Mali lorsqu’il est envoyé avec une délégation malienne en Chine pour doubler trois films chinois en bambara. Il restera cinq mois en Chine. Mais sa véritable incursion dans le cinéma se fait en 1975 grâce au cinéaste Souleymane Cissé qui lui propose un rôle dans son premier film DEN MUSO (Mali, 1978, 86 min). Le comédien restera fidèle à Souleymane Cissé puisqu’il interprètera des rôles dans tous ses longs métrages. Il tourne également pour Cheick Oumar Sissoko, Adama Drabo ou Abdoulaye Ascofaré.
Balla Moussa Keïta s’est éteint le 6 mars 2001.

Filmographie
1975 : DEN MUSO de Souleymane Cissé
1978 : BAARA de Souleymane Cissé
1982 : FINYE de Souleymane Cissé
1987 : YEELEN de Souleymane Cissé
1987 : DESEBAGATO, LE DERNIER SALAIRE d’Emmanuel Sanon
1989 : FINZAN de Cheick Oumar Sissoko
1990 : SERE, le témoin de Mohamed Dansogo Camara
1991 : TA DONA de Adama Drabo
1991 : CELINE AU MALI de Monique Crouillère
1993 : TIEFING de Djibril Kouyaté
1994 : L’ENFANT NOIR de Laurent Chevallier;
1995 : GUIMBA de Cheick Oumar Sissoko
1995 : WAATI de Souleymane Cissé
1995 : SITA de Missa Hébié
1996 : MACADAM TRIBU de José Zeka Laplaine
1997 : FARAW, UNE MERE DES SABLES, de Abdoulaye Ascofaré
1999 : LA GENESE, de Cheick Oumar Sissoko
Films(s)