Uncles and Angels

De Nelisiwe Xaba et Mocke J. van Veuren

Print Friendly, PDF & Email

Présentée dans le cadre du Theater der Welt 2014 (Allemagne), le spectacle de danse sud-africain Uncles and Angels de Nelisiwe Xaba et Mocke J. van Veuren revisite avec brio les rituels du Kwazulu Natal sur fond de vidéo art.

Une salle plongée dans le noir. Un écran en guise de paravent. Une musique qui s’élève. Une ombre d’abord immense puis rapetissant, un corps s’ébranle en ombre chinoise. Passant la paroi, la danseuse s’élance, s’arrête, jette un coup d’œil, recule. Vêtue d’une simple tenue de plume, semblable à un rituel zoulou, Nelisiwe Xaba est une, mais bientôt multiple.

À l’image d’Edward Muybridge, photographe anglais à l’origine de la décomposition du mouvement, la force du spectacle Uncle and Angels des Sud-Africains Nelisiwe Xaba et Mocke J. van Veuren s’inscrit principalement dans son parti pris artistique mêlant danse et multimédia.

Alternant la solitude d’un corps à la multitude des split-screens, Nelisiwe Xaba évolue face à elle-même ou plutôt elles-mêmes. Elle est multiple. Elle court, trottine, se bat, parfois avec un roseau, parfois avec ses mains, pleure, tombe. Et ses acolytes, ses semblables, ces instantanés d’elle-même projetés en décalé, la suivent ou la précèdent, la frappent ou l’évitent, la fuient ou lui obéissent.
Rituel du Kwazulu-Natal
Uncle and Angels, créé en 2011 avec le soutien de la Goodman Gallery de Johannesburg (Afrique du Sud), est une réflexion politique sur l’apparition du V.I.H. en Afrique du Sud. En 2011, lors du rituel dansant Reed Dance, 50 000 jeunes femmes zouloues du Kwazulu-Natal, participèrent à des rituels misogynes et humiliants où des hommes vérifient leur virginité, symbole de protection anti-V.I.H.  » Écarte les jambes !  » crie Nelisiwe Xaba, danseuse de sa création, à sa semblable projetée sur l’écran.  » Encore ! « . Sur l’écran, Nelisiwe Xaba fait la moue, a peur, ferme les jambes. Sur la scène, elle nous manipule, nous fait peur. Comme lors de ces cérémonies rituelles.

Née à Soweto (Afrique du Sud), Nelisiwe Xaba n’en est pas à sa première mise en scène. Formée au Johannesburg Dance Theater (Afrique du Sud), et à la Rambert School of Ballet and Contemporary Dance de Londres (Royaume-Uni), elle s’est fait mondialement connaître en tant que chorégraphe avec des créations solo telles que  » Plasticization  » et  » They Look at Me & That’s All They Think  » (2007) ainsi que sa création autour de la Vénus Hottentote  » Sakhozi says NO To The Venus« .

Collaborant depuis 2006 avec l’artiste, vidéaste et maître de conférence à l’Université de Johanesburg sud-africain Mocke J. van Veuren, Nelisiwe Xaba a travaillé en 2008 avec la danseuse et chorégraphe haïtienne Kettly Noël (« Correspondances « ) puis présenté en France sa pièce  » Black !… White ?  » (2009). Sélectionnée en 2011 parmi les artistes contemporains valorisés par la Goodman Gallery South Africa, cette artiste dotée d’un corps androgyne joue perpétuellement sur les genres masculins/féminins, interrogeant le corps, la féminité, les relations sociales et raciales et les stéréotypes culturels.

Avec Uncle and Angels – présenté depuis 2012 en France, Allemagne, Autriche, Tunisie et Afrique du Sud et récompensé de l’Art Prize 2013 du Johannesburg FNB Art Fair – Nelisiwe Xaba et Mocke J. van Veuren mettent en contradiction l’intention d’un corps et la signification des images (et vice-versa), offrant au public une vision brillante et ingénieuse des contradictions entre leur héritage culturel et la créativité contemporaine sud-africaine.

///Article N° : 12286

  •  
  •  
  •  
  •  
Les images de l'article
© Nelisiwe Xaba & Mocke J van Veuren




Laisser un commentaire