Ancêtres

De Chenjerai Hove

Les boucles du temps
Print Friendly, PDF & Email

« Le temps n’est pas un fil droit, il est tissé comme un tapis », dit Chenjerai Hove en parlant de son dernier roman, Ancêtres. De 1850 aux années 1980, les morts et les vivants dialoguent sans cesse, comme autant de destins individuels qui tracent au passage l’histoire de tout un pays : la colonisation, la guerre civile, les déplacements de population, l’urbanisation. Les liens entre les personnages se révèlent petit à petit, tels des motifs qui apparaissent sur la trame du roman, au hasard d’un refrain, d’un songe. « Les morts vivent sous forme d’échos, le simple écho de chants depuis longtemps disparus, et sous forme de rêves. » On se laisse prendre au jeu et on admire le talent du tisserand.

Ancêtres, de Chenjerai Hove. Traduit de l’anglais (Zimbabwe) par Jean-Pierre Richard. Ed. Actes Sud, 2002, 220 p. 19,50 €.
Du même auteur :
Ossuaire, Actes Sud, 1997.
Ombres, Actes Sud, 1999.///Article N° : 2420

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire