Bintou en tournée internationale

Entretien de Fanny Le Guen avec Laëtitia Guédon

Remarquée par sa mise en scène de Bintou à la Chapelle du Verbe Incarné dans le cadre du Festival d’Avignon 2009, Laëtitia Guédon évoque dans cet entretien fleuve sa rencontre avec le texte de Koffi Kwahulé et revient sur la manière dont elle se l’est – magistralement- approprié.

D’abord comédienne, vous avez découvert Bintou lors de vos études. C’est avec ” Barbe bleue, espoir des femmes “, que vous découvrez le travail de la mise en scène auquel vous restez attachée. Depuis, vous avez fait vos armes comme assistante auprès de plusieurs metteurs en scène tel qu’Antoine Bourseiller. Après deux ans et demi de travail vous présentez ” Bintou ” à la Chapelle du Verbe Incarné, là où vous avez commencé comme comédienne, quelles sont vos impressions ? Il y a eu deux passages parce qu’à la Chapelle, j’ai d’abord joué en tant que comédienne quand j’avais 18-19 ans. Après ça, je suis revenue avec un texte qui s’appelait Hamlet Lorenzo adapté d’Hamlet de Shakespeare et de Lorenzo de Musset qui était mis en scène par Antoine Bourseiller dont j’étais l’assistante. Il y a eu une petite transition qui a fait que j’ai pu voir l’envers du décor. Je voyais des choses que je n’avais pas pu forcément observer quand j’étais comédienne tel que le fonctionnement du théâtre, utile à la portée d’un projet à long terme. Avec Bintou, je me suis retrouvée dans ce même lieu avec le sentime...

Connectez-vous pour lire la suite de l'article...
Si vous avez déjà un compte client sur Africultures vous pouvez saisir vos paramètres d'identification :

Si vous n'êtes pas encore abonné à la revue AFRICULTURES, vous pouvez le faire en cliquant sur Adhérer.
Partager :

Laisser un commentaire