Événements

Festival Black Movie 2011
Novateur et décomplexé, Black Movie propose durant 10 jours chaque année une programmation des talents émergents et cinéastes confirmés d’Asie, d’Afrique et d’Amérique latine.

Français

Le festival Black Movie est de retour !

Du 11 au 20 février 2011
, le Festival poursuit sa quête d’un cinéma percutant et décomplexé en provenance de diverses régions du monde. Il offre aux pupilles des spectateurs les images hors normes de réalisations qui bousculent, bouleversent, frappent ou intriguent.

Petit tour d’horizon des 8 sections de cette année où cinéma asiatique, africain et latino-américain se livrent caméra au poing, sans désarmer.

India 21st Century rappelle que le cinéma n’est pas seulement une question de moyens. Née loin de Bollywood la toute-puissante, une génération de documentaristes s’est emparée de la caméra, et propose un autre regard sur le sous-continent, entre contestation sociale et éloge jubilatoire de la débrouille et de l’autoproduction.

Corée, coups et blessures marque l’explosion du cinéma d’auteur coréen. Les réalisateurs y livrent un constat sans équivoque, où émerge d’images superbes la dénonciation d’un quotidien économique plombé et d’une urbanité glacée qui condamne l’individu à l’isolement. Un cinéma racé, glacial, violent, avec une signature unique et un fort impact visuel.

Ecrans noirs célèbre un cinéma africain qui s’attache aux modestes, petites gens dont le destin individuel éclaire les problématiques collectives. Une femme expropriée, un père qui célèbre la féminité, des enfants des mines, des handicapés, des êtres humains qui font face à la souffrance en lui opposant le courage de ceux qui luttent envers et contre tout.

Abre los Ojos ! semblent tonner chacun des films latino-américains de cette section. Ils dénoncent les injustices, évoquent les oubliés et les trop pauvres, assènent des vérités par-delà la cécité collective ou l’obstruction d’un pouvoir. Leur diversité est foisonnante, du pamphlet à grand renfort de playmobils au docu-fiction, en passant par la comédie musicale ou l’objet filmique non identifié.

Takeshi & Takashi : les insortables s’intéresse aux inédits des deux enfants terribles du cinéma japonais, Takashi Miike et Takeshi Kitano.
Iconoclastes, irrévérencieux, incontournables et déjantés, ils vident parfois les salles et déroutent jusqu’à leurs inconditionnels. Leurs derniers films n’ayant pas atteint les toiles de nos salles obscures, le Black Movie a décidé d’exhumer leurs opus cachés.

A suivre est une section consacrée aux réalisateurs dont la filmographie révèle un univers unique, que le festival suit ou découvre chaque année. En 2011, ils sont pléthore, de Bong Joon-Ho à Lucretia Martel, de Chung Mong Hong à Tchang Tso Chi.

Remake observe l’art du remake à travers deux exemples percutants : The Housemaid, grand classique qui révèle le pouls de la société coréenne et son évolution, repris cette année par Im Sang Soo ; 13 tueurs, classique du film de sabre dynamité par Takashi Miike en 2010.

Le Petit BM invite les enfants de 3 à 13 ans au voyage, à travers des dessins animés en provenance de toutes les régions du monde, dans les formats les plus divers.

Enfin, trait particulier, en une période où l’absence de lieux de sortie est particulièrement frappante à Genève, Black Movie investit un endroit inédit : le Temple des Pâquis, devenu lieu central du festival durant 10 jours. Nous nous réjouissons de vous y retrouver.


Ecrans noirs
Réalisateurs présents:

Delphe Kifouani
D’une rive à l’autre
du ven 11 au lun 14 février

Marlène Rabaud & Arnaud Zajtman
Kafka au Congo
du jeu 17 au dim 20

Alassane Diago
Les larmes de l’émigration
du sam 12 au jeu 17 février

Kimi Takesue
Where Are You Taking Me ?
du ven 11 au dim 15 février

EQUIPE

Direction et programmation
Virginie Bercher
Maria Watzlawick
Kate Reidy

Coordination: Zoya Anastassova

Assistant Coordination:Antoine Bal

Régie des films et invitation réalisateurs: Emmanuelle Tréhard

Accueil public et encadrement bénévoles: Aurélie Doutre

Attaché de Presse: Julien Rapp

Stagiaire: Zoé Deuel

LIEU
Maison Des Arts du Grütli
16 rue du Général Dufour
1204 Genève
tel. : 076 513 77 48″


Organisation
Association Sirocco

Novateur et décomplexé, Black Movie propose durant 10 jours chaque année une programmation des talents émergents et cinéastes confirmés d’Asie, d’Afrique et d’Amérique latine.

Avec exigence et passion, ses éditions dressent un état du monde, de ses battements et de ses fractures. Concevant une approche par thématiques, il articule ses sections autour de sujets de société ou de l’actualité, des cinémas populaires, des nouvelles cultures urbaines, d’un genre ou d’un réalisateur. Sous le titre Le Petit Black Movie, une section est dédiée au jeune public.

Deux prix sont décernés: un Prix d’aide à la distribution de Sfr 6’500.- (env. 4’000 euros) ainsi qu’un Prix des Jeunes (Sfr 1’000.-).

Parallèlement à une reconnaissance grandissante dans les milieux professionnels, la fréquentation du public connaît une hausse continue de 20% par année.


Honour Committee
M. Charles Beer, Conseiller d’Etat, Département de l’instruction publique du Canton de Genève

Mme Micheline Calmy-Rey, Conseillère fédérale, Cheffe du Département fédéral des affaires étrangères

M. Jean-Claude Crépeau, Directeur du Cinéma et des Médias de l’Agence Intergouvernementale de la Francophonie (Paris)

M. Jean-Pierre Garcia, Directeur de la revue « Le film africain et le film du sud », Directeur du Festival International du Film d’Amiens

MM. Alain et Philippe Jalladeau, Directeurs du Festival des 3 Continents de Nantes

M. Mahmoud Ben Mahmoud, réalisateur, Tunisie

M. Oussama Mohammed, réalisateur, Syrie

M. Patrice Mugny, Conseiller Administratif, Département de la culture de la Ville de Genève

Mme Euzhan Palcy, réalisatrice, Martinique

M. Abderrahmane Sissako, réalisateur, Mauritanie

M. Royston Tan, réalisateur, Singapour

M. Manuel Tornare, Conseiller Administratif, Département de la cohésion sociale, de la jeunesse et des sports de la Ville de Genève

M. Nicolas Wadimoff, réalisateur, Suisse

Mme Magda Wassef, Cheffe du Département Cinéma de l’Institut du Monde Arabe, Déléguée générale de la Biennale des Cinémas arabes à Paris

M. Apichatpong Weerasethakul, réalisateur, Thailande

English

ON FRIDAY THE 11th OF FEBRUARY, 10 DAYS for:
MEETING more than 20 FILM DIRECTORS
LISTENING to more than 20 MUSICIENS in THE TEMPLE
WATCHING more than 60 FILMS
DANCING to the sound of more than 30 DJs playing at THE TEMPLE

Get ready for the FESTIVAL THAT’S DESIGNED FOR YOU!


Film list
A Certain Liberation Yasmine Kabir
A Scene at the Sea Takeshi Kitano
Aniki, mon frère Takeshi Kitano
Animal Town Jeon Kyu-hwan
Bilal Sourav Sarangi
Bleak Night Yoon Sung-hyun
Boiling Point Takeshi Kitano
Children of the Pyre Rajesh S. Jala
Congo in Four Acts D. Hamadi,
Crows Zero Takashi Miike
Crows Zero II Takashi Miike
Cuchillo de palo Renate Costa
Dance Town Jeon Kyu-hwan
D’une rive à l’autre Delphe Kifouani
El Rati Horror Show Enrique Piñeyro
Exhausted Kim Gok
Father Is a Dog Lee Sang Woo
Getting Any? Takeshi Kitano
God’s Puzzle Takashi Miike
Hacerme Feriante Julián D’Angiolillo
Hiroshima Pablo Stoll
Kafka au Congo Marlène Rabaud & Arnaud Zajtman
Kids Return Takeshi Kitano
La mujer sin cabeza Lucretia Martel
La vida útil Federico Veiroj
Le collier et la perle Mamadou Sellou Diallo
Les 13 tueurs (The Thirteen Assassins) Eiichi Kudo
Les larmes de l’émigration Alassane Diago
Lokapriya Arun Khopkar
Los labios Santiago Loza, Ivan Fund
Manjuben Truck Driver Sherna Dastur
Mitomana Carolina Adriazola, José Luis Sepúlveda
Moksha Pankaj Butalia
Mother Bong Joon-ho
Mozart Town Jeon Kyu-hwan
Navidad Sebastián Lelio
Outrage Takeshi Kitano
Pink Saris Kim Longinotto
Scribbles on Akka Madhusree Dutta
Supermen of Malegaon Faiza Ahmad Khan
The City Beautiful Rahul Roy
The Fourth Portrait Mong-Hong Chung
The Housemaid Im Sang-soo
The Housemaid (1960) Kim Ki-young
The Tiger Factory Woo Ming Jin
Thirteen Assassins Takashi Miike
When Love Comes Chang Tso Chi
Where Are You Taking Me ? Kimi Takesue
Yatterman Takashi Miike
Zebraman 2 : Zebra City no Gyakushu Takashi Miike