Fiche Film
Cinéma/TV
MOYEN Métrage | 2002
Tanger, le rêve des brûleurs
Leïla Kilani
Pays concerné : Maroc
Réalisateur(s) : Leïla Kilani
Avec : Leïla Kilani, Benoît Chamaillard
Durée : 53
Genre : société
Type : documentaire

Français

Ville-fenêtre du détroit de Gibraltar, Tanger a une identité ouverte. La frontière, à Tanger, est une présence, on la voit, elle apparaît par rebond, on la sent partout : c’est l’eau. En face, il y a une ligne continue : l’Espagne, la dernière avancée naturelle de l’Europe. Les candidats au départ clandestin, Marocains, Maliens, Sénégalais, Mauritaniens et autres Africains affluent massivement et sans discontinuité à Tanger. On les appelle en dialecte marocain les « herraguas », les « brûleurs », et le brûleur est celui qui est prêt à tout accepter pour partir, celui qui est prêt à brûler ses papiers, son identité, pour faire de ce départ une entreprise irréversible. Au-delà de la description globale d’un mouvement de masse, ce film suit l’aventure de quelques brûleurs.

2002 – 53′ – Vidéo
(VO sous-titrée en français)

Auteur-réalisateur : Leïla Kilani
2002 – Beta SP – Couleur – France – VOSTF – 53′
Image : Benoît Chamaillard
Son : Philippe Lecœur, Thomas Perlmutter
Montage : Gladys Joujou

Production : Vivement Lundi, INA, France 3, avec la participation du ministère des Affaires étrangères

Interprétation : Denis, Abdelaziz, Rhimo


Droits TV
Versions : anglais, espagnol (s/t)

THEMES : Immigration – Afrique – Condition sociale – Europe – Politique


FESTIVALS / PRIX / AWARDS / TELEVISIONS

7e Biennale des Cinémas arabes, Paris 2004 (France
> Sélection

FESPACO 2003 (Festival Panafricain de OUAGADOUGOU, Burkina Faso)
> Prix du Documentaire
> Prix de la première œuvre de la Guilde Africaine des Réalisateurs et Producteurs

Lauréat Prix Télémaques 2003/2004

Journées cinématographiques de Carthage 2004
> Tanit d’or vidéo

Festival du Film de Femmes de Créteil 2003 (France)
> Sélection

Cinéma Africano, Milan 2003
> Sélection

Syracuse, 2003
> Prix international du Documentaire et du Reportage méditerrannéen

Vues d’Afrique, Montréal 2003 (Canada)
> Sélection

Etats généraux du documentaire, Lussas 2003 (France)
> Sélection

Medias Nord-Sud, Genève 2003 (Suisse)
> Sélection

Ismaïlia International Festival for documentary (Egypte) 2003
> Sélection

International Human Rights Festival de Nuremberg 2003 (Allemagne)
> Sélection

Festival international du film d’Amiens 2003 (France)
> Sélection

Mostra de Cinema Africa de Barcelone 2003 (Espagne)
> Sélection

Kasseler Dokumentarfilm & VideoFest (Allemagne) 2003
> Sélection

MEDFILM de Rome 2003 (Italie)
> Sélection

English

En Tánger, la frontera es una presencia, se ve, aparece o se esconde alternadamente pero se siente en todas partes : es el agua. Enfrente se vislumbra una línea continua : España,
la última punta natural de Europa. El brûleur (quemador) es la persona decidida a aceptarlo todo con tal de irse, la que no duda en quemar sus papeles, su identidad, para hacer de esa partida una tentativa irreversible.

________________________

The border at Tangier is a presence: it can be seen, it appears at any moment, it can be felt everywhere. It is the water. Opposite, there is a continuous line: Spain, Europe’s last natural advance. A « burner » is someone who is ready to accept anything in order to get away: someone who is prepared to burn his papers and his identity, making this departure an irrevocable undertaking.