Événements

Panorama des Cinémas du Maghreb 2008
3e édition

Français

Pays invités : Algérie et Tunisie

Le Panorama des Cinémas du Maghreb (ex Panorama des cinémas du Maroc) propose un rendez-vous annuel pour explorer et tisser des liens avec cette cinématographie complexe, qui s’invente entre plusieurs pays, et qui trouve son inspiration à la fois dans le monde contemporain et dans la permanence de son identité.

Fort du succès des précédentes éditions, le panorama s’ouvre de façon officielle aux cinémas du Maghreb et devient le PANORAMA DES CINÉMAS DU MAGHREB.

Panorama des cinémas du Maghreb (ex-Panorama des cinémas du Maroc) en chiffres
::: près de 2500 spectateurs sur 3 jours en 2006
::: près de 4000 spectateurs sur 4 jours en 2007


A l’origine du Panorama des Cinémas du Maghreb, une ambition aux désirs multiples :
Permettre à une cinématographie émergente, encore peu diffusée en France, de rencontrer un public, se faire connaître et être découverte, en lui accordant toute la place qu’elle mérite.
Parier sur sa capacité à transformer une perception caricaturale de la culture musulmane et arabe dramatiquement aggravée par les évènements du 11 septembre.
Révéler la richesse culturelle de la ville de Saint-Denis, sa diversité, sa complexité. Associer ses habitants en les impliquant dans la manifestation, comme acteurs et spectateurs de l’événement.
Forts de cette réussite et de l’expérience des deux premières éditions, nous entendons continuer à développer le Panorama qui a pour vocation de devenir une vitrine du cinéma venant du Maghreb. Pour cela, la programmation de l’édition 2008 s’ouvrira à des films provenant d’Algérie et de Tunisie.

Une programmation passionnante à découvrir

Plus de 40 films inédits en France
Une sélection de films d’aujourd’hui et d’hier – Fiction, documentaire, court métrage, films expérimentaux – d’auteurs résidant au Maroc ou de la diaspora marocaine, d’auteurs d’origine Algérienne et Tunisienne. Les films seront présentés par nos invités : réalisateurs, comédiens, producteurs…
Des cartes blanches de l’association Kaïna Cinéma, de l’Institut du Monde Arabe et de la Cinémathèque de Tanger

« Cinéma du cartable « compte mettre en place un dispositif de projection de films en plein air avec son équipement portatif de création et de diffusion. Les habitants de Saint-Denis seront invités à porter eux-mêmes l’écran tout en associant leurs concitoyens à venir se joindre à des déambulations cinématographiques qui vont animer de façon artistique et festive les rues de Saint-Denis.

Tables rondes
1) En quoi les films parlent-ils de nos racines ?
2) La naissance d’un cinéma Amazigh (de langue tamazight)
3) Comment peut-on sauver les salles de cinéma au Maroc ?

Et des animations !
Une tente caïdale sera dressée en face du cinéma l’Ecran, sur la Place du Caquet,

Un véritable marché marocain : produits du Maghreb, artisanat, dégustations, présence de la ville de Tiznit, four à pain traditionnel, commerce équitable…

Un concert du groupe MEJJA le samedi 12 au soir

ZOOM SUR LES COURTS METRAGES DU FESTIVAL PANORAMA DES CINEMAS DU MAGHREB- 10 au 13 avril 2008

Lignes de fuite

À la poursuite du désir de voir cette programmation représenter des visions singulières qui participent toutes, en activistes, à dessiner ce pont commun suspendu au-dessus des genres, d’où émerge un flux de passages et d’envies conjuguées. Ces films mettent en image les signes d’une émotion qui se décline au pluriel, par un motif autant plastique que dramaturgique, romanesque que visuel. Fruit d’une rencontre entre Bourlem Guerdjou, le parrain de cette année, et des lycéens, le jury remettra le Prix du court métrage.
Sami Lorentz

VENDREDI 11 AVRIL 2008
ÉCRAN 2 18:15
rencontre avec les réalisateurs

programme courts 1

ORDURE, DE LOTFI ACHOUR
Tunisie/2006/couleur/23’/vostf
avec Nadia Bousseta, Noomane Hamda Mounir, gardien de nuit renfermé trouve, par une nuit de grande solitude, un moyen insolite de rentrer dans la vie de Latifa, dont il est amoureux. Il sera entraîné malgré lui dans les extrémités dangereuses de la passion.

MOI,MA SOEUR,LA CHOSE
DE KAOUTHER BEN H’NIA
Tunisie-France/2006/couleur/15′
avec Amine Jalali,Fawzia Badr,Nourhane El Beji,Hassen Mabrouki Mustfa
Mondher est un jeune garçon de sept ans qui vit dans un village rural au sud de la Tunisie. Sa sour va se marier avec le fils de Touhami. et va donc faire « la chose ».


MANNEQUIN DE BOUSELHAM DAÏF
INÉDIT/Maroc/2006/couleur/14′
avec Hind Sehli,Mohammed Choubi, Latefa Ahrrare, Houda Eloufir
Un fonctionnaire passe son temps devant le petit écran. Un jour, son regard croise un mannequin dans la vitrine d’une boutique.

FIN DE MOIS DE MOHAMED MOUFTAKIR
INÉDIT/Maroc/2007/couleur/23’/vostf
avec Fatima Zahra Benasser, Ahmed Jaidi, Youssef Joundy
C’est la fin du mois. Il est minuit. Une femme et un homme se rencontrent dans la rue.

SAMEDI 12 AVRIL 2008

ÉCRAN 2 19:00
rencontre avec les réalisateurs
programme courts 2

LES BAIES D’ALGER
DE HASSEN FERHANI
Algérie/2006/couleur/vidéo/14’/vostf
Audioscopie de la population algéroise dans un long panorama de la ville. Un « oil »scrute différents bâtiments et quartiers du centre-ville dans une approche intimiste.

SARAH
DE KADIJA LECLÈRE
Maroc-Belgique/2006/couleur/14’/vostf
avec Sophie Dewulf,Khadija Bendriouch,Abdeslam Haddad
Sarah, 30 ans, part au Maroc pour rencontrer sa mère. Pour la première et la dernière fois.

3 SUITES
DE KHALID BENGHRIB
INÉDIT/Maroc/2006/couleur/vidéo/22’/expérimental
avec Younes Aboulaakoul,Mostafa Ahbourrou,Younes Atbane,Zouheir
Atbane,Ahlam Elmoursli,Fatima Zahra Rahli
Donner à voir et à rêver sans chercher à raconter une histoire linéaire, il s’agit de faire se rencontrer des corps,des sensations et des compositions.

LIEUX COMMUNS
DE MOHAMED OUZINE
France/2007/couleur/vidéo/9’/documentaire
Un après-midi filmé entre une fillette et sa grand-mère, prétexte pour évoquer leurs origines,et autres lieux communs.

L’AUTOMNE
DE ALA EDDINE SLIM
Tunisie/2006/couleur/vidéo/13’50/vostf/documentaire
Le parcours de trois groupes de personnes aspirant à une traversée clandestine vers un pays étranger par voie maritime.