Mahamat-Saleh Haroun : « Dans l’exil, on emporte son histoire avec soi »

Entretien de Virginie Andriamirado avec Mahamat-Saleh Haroun

Print Friendly, PDF & Email

À travers une installation vidéo, intitulée Ombres, et composée de trois panneaux, Mahamat- Saleh Haroun propose dans l’exposition Diaspora une oeuvre forte, poétique et chargée d’émotion. Imprégnée des ombres qui hantent les villes d’accueil des migrants, elle interroge la mémoire, la mélancolie de l’exil mais aussi le politique et la force vitale qui émane des errances humaines, finalement universelles.

///Article N° : 7333


Laisser un commentaire



Africultures a franchi le cap des 10.000 articles depuis sa création en 1997
Nous remercions tous nos contributeurs et nos lecteurs
Inscrivez-vous à la newsletter pour suivre nos publications