Fiche Personne
Théâtre Cinéma/TV Littérature / édition Interculturel/Migrations

Jean-Luc Raharimanana

Ecrivain/ne, Dramaturge, Editeur/trice
Madagascar

Français

Écrivain, Dramaturge et Éditeur malgache.

Jean-Luc RAHARIMANANA (Jean-Luc Raharimanana) est né le 26 juin 1967 à Madagascar où il réside jusqu’à l’âge de 22 ans. Grâce à une bourse d’études, il arrive en France en 1989 pour suivre des cours à la Sorbonne et à l’INALCO. Professeur et journaliste pigiste, il collabore à de nombreuses manifestations littéraires et pédagogiques. En 2002, il laisse l’enseignement, notamment pour défendre son père qui a été arrêté et torturé à Madagascar. Il ressent alors l’extrême nécessité de consacrer la majeure partie de son temps à l’écriture, à la recherche, à la restitution de cette mémoire trahie par des récits où se confondent « mythe et réalité ».
Il est l’auteur de « Lucarne », 1996 ; « Rêves sous le linceul », 1998 et « Nour », 1947, 2001 publiés au Serpent à plumes. Remarqués par la critique et salués par des prix, tous les livres de cet auteur ont été repris en poche. Homme de théâtre, il a reçu avec sa pièce « Le prophète et le président », Prix du Théâtre interafricain Tchicaya U’Tamsi (RFI) en 1990, pièce qu’il reprendra et mettra en scène en mai 2005 au théâtre des Déchargeurs, Paris. Sa nouvelle pièce, une farce, « La femme, la dinde, les deux compères et la bouteille » est jouée à La Réunion et en France en août-Octobre 2004 sur une mise en scène de Frédéric Robin, théâtre des Bambous, Saint Benoît, Centre Culturel Charlie Chaplin, Vaulx en Velin.

En lien avec le réseau Afrique 37, Indre et Loire, il participe en 2002 à la création du Festival Plumes d’Afrique proposant spectacles, débats, tables rondes, conférences, expositions, concerts, projections, et projets scolaires autour des expressions littéraires et artistiques d’Afrique francophone.
En parallèle de ses publications et créations théâtrales, il est directeur de la collection Fragments aux éditions Vents d’Ailleurs. Conférencier et traducteur, il sillonne le monde pour parler écriture et littérature.
Il participe à de nombreuses manifestations culturelles, donne des cycles de conférence, mène des masterclass et tient des ateliers d’écriture avec les institutions et les théâtres autour de la question francophone.

En 2021, il lance les Éditions Project’îles qu’il codirige avec Nassuf Djailani.

Œuvres
« Tisser », récit, Mémoire d’encrier, 2021.
« Trois tresses », conte pour enfants, illustrations de Griotte, Dodo Vole, 2018.
« Revenir », roman, Payot/Rivages, 2018.
« Empreintes », poésie, Vents d’ailleurs 2015.
« Enlacement(s) », poésie (coffrets de trois livres), Vents d’ailleurs, 2012 ; rééd. séparée de chaque titre (Des ruines, Obscena et Il n’y a plus de pays), 2013.
« Portraits d’insurgés », beau-livre, photos de Pierrot Men, Vents d’ailleurs, 2010.
« Les cauchemars du gecko », théâtre/poésie, Vents d’ailleurs, 2010.
« Maiden Africa », beau-livre, photos de Pascal Grimaud, Trans photographique Press, 2009.
« Tsiaron’ny nofo, tononkalo », poésie (en malgache), éditions K’A, 2008.
« Za », roman, Philippe Rey, 2008.
« Le prophète et le président », théâtre, Ndzé éditions, 2008
« Madagascar 1947 », essai, Vents d’ailleurs, 2007, rééd. bilingues, 2008, 2014.
« L’arbre anthropophage », Joëlle Losfeld, 2004.
« Le bateau ivre : Histoire en terre malgache », beau-livre, photos de Pascal Grimaud, Images en manœuvre, 2004.
« Landisoa et les trois cailloux », album jeunesse, illustration de Jean Andrianaivo Ravelona, Edicet/Hachette, 2001.
« Nour », 1947, roman, Le Serpent à plumes, 2001, réed. Vents d’ailleurs, 2017.
« Rêves sous le linceul », nouvelles, Le Serpent à plumes, 1998, rééd. « Motifs », 2004.
« Lucarne », Nouvelles, Le Serpent à plumes, 1996, rééd. « Motifs », 1999.

Direction d’ouvrages
« Dernières nouvelles de la Françafrique » (en collaboration avec Soeuf El Badawi), Vents d’ailleurs, 2003.
« Dernières nouvelles de la Colonisation », Vents d’ailleurs, 2006.

Direction de livres critiques et universitaires
« La littérature malgache », Revue Interculturel Francophonies, 188 pp, Lecce, Italie, 2001.
« Identités, langues et imaginaires dans l’océan Indien », Revue Interculturel Francophonies, 303 pp, Lecce, Italie, 2003.
« Jacques Rabemananjara », Revue Interculturel Francophonies, 357 pp, Lecce, Italie, 2007.
« Les Comores, une littérature en archipel », coordonné avec Magali Nirina Marson, Revue Interculturel Francophonies, 384 pp, Lecce, Italie, 2011.

Théâtre / Créations
« Parfois le vide », texte, mise en scène et interprétation par l’auteur, musique de Tao Ravao & Jean-Christophe Feldhandler, voix et flûte traversière : Géraldine Keller. Compagnie SoaZara, Théâtre Antoine Vitez d’Ivry-sur-Seine, Le Tarmac, Les Francophonies en Limousin, avec le soutien de la Région Centre, de la DRAC centre, Festival Plumes d’Afrique, Région Île-de-France, 2018.
« Empreintes », duo avec le chorégraphe et danseur Miguel Nosibor. Théâtre d’Aubagne, Compagnie En Phase, CDNCD Chateauvallon, Théâtre Comoedia, La Distillerie d’Aubagne. 2015
« Rano, rano », texte et mise en scène de Raharimanana, Compagnie SoaZara, Compagnie Notoire, Théâtre des bambous, St Benoît, La Réunion, 2014.
« Des ruines… », mise en scène de Thierry Bedard. Création Athénor Scène nomade à Nantes, Le Forum de Blanc-Mesnil, notoire / de l’étranger(s). 2010. Maison de la Poésie à Paris. 2012.
« Obscena », performance, de et avec Raharimanana, musique de Philippe Foch.Théâtre Athénor, Saint Nazaire / Nantes. En cours de création
« Par la nuit », Lecture musicale / Ciné-performance. de et avec Raharimanana, musique de Tao Ravao, Festival Contre-Courant, Ile de la Barthelasse, Festival d’Avignon et en ouverture du Festival du film de Rotterdam, Opéra de Rotterdam, Latérit-Production. 2009.
« Les cauchemars du Gecko », mise en scène de Thierry Bedard. Création Festival dʼAvignon, notoire / de l’étranger(s). 2009.
« 47 », mise en scène de Thierry Bedard. Création Centre culturel Albert Camus, Tananarive Madagascar, notoire / de l’étranger(s). 2008.
« Excuses et dires liminaires de Za », Concert, mise en voix de Thierry Bedard. Création Bonlieu, Scène nationale, Annecy, notoire / de l’étranger(s). 2008.
« Le prophète et le président », théâtre. Mise en espace par le TILF (Avignon, 1995). Mise en onde sur R.F.I. (1993).
« Le puits », théâtre. En production avec la Maison du Geste et de l’Image, le TILF et le Théâtre de la Villette, (Paris, Tours, Limoges, 1997). Publié chez Actes Sud Papier, 1997.
« Lépreux », nouvelle. Mise en onde sur R.F.I. (1990).
« Le tambour de Zanahary », conte musical. (Tournée en France 2000-01-02).

Prix et distinctions littéraires :
1987 : Prix Jean-Joseph-Rabearivelo de poésie.
1989 : Prix Tardivat International de la meilleure nouvelle de langue française (RFI, ACCT, Le Monde).
1990 : Prix Tchicaya U’Tamsi du théâtre interafricain, 1990, théâtre.
1998 : Grand prix Littéraire de Madagascar (ADELF), pour « Rêves sous le linceul ».
2011 : Prix de la Poésie, Salon du Livre insulaire d’Ouessant, pour « Les Cauchemars du gecko ».
2018 : Prix Jacques-Lacarrière pour « Revenir ».

Filmographie
« Gouttes d’encre sur l’île rouge, portrait de l’écrivain Raharimanana ». Documentaire de Randianina Ravoajanahary et Vincent Wable, 40′, 2004.

Source :
www.lesfrancophonies.fr/RAHARIMANANA-Jean-Luc
https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Luc_Raharimanana

English

Malagasy writer, playwright and Publisher.

Jean-Luc RAHARIMANANA (Jean-Luc Raharimanana) was born in 1967, in Antananarivo, Madagascar. He is a Malagasy writer in French.
He obtained a first university diploma in literature in 1989 and started working in the theatre with Christiane Ramanantsoa to help direct « Le Prophète et le Président ». However, the Alliance française decided to cancel the play in the end because of political pressure by the minister of culture and the Malagasy government. The official reason was that they wanted to avoid a diplomatic incident.
Two months later, Raharimanana obtained the award for best short story from Radio France Internationale (RFI) and accepted the scholarship which allowed him to come to France.
The play « Le Prophète et le Président » was eventually put on in Limoges and Avignon. It was directed by Vincent Mambatchaka. It went on a tour of Africa, France, Canada and Belgium.
In Paris, the writer started studying first at the Sorbonne then at INALCO (Institut national des langues et civilisations orientales) where he obtained an advanced degree in literature and civilisation with Malagasy tales as his subject of research.
He was a freelance journalist at RFI and worked on a project for the theatre. He contributed to the development of a school of the theatre arts in Madagascar. He also had a project that took him on a three-year world tour.
He then started teaching French and cooperated in many literary, pedagogic and journalistic events in the USA, France, Italy, Rwanda and Madagascar. All of these activities testify to the writer’s commitment.
In 2002, Jean-Luc Raharimanana stopped teaching in order to defend his father, a history professor at the university of Antananarivo who had been arrested and tortured by the Malagasy authorities following a radio show on the history of Madagascar. Afterwards, Raharimanana felt all the more the necessity of focusing all his attention on his writing, on research and the restoration of the memories of his people that had been corrupted by tales where myth and fiction intermingle. So far, he has published some short stories, Lucarne, « Rêves sous le linceul », a play, « Le Puits », and a novel, « Nour ». « Madagascar 1947 » is being published the year that marks the sixtieth anniversary of the Malagasy insurrection.

In 2021, he launched the Éditions Project’îles, which he co-directs along with Nassuf Djailani.

Source:
www.etonnants-voyageurs.com/spip.php?article1684.
Livres(s)