Fiche Personne
Réalisateur/trice Metteur/se en scène Acteur/trice Scénariste

Sidiki Bakaba

Côte d’Ivoire

Français

Parfois crédité sous le nom de
Sijiri BAKABA
Siriki BAKABA


En 1972, C’est quoi même, un spectacle fait de débris de mémoire, sans intrigue ni suspense, bouleverse les bases ronronnantes de la mise en scène ivoirienne. Le metteur en scène en est Sidiki Bakaba. Depuis, les prix et les distinctions honorifiques jalonnent une carrière qu’il partage entre le théâtre et le cinéma, entre l’Afrique et l’Europe.
Au cinéma, il reste inoubliable dans Bako, l’autre rive de Jacques Champreux (1979) et en 1987 dans Le Médecin de Gafiré de Moustapha Diop. Sans oublier ses rôles dans Visages de femmes (1972) de Désiré Ecaré, Mamy Wata (1990) de Moustapha Diop, Le Camp de Thiaroye (1987) d’Ousmane Sembène.
Au théâtre, il jouera sous la direction de metteurs en scène comme Claude Régy (Lulu, 1975), Patrice Chéreau (Combat de nègres et de chiens, 1982) ou Jack Garfein (Maître Harold, 1985).
Aujourd’hui, il se consacre de plus en plus à la mise en scène et à la réalisation. Il signe Les Guérisseurs en 1988, puis en 1994 un téléfilm : Tanowè des lagunes. Depuis 1995, il a réalisé pour TV5 plus de 27 courts métrages. Il a aussi monté et enregistré pour la télévision de nombreuses pièces en Côte d’Ivoire dont notamment Zoo Story d’Edouard Albee (1992), Maître Harold d’Athol Fugard (1992) et dernièrement L’Empereur Jones d’Eugène O’Neill (1996) dont il assumait également le rôle principal.

English

الكوت ديفوار
التلفزيون و المسرح إن
على مستوى التشخيص أو
.الإخراج
مثل في عدة أفلام نذكر –
:منها
« طبيب كافيري »
لمصطفى ديوب و
« معسكر ثياروي »

معسكر ثياروي
[…]
(1988) مارتينيك
(1989) « المعالجون »
جائزة صوت الأمل فيسباكو عن فيلم
جائزة السيناريو عن فيلم « عجلات حرة » بالمهرجان الدولي، أميان
(1997)
جائزة الاتحاد الاقتصادي والنقدي لغرب أفريقيا عن فيلم « لوس
(2001) بالنكيروس » / فيلم وثائقي
جائزة أفضل مخرج عن فيلم « عجلات حرة » من جمعية مهنيي السينما
(2005) بالكوت ديفوارر
Films(s)