Rencontre avec Jenny Alpha

En ce 8 mars 2003, Journée de la femme, le ministère de l’Outre-mer recevait Jenny Alpha. Une seule chose me motivait depuis le lever : revoir cette grande dame que j’avais rencontrée deux fois l’année dernière. La seconde fois, c’était au spectacle de Souria Adèle, Marie-Thérèse Barnabé négresse de France, la première, au Théâtre Gérard Philipe de Saint-Denis à l’occasion d’une représentation du Balcon de Genet. C’est que Genet et Jenny sont de vieilles connaissances, elle joua le rôle de Neige (il me semble) dans la première version des Nègres mise en scène en 1959 par Roger Blin. À ses côtés, que des gens debout, dont seule l’évocation des noms donne un grand élan de fierté, un grand balan pour avancer : Toto Bissainthe, Darling Légitimus, Sarah Maldoror, Théo Légitimus et biens d’autres qui appartenaient à la troupe Les Griots. Jenny Alpha est née le 22 avril 1910 en Martinique, elle est issue d’un milieu assez privilégié et viendra en France en 1929 pour faire ses études afin de devenir institutrice. Ça, c’est la version officielle mais Jenny sait déjà qu’autre chose la fait vibrer : c’est le théâtre. Au bout de deux années d’études supérieures, elle décide de tout laisser tomber pour se consacrer à sa passion. Mais voilà, comme elle le dit sans aucune aigreur dans la voix “on ne voulait pas de Nous au théâtre”. Nous sommes en effet en pleine période coloniale. 1931 est l’année de l’exposition coloniale internationa...

Connectez-vous pour lire la suite de l'article...
Si vous avez déjà un compte client sur Africultures vous pouvez saisir vos paramètres d'identification :

Si vous n'êtes pas encore abonné à la revue AFRICULTURES, vous pouvez le faire en cliquant sur Adhérer.
Partager :

Laisser un commentaire