Agadez Nomade FM

De Christian Lelong et Pierre Mortimore

Print Friendly, PDF & Email

Des femmes pilent, des dromadaires passent… Dans le quotidien s’inscrit une radio locale, que chacun écoute en vaquant à ses occupations. Les reporters de Nomade FM chassent l’info : habitat traditionnel, réunion des notables du Sultan, groupement de femmes qui parlent en tricotant ou vannant… Une émission sur la religion et la tolérance est évoquée parce que justement, elle n’est pas très tolérante. Une réunion de femmes à l’école coranique contre le mariage précoce, une pièce de sensibilisation contre le mariage forcé dans les locaux sommaires de la radio… Scènes captées au hasard d’une présence, tranches de vies d’une radio au fin fond du Niger, Agadez Nomade FM ne manque pas d’intérêt documentaire, mais cet alignement de tableaux d’intérêt inégal sans véritable construction signifiante laisse une nette impression de superficialité. Cela s’explique sans doute par l’origine du film, parti d’une étude sur l’architecture et déviant ensuite sur les modes de vie et les comportements sociaux. Sans doute aussi par le peu de présence (deux séjours de quinze jours et un mois) pour boucler un long métrage. Un peu comme si chacun pouvait aller se faire son petit docu en Afrique, mettre les meilleures images bout à bout et dire ensuite « c’est comme ça là-bas »…

///Article N° : 3039

  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire