Cinéma/TV

Cinéma/TV


La nouvelle est tombée jeudi 9 novembre aux alentours de 21h, heure de Dakar : Abdel Aziz Boye, « Monsieur Boye » comme disent affectueusement ses élèves, est décédé. Il laisse derrière lui Ciné-banlieue et Ciné-UCAD, lieux de formations et d’accompagnement des jeunes passionnés de cinéma, à Dakar. Aujourd’hui c’est toute une génération de jeunes cinéastes qui est orpheline en perdant leur professeur, leur confident, leur ami, leur père. Hommage à monsieur Boye.

Désormais annuelles, les Journées cinématographiques de Carthage ont organisé du 4 au 11 novembre leur 28ème édition, marquée par la qualité de la sélection et une grande effervescence populaire. La sélection des longs-métrages de fiction, d’une grande qualité, permettait de dégager des tendances à l’œuvre dans les cinémas arabo-africains. Retour aux fondamentaux Les 250 000 spectateurs, jeunes en très grand nombre, qui se sont pressés dans les salles malgré les queues qu’ils ont dû faire pour obtenir des billets (1) sont sans doute la bonne nouvelle qui se confirme à chaque édition, aux JCC comme au Fespaco : en Afrique, un festival…

L'internationale des perdants

Le premier long métrage du talentueux court-métragiste issu du mouvement tunisien du cinéma amateur Walid Mattar est en compétition aux 28e Journées cinématographiques de Carthage. Sur les délocalisations, à la fois drôle et grave, un film qui fait du bien. Sortie française prévue le 21 mars 2018. Vent du Nord est comme un jeu de chaises musicales. On passe de France en Tunisie sur un air de boite à musique et il ressort de ce va-et-vient une certaine amertume face à l’état du monde. Car ce jeu entre deux lieux tisse la désillusion et sonne comme une alerte. L’alerte n’est…

Les images de l'article




Le regard en question

En compétition au Journées cinématographiques de Carthage après avoir été présenté à la Biennale de Venise, Volubilis confirme le talent de Faouzi Bensaïdi dans sa recherche d’une forme appropriée pour élargir son propos. Il s’attaque ici au regard porté par les gagnants sur les perdants de notre monde sans merci, et nous invite à partager celui des opprimés. Abdelkader est vigile dans un centre commercial de Meknès, Malika est femme de ménage occasionnelle dans de riches demeures. Sans revenus suffisants pour s’installer, le couple doit encore vivre à l’étroit, sans intimité, chez leurs parents. Abdelkader, employé zélé, empêche un jour…

Les images de l'article




Entre réel et croyance

Coproduction entre le Portugal, le Mozambique, la France, l’Afrique du Sud et le Brésil, le dernier long métrage de Licinio Azevedo témoigne d’une culture complexe où la croyance s’immisce dans le quotidien, même ou surtout dans les circonstances dramatiques de la guerre civile. Long et difficile à produire, il est adapté d’un livre qu’il avait écrit après une enquête de terrain approfondie en 1992. Projeté en première mondiale et primé au festival de Locarno d’août 2016, il fut le premier film récompensé à la sélection de projets Open doors à être projeté sur la Piazza Grande. Au Mozambique, il a…

Les images de l'article




Au festival Ile courts en Ile Maurice, 14 octobre 2017

Invité « parrain » de la dixième édition du festival Ile Courts en Ile Maurice, Licinio Azevedo est revenu lors d’une conférence sur son parcours et sa méthode de cinéaste. Passionnante illustration de la recherche d’un cinéaste engagé pour la révolution socialiste et confronté à la force de la croyance dans la culture mozambicaine. Version en portugais ici. L’ARRIVÉE Je suis arrivé au Mozambique peu de temps après l’indépendance à la fin de 1977, après un séjour de près d’une année en Guinée-Bissau, pays qui a été mon premier contact avec l’Afrique. Je suis né à Porto Alegre, au Brésil, où j’ai…

Les images de l'article




Festival Ile Courts, Mauricius, octobre 2017. Version française ici. A CHEGADA Cheguei em Moçambique pouco depois da Independência, em fins de 1977, depois de uma passagem de cerca de um ano pela Guiné-Bissau, onde tive o meu primeiro contato com a Africa. Nasci em Porto Alegre, no Brasil, onde trabalhava como jornalista. Eram tempos dificeis no Brasil, de ditadura militar, a imprensa era censurada, havia temas que não podiam ser tratados. Um deles era justamente a guerras nas colônias portuguesas pela suas independências. Éramos proibidos de falar de Moçambique, de Angola, da Guiné-Bissau a não ser para elogiar o regime…

Les images de l'article




Dates clef de Moussa Hamadou Djingarey 1973: Naissance le 9 juillet à Zinder (Niger) 1999-2002 : Formation pratique aux techniques de l’audiovisuel à Al-Hayat Production Djeddah en Arabie Saoudite 2002 : Fonde sa société de production MD digital vidéo production à Niamey (Niger) 2005 : Réalise et coproduit son premier documentaire La mystérieuse croix d’Agadez 2010 : Premier long métrage de fiction, Hassia Principaux films produits et/ou réalisés Court-métrage : 2005 La mystérieuse croix d’Agadez  (26’, documentaire) / 2006  (52’, documentaire) / 2008 Casting pour un mariage  (6’) / 2010 Le chemin de l’intégration (13’) Longs-métrages : 2010 Hassia   / 2012 Mon retour au…

Du 10 au 15 octobre 2017, le festival du court métrage de l’Ile Maurice, Ile Courts fêtait son dixième anniversaire. Dans le paysage multiculturel mauricien traditionnellement cloisonné, on ne saurait assez souligner l’importance d’un tel festival pour ouvrir au dialogue interculturel. D’une remarquable efficacité, la dynamique équipe d’Ile Courts est essentiellement féminine. Tout se fait dans une bonne ambiance, qui fait du festival un grand moment de convivialité. On se demande comment cette jeune équipe arrive à boucler un tel programme : une sélection de 96 films dans une vingtaine de projections à l’université mais surtout en plein air dans différentes…

Les images de l'article
projection publique au Plaza à Rose Hill © Burty Makoona
© Burty Makoona




Entretien d’Olivier Barlet avec Assumpta Mugiraneza, directrice du centre Iriba à Kigali, Rwanda

Situé à Kigali, le centre Iriba (la source en kinyarwanda) s’est constitué pour collecter en son et en images des archives couvrant plus d’un siècle d’histoire du Rwanda et en donner accès libre et gratuit à tous. Son travail notamment sur la mémoire du génocide est essentiel et concret pour les rescapés et leurs familles, passant par de multiples ateliers de prise de parole. Rencontre avec sa directrice engagée, Assumpta Mugiraneza. Au fond, que fait le centre Iriba ? Il y a parfois une certaine confusion pour comprendre ce que fait le centre Iriba, notamment de la part de nos bailleurs.…

Les images de l'article
© le centre Iriba / Olivier Barlet




Dates clef de Idrissa Ouedraogo 1954, 21 janvier : Naissance à Bankora (Burkina Faso) 1976-80 : Formation à  l’Institut africain d’études cinématographiques de Ouagadougou 1981 : Réalisation du premier court métrage Poko[1] 1981 : Fonde sa société de production  Les Films de l’Avenir 1982-86 : Formation à  l’Institut des hautes études cinématographiques (France) 1986 : Réalisation du premier long métrage Le choix (Yam Daabo) 1989 : Réalisation-production du premier long métrage Yaaba (Grand-mère)[2] Principaux films produits 1989 : Yaaba (Grand-mère) 1990 : Tilaï (La loi)[3] 1992 : Samba Traoré[4] 1995 : Guimba, un tyran, une époque (réal. Cheick Oumar Sissoko) 2003 : Kounandi (réal. Appoline Traoré) 2003 : Sous la…

Principaux films produits Longs métrages. 2008 : Ouaga battle 2012 : Entre le cœur et la raison Documentaires. 2010 : Initiation aux masques de Boni 2012 : Exploitation Minière au Burkina Faso Etat des Lieux et Perspectives (2*52’) Séries télévisuelles 2006 : Arts d’Afrique 2015 : Sentiments en otage (4 ép. de 20 à 24’) 2017 : Bibata, la cité de la passion Réalisateur et producteur burkinabè autodidacte, Mamadou Gnanou se passionne pour le cinéma dès son enfance. Il se forme sur le terrain par de nombreux stages, en commençant par la technique, afin d’apprendre les différentes facettes du métier. Produisant aussi bien des…

Eloge de la détermination

En sortie le 18 octobre 2017 dans les salles françaises, La Belle et la meute (Aala kaf ifrit), le nouveau film de la tunisienne Kaouther Ben Hania.  Présenté à la sélection officielle « Un certain regard » au festival de Cannes (mai 2017), ce long-métrage marque par la pertinence de son traitement.  Les travaux de l’anthropologue Françoise Héritier montrent que si l’on cherche une universalité des comportements en comparant les systèmes de parenté des cultures, on la trouve dans la hiérarchie entre les sexes qui conduit à l’infériorisation de la femme. Cela va jusqu’à ne plus voir dans le viol un scandale. C’est à…

Les images de l'article




Dates clef de Rodrigue Kaboré 1976 1er avril : Naissance au Burkina Faso 2000: devient gérant du cinéma Neerwaya 2010 : Production du premier long métrage, Docteur Folie (Michel Kamuanga) 2011 : Fonde sa société de distribution Africa Distribution Principaux films produits Long métrage Docteur Folie (Michel Kamuanga, 2010) Faso furie (Michael Kamuanga, 2012) Gérant de salles de cinéma et distributeur de films, responsable du syndicat qui rassemble les exploitants du pays, Rodrigue Kaboré occupe une place centrale dans la filière audiovisuelle au Burkina Faso. Venu à la production après le constat que les – rares – films nationaux attiraient le…

Figures de résilience

En sortie sur les écrans français le 18 octobre 2017, ce premier documentaire long métrage montre comme on l’a rarement vu des jeunes femmes de Ouagadougou dans leur entrée dans le monde adulte à travers une formation en mécanique, en contradiction avec les usages. Ses choix esthétiques réduisent par contre sa portée. Née en Suède et ayant grandi au Burkina Faso, Theresa Traoré Dahlberg tenait à revenir sur son adolescence à travers un documentaire sur les jeunes femmes à Ouagadougou aujourd’hui. Elle choisit une classe de tôlerie peinture dans un centre de formation féminin spécialisé dans la mécanique. Donc des…

Carte du tendre en Algérie

Nous sommes en Algérie. « Fais soin de toi » était présenté à la 15ème édition des Rencontres cinématographiques de Bejaïa ce mois de septembre 2017. « Fais soin de toi », c’est le texto qu’une fille envoie à un garçon, texto qui pourrait tout aussi bien être un « je te quitte », ou « je t’aime » ou bien « je ne t’aime plus », « on fait une pause », « va te faire voir », « mais rappeeeeelle ! » ou encore « prends soin de toi »…Tout en même temps. Fais attention à toi ! Prends soin de toi. Menace et désir. Dans le film ces mots seraient des petits cailloux pour tracer…

"Que cherchent-ils au Ciel, tous ces aveugles ?"

Présenté à la 69ème édition du Festival de Cannes dans la sélection « Cannes cinéphiles », Kombissiri sort sur les écrans français le 5 octobre 2017. Il parle d’une relation entre aveugles, mais la sert-il vraiment ? Ils traversent ainsi le noir illimité, Ce frère du silence éternel. Ô cité ! Pendant qu’autour de nous tu chantes, ris et beugles. Charles Baudelaire, Les Aveugles, in Les Fleurs du mal Un écran noir, longtemps. Une voix, celle de Gérard Muller, qui dit comment il est devenu aveugle et le tunnel que représente la cécité. Puis, pleine lumière : le centre-ville de Ouagadougou. Le voici…

Les images de l'article




Une abeille en dérive

En sortie le 27 septembre 2017 sur les écrans français, le premier long métrage d’Amman Abbasi montre que le cinéma indépendant américain livre de temps en temps de belles pépites. Amman Abbasi a grandi à Little Rock, la capitale de l’Arkansas, sa famille pakistanaise s’y étant installée lorsqu’il avait 9 ans. Il n’a pas été touché par la guerre des gangs qui concernait essentiellement de jeunes Noirs, mais avec 76 homicides comptabilisés dans la ville en 1993 selon l’Arkansas Times, il ne pouvait passer à côté du sujet. A 28 ans, musicien reconnu avec déjà un bon pied dans le…

Les images de l'article




Dates clef d’Adélaïde Ouattara, chargée de production en Côte d’Ivoire 2 Janvier 1987 : Naissance à Abidjan (Côte d’Ivoire) 2012 : Premier long métrage comme actrice (Le Djassa a pris feu) 2015 : Formation à la production à Banshee Films (France) 2015 : Première production sur un pilote de la série Top radio Adélaïde Tata Ouattara, plus connue sous le nom d’Adélaïde Ouattara, est originaire de la Côte d’Ivoire où elle a commencé, en 2004, une carrière d’actrice. Elle joue, alors,  dans plusieurs longs métrages, dont Burn it up Djassa[1](Lonesome Solo, tourné en 2008 et sorti en 2012), qui circule dans une…

Des jeunes en colère

La nouvelle fiction du réalisateur haïtien Raoul Peck sort en France le 27 septembre 2017. Elle était projetée hors compétition au Festival de Berlin tandis que son documentaire I am not your Negro était nommé pour les Oscars 2017. Résultat d’un travail de près de dix ans, Le Jeune Karl Marx est une reconstitution historique qui suit le philosophe depuis sa rencontre à 26 ans avec Friedrich Engels en 1844 à l’écriture du Manifeste du parti communiste en 1848. Le résultat est fulgurant, d’une impressionnante solidité et d’une grande pertinence pour le temps présent.

Les images de l'article
© Kris Dewitte
© Kris Dewitte
© Kris Dewitte




1 2 3 118