Cinéma/TV

Cinéma/TV


Après une annulation et un report, le festival de Cannes est de nouveau là. Nous nous attacherons comme d’habitude à déceler les présences africaines dans le foisonnement cette 75ème édition qui comporte un total de 114 longs métrages (22 en Compétition, 20 à Un certain regard, 10 Hors compétition, 10 en Séances spéciales, 8 à Cannes 1ère, auxquels s’ajoutent 24 films à la Quinzaine des réalisateurs, 11 à la Semaine de la Critique et 9 à l’ACID) et à relever comment les films et les rencontres professionnelles soulèvent les problématiques de l’heure. Inquiétude pour les salles de cinéma La 75ème…

Table Ronde au festival de films d'Afrique de Lausanne, 21 août 2021

Depuis 2014, plus de 22 000 personnes ont perdu la vie en mer Méditerranée centrale, entre la Libye et l’Italie. L’Europe semble préférer fermer les yeux. Comment rendre visible une telle crise et sensibiliser l’opinion publique ? Cette table-ronde porte sur le rôle des images, du journalisme et du cinéma dans une situation de crise humanitaire, avec Caroline Abu Sa’da, Directrice générale de SOS Méditerranée Suisse, Karim Sayad, auteur et réalisateur, et Davide Rodogno, professeur d’Histoire et politique internationales à l’Institut de hautes études internationales et du développement de Genève. Modération : Philippe Cordey, chef opérateur et enseignant en communication…

Sorti au cinéma le 6 avril dernier, O Fim Do Mundo raconte l’histoire de Spira, un jeune adolescent de retour dans son quartier d’enfance après huit ans passés en maison de correction. À Reboleira, bidonville de Lisbonne, il retrouve ses amis, sa famille, la fille qu’il aime et surtout beaucoup d’ennuis… Le dealer du quartier a tôt fait de lui faire comprendre qu’il n’est plus le bienvenu. Entre la difficulté de se réadapter dans ce milieu et la recherche de repères, le film raconte la vie de ce quartier riche de ses histoires et des rivalités qui l’animent. Mais aussi…

Le cinéma pour habiter la planète autrement

Le 41e Festival international Jean-Rouch reçoit Jean-Michel Frodon autour de son nouveau livre pour une rencontre animée par Olivier Barlet au Salon Jacques Kerchache du Musée du Quai Branly le jeudi 12 mai 2022 de 14h30 à 17h (entrée libre). En avant-goût, quelques mots pour situer cet essai extraordinairement intéressant. Jean-Michel Frodon, dont il est inutile de rappeler le rôle essentiel dans le maintien de la critique de cinéma et dont l’œuvre livresque de théoricien et historien du cinéma est phénoménale, rassemble ici son impressionnante érudition pour traiter d’un thème à la fois brûlant d’actualité et pourtant très peu abordé…

Après avoir été marraine du 38e Festival international de cinéma Vues d’Afrique (Montréal, du 1er au 10 avril 2022), l’actrice et réalisatrice Aïssa Maïga le sera également du programme Visions sociales organisé par la CCAS en parallèle au festival de Cannes (21-28 mai 2022). Au festival des films d’Afrique du pays d’Apt le 12 novembre 2021, l’actrice et réalisatrice Aïssa Maïga a répondu aux questions d’Olivier Barlet et de la salle lors d’un « grand entretien » dont on trouvera ci-dessous la transcription et qu’il est possible d’écouter et visionner sur la page des replays du festival ou ci-dessous : Olivier…

Deux livres essentiels sur les pratiques et usages du film

Parus respectivement en 2017 et 2019, et dirigés par Patricia Caillé et Claude Forest, Regarder des films en Afriques (t.1) et Pratiques et usages du film en Afriques francophones (t.2) (Presses universitaires du Septentrion), s’appuient sur de sérieuses enquêtes de terrain, largement illustrées : un travail qui n’avait jamais été réalisé en Afrique alors même que la vision des films évolue très rapidement avec les nouvelles technologies et les développements économiques. Il est vrai que tout va très vite : la demande d’images ne faiblit pas, leur production s’accroît, tandis que les salles de cinéma ont perdu leur monopole ancestral…

Rencontre avec Dhafer L’Abidine, l’acteur tunisien connu pour ses rôles dans des séries internationales à succès telles que Arous Beirut ,The Looming Tower et The Eddy. Avec Ghodwa (Prix du meilleur film au Festival international du film du Caire 2022), il signe sa première réalisation et incarne également le rôle principal, Habib un avocat hanté par son passé sous la dictature de Ben Ali. Au travers d’une relation père-fils compliquée, le film relate les tourments postrévolutionnaires et le besoin de justice qui habitent actuellement la Tunisie. Un entretien filmé à l’occasion de la diffusion à l’Institut du monde arabe (Paris)…

Avec Douleur silencieuse, Aïssa Diaby signe un premier court-métrage poignant. Le film traite du silence et des tabous autour des violences sexuelles au sein des familles africaines en France. Un film qui questionne le silence engendré par le poids des traditions. Très engagée pour les causes féminines, Aïssa Diaby veut susciter le débat et libérer la parole sur les violences sexuelles intrafamiliales. Hicham Rami

Rencontre avec la réalisatrice palestinienne Samaher Elqadi, à l’occasion du Festival de films de femmes Créteil 2022 où elle a reçu le prix du public et du jury catégorie documentaire pour As I want. En 2013, après la révolution égyptienne plusieurs femmes sont collectivement violées et agressées lors de manifestations sur la place Tahrir. Samaher Elqadi s’est emparée de ce sujet pour évoquer la place des femmes en Égypte tout en portant un regard intime et personnel sur sa propre condition de femme. Hicham Rami

L'amitié pour exister

Sélectionné au Final Cut de Venise en septembre 2021 puis présenté à la Berlinale en février 2022 et à Cinéma du Réel en mars où il a obtenu une mention spéciale du jury longs métrages et le prix des bibliothèques, Nous, étudiants ! est issu d’une volonté de documenter les conditions de vie et les espoirs des étudiants centrafricains, rendue possible par une démarche de formation qui a fait ses preuves. Lorsqu’en 2018, alors que de la République Centrafricaine ne nous provenaient que les nouvelles des conflits, une dizaine de courts métrages documentaires issus des ateliers Varan à Bangui ont…

Interview du poète et réalisateur Yannick Oho Bambe

« Qu’est-ce que la crise humanitaire et de réfugiés mondiale, qui s’est produite à l’été 2015 dans des proportions inégalables, peut me révéler par rapport au modèle de société que nous sommes en train de construire et que nous laisserons aux générations futures ? » C’est par cette question que s’ouvre le film documentaire Quand l’humanité a frappé à nos portes, réalisé par Yannick Oho Bambe, poète et activiste social, installé à Londres depuis 20 ans. Une question ardente, urgente, criante qui court aussi bien dans les ruelles de Calais (France), que celles de Samos (Grèce), Bidibidi (Ouganda) ou Zaatari (Jordanie). Car oui,…

Dans le cadre de la Saison France-Portugal 2022, Le festival L’Europe autour de l’Europe, propose du 19 au 30 mars 2022 une programmation exceptionnelle autour des IMAGINAIRES COLONIAUX forgés par le cinéma portugais. Vingt films qui depuis un siècle ont mis en scène et en images la longue histoire de “l’Empire” : les Découvertes, l’expansion coloniale, l’exploitation et la domination salazaristes et enfin la guerre contre les indépendantistes (1961-74). Une magnifique occasion de combler notre méconnaissance de ce pan de l’Histoire africaine ! Impressionnante et passionnante somme, le long-métrage Fantômes d’un Empire (2020) d’Ariel de Bigault constitue la pièce maîtresse de…

Revenir à l'humanité

Alors qu’il travaille sur un long métrage de plus large budget, le réalisateur marocain Hassan Benjelloun a présenté le 5 mars 2022 en première mondiale à la 11ème édition du festival des films africains de Louxor son dernier film, Habiba, réalisé avec de petits moyens et issu du confinement de deux mois qu’a connu le pays en raison de la pandémie de covid-19. Une œuvre sincère et attachante qui reprend les thèmes chers au réalisateur. Même s’il a été tourné après le confinement, il a été pensé pendant, une époque où l’impossibilité de sortir au café enferma les hommes à…

Contre l'impunité

En sortie sur les écrans français le 16 mars 2022, le documentaire de Thierry Michel cherche à rompre la loi du silence qui entoure les massacres et viols en RDC depuis une trentaine d’années. Entre archives et témoignages, un film choc. Pour Thierry Michel qui se bat avec les séquelles d’un cancer et dont les médicaments viennent de lui faire perdre un œil, ce sera le dernier film au Congo. Il y a fait 11 de ses 16 films. C’est aussi l’aboutissement d’une démarche de plus en plus politique, dénonciatrice, engagée. Il cite au départ le Dr Mukwege, auquel il…

Broyage médiatique et résistance

Présenté en première mondiale à la Berlinale le 15 février 2022, ce documentaire d’Alain Gomis réalisé à partir d’archives télévisuelles est une sorte d’apostille à son film à venir, travail sur Thelonious Monk, mais un commentaire signifiant sur le respect envers l’artiste que l’on met en scène, et l’écoute de sa résilience. Alain Gomis travaille sur un film de fiction sur Thelonious Monk. Au cours de ses recherches, il découvre deux heures de rushs d’une émission de télévision, Portrait de jazz : Thelonious Monk, enregistrée le 15 décembre 1969 à Paris. Ces rushs (d’une qualité correspondant aux tournages télévisuels de l’époque)…

La tragédie d'un guerrier

Le 23 février 2022 a lieu à Port-au-Prince la première de ce nouvel opus, une étape importante dans l’imposante filmographie d’Arnold Antonin (plus de 70 films). Issu d’une enquête approfondie et riche d’une grande diversité des sources, il propose une lecture nouvelle de la vie et de l’action du premier souverain haïtien. Arnold Antonin est un militant. Il l’a toujours été. Contraint de quitter Haïti en 1960, alors qu’il n’a que 18 ans, lors d’une grève étudiante contre le régime de François Duvalier, il ne s’avoue pas vaincu. Il dirige un journal étudiant mais pour mieux mobiliser contre la dictature,…

Joyeuses indocilités

En sortie sur les écrans français le 23 février 2022 en version restaurée 4K, tourné en 16 mm en 1973 puis 1983, Visages de femmes est le troisième et dernier film du réalisateur ivoirien Désiré Ecaré (décédé à 69 ans en 2009). Dans la continuité esthétique et ironique de Concerto pour un exil et A nous deux France !, qu’il résume lui-même par « castigat ridendo mores » (Corriger les mœurs en riant), l’adage latin repris par Molière et la commedia dell’arte, il est un appel désinvolte à l’indocilité de la part de femmes qui luttent pour exister. Alors qu’il n’y a…

Les films de la sélection Regards d’Afrique du Festival international du court métrage de Clermont-Ferrand (28 janvier – 5 février 2022) se placent du point de vue des femmes, une occasion d’explorer comment leurs esthétiques renouvellent notre regard. Ce que ressentent les femmes « Nettoyer le monde, des milliards de femmes s’en chargent chaque jour, inlassablement. (…) Ce travail indispensable au fonctionnement de toute société doit rester invisible », écrit Françoise Vergès.[1] Dans les milieux aisés, la « maîtresse de maison » dispose d’une domestique. Omondi Joash (Kenya) en suit une dans Jua Kali, en de multiples circonstances, mais il y en a une…

Lors du festival Dakar court 2021, le 7 décembre, dans le théâtre de verdure de l’Institut français, le cinéaste sénégalais William Ousmane Mbaye, qui a intégré l’académie des Oscars en juillet 2021 et présidait le jury du festival, a répondu aux questions d’Aboubacar Demba Sissokho, comme il l’avait déjà fait au Fespaco en octobre. Aboubacar Demba Sissokho : Je préfère le mot conversation à masterclass. Je disais tout à l’heure à William que c’était un match retour, un mois après le Fespaco. Je suis très heureux de redoubler l’exercice avec lui. Ousmane William Mbaye est également président du jury de…

Critique et entretien avec Ousmane Samassekou

Pré-sélectionné pour les Oscars 2022, le nouveau film d’Ousmane Samassekou (Les Héritiers de la colline) multiplie les prix dans les festivals internationaux, notamment le tanit d’argent aux Journées cinématographiques de Carthage 2021. Une perle à ne pas rater. Il a été présenté en avant-première aux Etats généraux du film documentaire de Lussas, occasion d’une rencontre avec son réalisateur. Cela commence par un cimetière à Gao, car dans cette halte avant le désert, on prend soin d’enterrer les migrants et de leur faire une tombe. Leurs noms et leur provenance sont inscrits sur des panneaux de fortune. La mort est dans…

1 2 3 130