Cinéma/TV

Cinéma/TV


Dans le cadre de la Saison France-Portugal 2022, Le festival L’Europe autour de l’Europe, propose du 19 au 30 mars 2022 une programmation exceptionnelle autour des IMAGINAIRES COLONIAUX forgés par le cinéma portugais. Vingt films qui depuis un siècle ont mis en scène et en images la longue histoire de “l’Empire” : les Découvertes, l’expansion coloniale, l’exploitation et la domination salazaristes et enfin la guerre contre les indépendantistes (1961-74). Une magnifique occasion de combler notre méconnaissance de ce pan de l’Histoire africaine ! Impressionnante et passionnante somme, le long-métrage Fantômes d’un Empire (2020) d’Ariel de Bigault constitue la pièce maîtresse de…

Revenir à l'humanité

Alors qu’il travaille sur un long métrage de plus large budget, le réalisateur marocain Hassan Benjelloun a présenté le 5 mars 2022 en première mondiale à la 11ème édition du festival des films africains de Louxor son dernier film, Habiba, réalisé avec de petits moyens et issu du confinement de deux mois qu’a connu le pays en raison de la pandémie de covid-19. Une œuvre sincère et attachante qui reprend les thèmes chers au réalisateur. Même s’il a été tourné après le confinement, il a été pensé pendant, une époque où l’impossibilité de sortir au café enferma les hommes à…

Contre l'impunité

En sortie sur les écrans français le 16 mars 2022, le documentaire de Thierry Michel cherche à rompre la loi du silence qui entoure les massacres et viols en RDC depuis une trentaine d’années. Entre archives et témoignages, un film choc. Pour Thierry Michel qui se bat avec les séquelles d’un cancer et dont les médicaments viennent de lui faire perdre un œil, ce sera le dernier film au Congo. Il y a fait 11 de ses 16 films. C’est aussi l’aboutissement d’une démarche de plus en plus politique, dénonciatrice, engagée. Il cite au départ le Dr Mukwege, auquel il…

Broyage médiatique et résistance

Présenté en première mondiale à la Berlinale le 15 février 2022, ce documentaire d’Alain Gomis réalisé à partir d’archives télévisuelles est une sorte de prolégomènes à son film à venir, travail sur Thelonious Monk, et offre un commentaire signifiant sur le respect envers l’artiste que l’on met en scène, et l’écoute de sa résilience. Alain Gomis travaille sur un film de fiction sur Thelonious Monk. Au cours de ses recherches, il découvre deux heures de rushs d’une émission de télévision, Portrait de jazz : Thelonious Monk, enregistrée le 15 décembre 1969 à Paris. Ces rushs (d’une qualité correspondant aux tournages télévisuels…

La tragédie d'un guerrier

Le 23 février 2022 a lieu à Port-au-Prince la première de ce nouvel opus, une étape importante dans l’imposante filmographie d’Arnold Antonin (plus de 70 films). Issu d’une enquête approfondie et riche d’une grande diversité des sources, il propose une lecture nouvelle de la vie et de l’action du premier souverain haïtien. Arnold Antonin est un militant. Il l’a toujours été. Contraint de quitter Haïti en 1960, alors qu’il n’a que 18 ans, lors d’une grève étudiante contre le régime de François Duvalier, il ne s’avoue pas vaincu. Il dirige un journal étudiant mais pour mieux mobiliser contre la dictature,…

Joyeuses indocilités

En sortie sur les écrans français le 23 février 2022 en version restaurée 4K, tourné en 16 mm en 1973 puis 1983, Visages de femmes est le troisième et dernier film du réalisateur ivoirien Désiré Ecaré (décédé à 69 ans en 2009). Dans la continuité esthétique et ironique de Concerto pour un exil et A nous deux France !, qu’il résume lui-même par « castigat ridendo mores » (Corriger les mœurs en riant), l’adage latin repris par Molière et la commedia dell’arte, il est un appel désinvolte à l’indocilité de la part de femmes qui luttent pour exister. Alors qu’il n’y a…

Les films de la sélection Regards d’Afrique du Festival international du court métrage de Clermont-Ferrand (28 janvier – 5 février 2022) se placent du point de vue des femmes, une occasion d’explorer comment leurs esthétiques renouvellent notre regard. Ce que ressentent les femmes « Nettoyer le monde, des milliards de femmes s’en chargent chaque jour, inlassablement. (…) Ce travail indispensable au fonctionnement de toute société doit rester invisible », écrit Françoise Vergès.[1] Dans les milieux aisés, la « maîtresse de maison » dispose d’une domestique. Omondi Joash (Kenya) en suit une dans Jua Kali, en de multiples circonstances, mais il y en a une…

Lors du festival Dakar court 2021, le 7 décembre, dans le théâtre de verdure de l’Institut français, le cinéaste sénégalais William Ousmane Mbaye, qui a intégré l’académie des Oscars en juillet 2021 et présidait le jury du festival, a répondu aux questions d’Aboubacar Demba Sissokho, comme il l’avait déjà fait au Fespaco en octobre. Aboubacar Demba Sissokho : Je préfère le mot conversation à masterclass. Je disais tout à l’heure à William que c’était un match retour, un mois après le Fespaco. Je suis très heureux de redoubler l’exercice avec lui. Ousmane William Mbaye est également président du jury de…

Critique et entretien avec Ousmane Samassekou

Pré-sélectionné pour les Oscars 2022, le nouveau film d’Ousmane Samassekou (Les Héritiers de la colline) multiplie les prix dans les festivals internationaux, notamment le tanit d’argent aux Journées cinématographiques de Carthage 2021. Une perle à ne pas rater. Il a été présenté en avant-première aux Etats généraux du film documentaire de Lussas, occasion d’une rencontre avec son réalisateur. Cela commence par un cimetière à Gao, car dans cette halte avant le désert, on prend soin d’enterrer les migrants et de leur faire une tombe. Leurs noms et leur provenance sont inscrits sur des panneaux de fortune. La mort est dans…

Pour une révolution sensuelle

Le 22ème film de Robert Guédiguian est sorti le 5 janvier 2022 sur les écrans français. Ce n’est pas la première fois qu’il quitte Marseille mais la première qu’il tourne en Afrique, sans toutefois se dégager de sa nostalgie pour les moments où il était encore possible de vivre ses amours tout en contribuant au changement de la société. On trouve des cinéastes photographes mais il est rare qu’un film vienne de la photographie. C’est à l’exposition Mali-twist de la Fondation Cartier à Paris à l’automne 2017 que Robert Guédiguian a flashé sur les photos de Malick Sidibé. Il est…

Sortir du déni

Diffusé sur Arte le 1er février 2022 et du 25 janvier au 31 mai sur arte.tv (dvd sur Arte boutique), cette coproduction HBO-Arte retrace le colonialisme européen et ses conséquences jusqu’à aujourd’hui. Cette impressionnante et puissante mini-série de 4×57′, film-essai où Raoul Peck prend lui-même la parole, multiplie les angles pour constater l’état de la catastrophe et inviter à sortir du déni historique. Elle fera date. La catastrophe, elle est là : le mépris et la haine dans le cœur de tant d’entre nous, la peur et la violence au sein de notre corps social, les inégalités qui se creusent…

"Ce que nous choisissons pour le public n'est pas neutre"

Avec un peu de recul un mois après le festival, Alex Moussa Sawadogo dresse un bilan sincère de l’édition 2021 du Fespaco. Olivier Barlet : Nous sommes à Dakar où tu participes au jury du festival Dakar court. Est-ce que l’expérience de délégué général du Fespaco a changé ton regard ? Alex Moussa Sawadogo : Oui, mon regard a bien sûr changé, sur l’organisation, la programmation, les relations avec les partenaires, les cérémonies d’ouverture et de clôture forcément très différentes d’un gros festival comme le Fespaco. Il y a toujours des idées à prendre ou adapter : on apprend beaucoup des jeunes festivals. Le…

Entretien d’Olivier Barlet avec Alimata Salambéré, présidente de la première édition (1969)

On lit beaucoup de choses sur la naissance du FESPACO. Il fallait donc revenir à la source, auprès de sa première présidente. Ce fut l’occasion de découvrir le rôle essentiel joué par le film d’ouverture. En 1969, Alimata Salambéré, cheffe de programmes à la télévision nationale, avait 27 ans. C’est pourtant elle qui va être choisie pour être présidente du comité d’organisation du premier « Festival de cinéma africain de Ouagadougou » en 1969, qui s’étalait sur une quinzaine de jours (1er au 15 février) et deviendra le « Festival panafricain de cinéma de Ouagadougou » (FESPACO) à sa troisième édition en 1972. La…

Un cycle de cinéma panafricain ouvert sur le monde

Du 12 janvier au 27 février 2022, le Forum des images à Paris accueille 66 séances : une par année de films produits entre 1956 et 2021, issus de tout le continent africain, parmi lesquelles 12 séances de films afro-diasporiques et de nombreux courts métrages. Attention chef-d’œuvre ! C’est Muna moto (L’Enfant de l’autre) du Camerounais Jean-Pierre Dikongué Pipa qui ouvrira la danse lors de la soirée d’inauguration du 12 janvier. Le choix de ce film de 1975 récemment restauré n’est pas neutre. D’abord, il est magnifique, tant par son utilisation des espaces et des visages que par sa force humaine : une…

Construire sur les restes

En sortie dans les salles françaises le 5 janvier 2022, le premier long métrage de Merawi Gerima est un choc, tant formel que politique. Il a été distribué aux Etats-Unis par Array, la société de distribution d’Ava DuVernay, et y est désormais disponible sur Netflix. « Pourquoi es-tu revenu, Jay ? Tu croyais nous sauver avec un film ? » Eckington, ce quartier de Washington DC où il retourne pour écrire un scénario sur son enfance, s’embourgeoise avec de plus en plus de Blancs achetant et rénovant les maisons comme si rien ne les précédait. Jay (Obinna Nwachukwu) ne sait comment réagir…

A la fois passionnante et variée, la sélection de 14 films de la quatrième édition du festival Dakar court (5-11 décembre 2021) a fait l’objet d’un atelier sur la critique de cinéma animé par Baba Diop et Olivier Barlet avec une trentaine de journalistes en amont du festival, également destiné à alimenter les trois numéros de son bulletin. On trouvera donc ci-dessous, après la mise en perspective des films de la soirée d’ouverture du festival, des visions critiques personnelles mais enrichies par les vifs échanges qui ont suivi la vision de chaque film lors de cet atelier. Un autre article…

Eloge de la main tendue

Après Le Grand voyage et Les Hommes libres, Ismaël Ferroukhi réalise un conte touchant à voir en famille sans pourtant se départir de ses thèmes favoris : la confrontation sociale et la transmission. En sortie France le 22 décembre 2021. Un film idéal pour amener ses enfants au cinéma pour les fêtes ? Certes, mais pas seulement ! Car au fond, Mica s’adresse à tous, petits et grands, avec beaucoup de finesse et d’humanité. Aux plus jeunes, il offre sous la forme d’un conte une figure d’identification suffisamment complexe pour être marquante à travers un jeune de milieu modeste obligé…

Les traces de l'entente

En sortie le 1er décembre 2022 dans les salles françaises, le nouveau film de Simone Bitton nous prend par la main à la découverte d’une relation perdue entre Juifs et Arabes, sur les traces de son enfance. Mais que des musulmans maintiennent en gardant les mausolées juifs. Un road movie à travers le Maroc, avec carte et camionnette. Une plongée dans les souvenirs d’enfance, avec cette dose de nostalgie que la fuite du temps apporte… Simone Bitton, dont on connaît de film en film l’intérêt pour les relations entre Juifs et Arabes, et le respect pour la cause palestinienne, revient…

Tandis que le festival Massimadi à Montréal et à Bruxelles se concentre sur les homosexualités en Afrique et dans les diasporas africaines, le festival Chéries-Chéris de Paris accueille des films du monde entier. La 27ème édition (20 au 30 novembre 2021) propose deux films tournés en Afrique. En dehors des célèbres Woubi Chéri (Philip Brooks, Laurent Bocahut, situé en Côte d’Ivoire, 1988), Être soi-même (Be Yourself, Laurent Maurice Lafontant, tourné au Zimbabwe, 2011), Dakan (Mohamed Camara, Guinée, 1999) et Rafiki (Wanuri Kahiu, Kenya, 2018) ou récemment de Kapana (Philippe Talavera, situé en Namibie, 2020), Ife de Uyaiedu Ikpe-Etim (Nigeria, 2020)…

Faites du bruit !

Diffusé sur France 3 Paris Ile de France à 23h10 le lundi 29 novembre puis en replay 30 jours sur France.tv, le documentaire de Karine Morales donne du baume au cœur : il met en lumière des femmes invisibilisées et montre que leur lutte est possible. Il y avait déjà eu le poétique Bird People de Pascale Ferrand (2014), sur des individus qui décrochent, et notamment une femme de chambre dans un entre-deux où elle se fait oiseau. Au dernier festival de Cannes, la Quinzaine des réalisateurs avait projeté le puissant Ouistreham d’Emmanuel Carrère (en sortie France le 12 janvier…

1 2 3 4 131