Fiche Film
Cinéma/TV Histoire/société
LONG Métrage | 1976
Ceddo
Ousmane Sembène
Titre anglais : Ceddo (aka The Outsiders)
Pays concerné : Sénégal
Réalisateur(s) : Ousmane Sembène
Avec : Manu Dibango, Ousmane Sembène, Ousmane Sembène, Moussa Yoro Bathily, Ridha Behi, Ousmane William Mbaye, Tabara N’diaye, Mamadou Ndiaye Diagne, Makhourédia Guéye, Paulin Soumanou Vieyra, Paulin Soumanou Vieyra
Durée : 120
Genre : historique
Type : fiction

Français

A la fin du XVIIe siècle, des missionnaires chrétiens et musulmans tentent de convertir les Ceddos, peuple aux convictions animistes.

À la fin du XVIIe siècle, l’islam et le christianisme pénètrent en Afrique, le commerce des esclaves fait des ravages. Tous les moyens sont bons pour remplir les églises et les mosquées. Les Ceddo tentent de préserver la culture traditionnelle africaine contre les assauts de l’Islam. Quand le roi Demba part faire la guerre avec les musulmans, un Ceddo kidnappe sa fille, la princesse Dior Yacine, pour protester contre la conversion forcée à l’islam. En essayant de la délivrer, les héritiers du trône sont tués, le roi est assassiné, mais finalement les ravisseurs sont vaincus et tous les villageois convertis de force.

Un film de Ousmane Sembène

Sénégal, 1976, Fiction, 2h00, coul., 35mm, wolof sous-titres français

avec Tabara Ndiaye, Moustapha Yade, Ismaila Diagne, Matoura Dia, Mamadou Diagne



CEDDO est un film à réflexion. Il rassemble des faits et gestes véridiques vécus dans une période s’échelonnant sur plusieurs siècles jusqu’à nos jours. Réflexion sur l’usurpation du pouvoir. Préfiguration de nos actuels coups d’état en Afrique. Réflexion sur la complicité des féodaux d’alors, à la bourgeoisie actuelle en Afrique. Réflexion sur les religions révélées complice directe ou « In » de l’aliénation de l’homme africain – même de nos jours. Réflexion sur la traite négrière pour des pacotilles et des gadgets d’aujourd’hui. Réflexion sur le Spiritualisme africain.
Ousmane SEMBENE
http://www.quinzaine-realisateurs.com/qz_film/ceddo/

Langue : français et wolof
Format : Couleur – Mono – 35 mm
Durée : 120 minutes
Date de sortie : 1977

Réalisation : Ousmane Sembène
Scénario : Ousmane Sembène
Directeur de la photographie : Georges Caristan
Ingénieurs du son : M. Guèye, El Hadj M’Bow
Compositeur de la musique originale : Manu Dibango
Monteurs : Dominique Blain, Florence Eymon
Photographe de plateau : Jean-Louis Castelli
Directeur de production : Paulin Soumanou Vieyra

ACTEURS / ACTRICES
Tabata Ndiaye : Princesse Dior Yacine
Moustapha Yade : Madior Fatim Fall
Mamadou Ndiaye Diagne (Ismaila Diagne) : Le ravisseur
Matoura Dia : Le roi
Alioune Fall : L’Imam
Omar Gueye (Oumar Gueye) : Jaraaf
Mamadou Dioume : Prince Birame Ngoné Thioub
Nar Sène : Saxewar
Ousmane Camara : Farba Diogomay
Ousmane Sembène : un Ceddo (renommé Ibrahima)
Marek Tollik
Eloi Coly
Pierre Orma

Production : Filmi Doomireew Production (Dakar)

Distributeur d’origine : Newin Productions



2008 | Rétrospective Africamania, PARIS, France
* Projection : Dimanche 3 février 2008, 19h30 – Salle Georges Franju → 21h00 (90 min), La cinémathèque française
http://www.cinematheque.fr/film/57092.html

English

Drama chronicling the political and religious squabbling within an African kingdom, where the conflict between followers of Christianity, Islam and the kingdom’s own religion is exacerbated by the kidnapping of the king’s daughter.

Banned in Senegal on an absurd technicality, Ceddo, Sembene’s most ambitious film, uses the story of a beautiful princess’s kidnapping to examine the confrontation between opposing cultural forces: Muslim expansion, Christianity, and the slave trade. The « Ceddo » – or feudal class of common people – cling desperately to their customs and their fetishistic religion amidst the impending changes. Nominally set in the nineteenth century, Ceddo ranges far and wide to include philosophy, fantasy, militant politics, and a couple of electrifying leaps across the centuries to evoke the whole of the African experience.

A film by Ousmane Sembene

Senegal, 1976, Fiction, 35mm, color, 120 min.

starring Tabara N’diaye, Ismaila Diagne, Moustapha Yade

Release date: 1976
Country: Senegal
Format: 35mm Film
Length: 10552 Feet
Run time: 117.0 mins.
Colour/Black and White: Colour
Sound/Silent: Sound
Language: Wolof with English subtitles

First screened in 1984 in Senegal : it was banned in 1976 by President Senghor.


CAST
Princess Dior Yacine: Tabara NDIAYE
[kidnapper]: Ismaila DIAGNE
Madior Fatim Fall: Moustapha YADE
ceddo (outsider): Mumurtoo N’DIAYE DIAGNE
Farba Diogomay: Ousmane CAMARA
Saxewar: Nar SÈNE
King: Makhourédia GUÈYE
Prince Biram : Mamadou DIOUM
Jaraaf: Oumar GUÈYE
Mamadou SY
Samba TOURÉ
Alioune FALL
Serigne NDIAYE
Pierre ORMA,
Eloi COLY,
Marek TOLLIK,
Clarice DIOP,
Fan NDANG,
Mody GUÈYE,
Raymond HERMANTIER,
[ceddo renamed Ibrahima]: Ousmane SEMBÈNE,
[imam]: GOURE

Director: Ousmane SEMBÈNE,
Screenplay: SEMBÈNE Ousmane
Cinematography: Georges CARISTAN
Editor: Florence EYMON,
Editor: Dominique BLAIN
Art Director: Alpha W. DIALLO,
Music: Manu DIBANGO,

Production Supervisor: Robert LOKO,
Production Co-ordinator: Ibrahima BARRO,
Production Co-ordinator: Mamadou GUÈYE,
Production Co-ordinator: El Hadji THIAM,
Production Manager: Paulin VIEYRA,
Production Manager: Ibrahima BARRO,
Production Manager: Mamadou GUÈYE,
Production Manager: El Hadji THIAM,

Assistant Director: Moussa Yoro BATHILY,
Assistant Director: Ousmane William MBAYE,
Script Supervisor: Merri SANÉ,
Camera Operator: Orlando LOPEZ,
Camera Operator: Bara DIOKHANÉ,
Camera Operator: Seydina O. GAYE,
Electrician: Chérif DIA
Electrician: Moussa AIDARA,
Music Recording: Julien JOUGA,
Sound Recording: El Hadji MBOW,
Sound Recording: Moustapha GUÈYE,
Subtitles: Carrie Dailey SEMBÈNE
Production Secretary: Fatima DIAW,
Religious Adviser: Imam EL HADJI Abdoulaye SARR,
Religious Adviser: Henri GRAVRAND,

Production Company: Filmi Doomireew