Événements

Cap sur l’Afrique (en attendant « … et les îles ! »)
4 conférences autour de l’oeuvre et la personne du cinéaste Sembène Ousmane (Sénégal)

Français

Chers amis cinéphiles,
En partenariat avec le cercle Philosophique Réunionnais (CPR), association fondée l’an dernier pour faire vivre la pratique philosophique à La Réunion et la Direction Départementale de la Jeunesse et des Sports dans le cadre de l’opération « Tous différents, tous égaux », Perspectives du Cinéma vous entraîne ce mois-ci sur les traces d’Ousmane Sembène, immense réalisateur récemment disparu, au travers du regard expert de Thierno Ibrahima DIA, Historien, Sociologue, Sémiologue du cinéma.
Cette opération constitue une mise en bouche au prochain F.F.A.I. (Festival du Film d’Afrique et des Iles) qui se déroulera du 04 au 14 octobre 2007 et dont le thème est cette année celui des diasporas.
Notre implication dans cette édition consistera en la venue de June Givanni qui a longtemps été en charge de la promotion du cinéma des diasporas africaines au British Film Institute. Nous vous la présenterons plus amplement dans notre prochain bulletion « Infos n° 27 »
Jean Claude Gayral, président.




Le mauvais Africain : l’Afrique dans le cinéma du Sénégalais Sembène Ousmane

Écrivain respecté, le Sénégalais Sembène Ousmane, ancien syndicaliste sur le port de Marseille, marque un virage important vers le cinéma. Il a 40 ans et les cinémas africains vont grandir avec lui. Décédé à l’âge de 84 ans, il laisse une œuvre cinématographique riche et complexe. Cette conférence, sous le prisme de l’histoire, de la sémiologie et de la sociologie, montre les fortes connexions à l’Afrique.
Le savant sénégalais Cheikh Anta DIOP disait que pour « changer une personnalité culturelle » (nous touchons là le cœur du projet idéologique et artistique de Sembène) il fallait agir sur trois facteurs : l’histoire, la psychologie et la langue. Nous verrons comment Sembène se joue de ces trois facteurs.
Sur le plan des intentions et de l’esthétique, le cinéma sembénien est marqué par le didactisme, c’est pourquoi nous parlons de propédeutique (c’est d’ailleurs le titre d’un récent article que nous avons publié dans la revue parisienne « L’Arbre à Palabres » sur ce cinéaste).
Le philosophe Léo Strauss (1899-1973, inspirateur des Néo-conservateurs américains et français) traitait Baruch Spinoza (1632-1677) de « mauvais Juif » car il s’attaquait aux tabous. À cet égard Sembène Ousmane fut un « mauvais Africain », ici dans le sens le plus noble du terme, c’est donc moins un procès d’intention qu’une analyse de ses coups de boutoir dans sa critique de l’Afrique. Nous mesurons « la conscience possible » (au sens de Lucien Goldmann qui reprend la Zugerechte Bewusstein – littéralement « conscience calculée » – de Karl Marx) qu’il déploie, c’est-à-dire le regard qu’il pose (en tant émanation de son groupe, de sa société, de sa culture) sur le monde et ses limites invariables. Ainsi nous le mettrons en miroir d’autres cinéastes : ses compatriotes Mambéty et Ramaka, l’Algérienne Yamina BACHIR CHOUIKH, le Camerounais Jean-Marie TENO ou encore le Gabonais Imunga Ivanga, le Mauritanien Abderrahmane SISSAKO, le Tchadien Mahamat-Saleh HAROUN et Jean-Pierre BEKOLO du Cameroun qui s’inscrivent dans ce que nous appelons « La Nouvelle Renaissance » courant cinématographique qui rappelle à certains égards la Nouvelle Vague Française. Nous nous appuierons sur des extraits de ses films.

Thierno Ibrahima DIA
Facilitateur d’Africiné – www.africine.org, site web de la Fédération Africaine de la Critique Cinématographique (DAKAR, Sénégal)
Universitaire : Bordeaux 3 (France) et Dakar (Sénégal)



En partenariat avec le Cercle Philosophique Réunionnais (CPR), association fondée en 2006 pour faire vivre la pratique philosophique à La Réunion et la Direction Départementale de la Jeunesse et des Sports dans le cadre de l’opération « Tous différents, tous égaux ».

Horaires : 09h00 à 12h00 – 13h00 à 16h00
Samedi 15 septembre, à la Médiathèque du Port
Dimanche 16 septembre, à la Médiathèque de Saint André,
Samedi 22 septembre, à la Médiathèque du Tampon,
Dimanche 23 septembre, à la Médiathèque de Sainte Marie.

Tarifs :
1 jour : -de 18 ans étudiants, chômeurs : 5 euros / retraités : 15 euros / Actifs de + de 18 ans : 20 euros / Couples : 30 euros.
Inscriptions au CRIJ Réunion
Tél : 02 62 20 98 20 – Fax : 02 62 20 98 21
ou auprès de Jean Claude Gayral
Mel : jeanclaude.gayral@wanadoo.fr
Attention, la participation à un stage n’est possible qu’aux adhérents des associations « Perspectives du Cinéma », « Les amis de l’Université » ou « Village Titan, Centre culturel ». En cas de première participation, il vous faudra donc, au préalable, vous acquitter de la cotisation annuelle d’un montant de 15 €.