L’exil et l’errance – Malaventure

L'espace dramatique comme palimpseste du tragique de l'exil et de l'errance

Lire hors-ligne :

Le théâtre de Kossi Efoui est une réinvention constante. Les lieux à la fois repliés sur eux-mêmes et ouverts à tous les possibles constituent une mise en abîme théâtrale que les processus de réécriture viennent accentuer. Recherche de la vérité, reconstitution d’une mémoire en bribes, le théâtre de Kossi Efoui joue de la déchirure du palimpseste pour ouvrir d’autres horizons, d’autres possibles. Son œuvre est la MALAVENTURE d’un chemin d’exil et d’errance identitaire.

Dans Notes et contre-notes (1), Eugène Ionesco appuyait le principe du tout disant au théâtre, en faisant une véritable tour de Babel où les actes de langage des personnages coe...

Connectez-vous pour lire la suite de l'article...
Si vous avez déjà un compte client sur Africultures vous pouvez saisir vos paramètres d'identification :

Si vous n'êtes pas encore (ou plus) abonné à la revue AFRICULTURES, vous pouvez le faire en cliquant sur Adhérer.

Ce contenu vous intéresse ? Africultures a besoin de vous pour continuer d'exister. Alors soutenez-nous !

Laisser un commentaire