Fiche Personne
Réalisateur/trice Scénariste Directeur/trice de la photo Monteur/se

Cesar Paes

Brésil, France
Site web : www.laterit.fr

Français

Auteur-réalisateur et chef-opérateur brésilien.

Né le 3 mai 1955 à Rio de Janeiro (Brésil), il vit à Paris. Auteur-réalisateur et chef-opérateur de films documentaires de long-métrage où la musique est à la fois prétexte et narration.
Comme chef-opérateur, il a collaboré avec Raoul Peck, Sandra Kogut, Camille Mauduech, Catherine Damour, JH Meunier, As Thiam, Julio Silvão Tavares, Olivette Taombé.

Epoux de l’auteure-réalisatrice-productrice Marie-Clémence PAES.

Marie-Clémence & Cesar PAES
Un regard qui prend le temps d’aller vers l’autre


Leurs films laissent parler la poésie et font naître cette émotion qui procure de la joie et réveille les consciences. Marie-Clémence et Cesar Paes disent des choses engagées et sérieuses, mais ils le font en nous plaçant dans un état de rêve éveillé où il n’est pas essentiel de tout saisir d’un coup, puisque la présence des personnes, la couleur, le rythme et la pertinence de leurs discours vont rester en nous, puisque les traces du film font un travail en profondeur qui soudain nous interroge dans un sursaut sainement perturbateur. La démarche des Paes s’appuie sur le respect de l’autre; le temps de son approche, de son écoute, se retrouve fondamentalement dans la restitution de sa réalité. Et comme il s’agit beaucoup de littérature orale, Ie cinéma ne serait-il pas, finalement, le support qui transmet plus justement les paroles des conteurs, laissant libre cours à leur imaginaire, à nôtre imaginaire. Le regard des Paes chasse tout exotisme, il exerce notre regard et nous propose d’aller vers l’autre tout en pénétrant en soi-même, Il nous rend tout simplement un peu plus sensibles, un peu plus ouverts, un peu moins cartésiens.

Martine Armand pour le Festival international du Film de Fribourg



Elle est Franco-Malgache, il est Brésilien et Français. Ils font des films documentaires de long métrage, où la musique est à la fois trame narrative et prétexte pour aborder des questions qui donnent à réfléchir. Auteurs entre autres de « Mahaleo » 30 ans de chansons des Mahaleo pour faire un portrait de Madagascar aujourd’hui. Étoile SCAM 2007, co produit par ARTE Cinema avec la participation de Canal +. « Saudade do Futuro » raconte Sao Paulo la mégalopole, à
travers les joutes musicales improvisées des migrants Nordestins. Grand Prix du public aux Rencontres de Cinéma du Forum des images. Co-produit par Mezzo & Voyage. Tous ces films sont sortis en salles en France et aux USA et ont donné lieu à des Editions commerciales de CD et DVD. – D’autres expériences proches de ce nouveau projet : « Angano? angano? Nouvelles de Madagascar » réalisé en 1989 et considéré comme l’un des 20 films les plus marquants de 20 ans de cinéma du Réel, – « Le Bouillon d’Awara » sur l’immigration et le métissage en Guyane, co produit par Arte et la RTBF, « Aux guerriers du silence » sur les cultures minoritaires de tradition orale. Colombe d’Or à Leipzig.

Filmographie de Cesar Paes

2016 – « Songs for Madagascar » (88′ – 2016)

2012 – « L’opéra du bout du monde » (96′ – 2012)
Best film in Fine Arts – Berlin Black International Cinema (Allemagne)

2005 – « Mahaleo » co-réalisé avec Raymond Rajaonarivelo (98′ – 2005)
Prix du Public & Ile d’argent FIFIG (France), Étoile SCAM

2000 – « Saudade do Futuro » » (94′, Documentaire musical – 35mm)
Mention spéciale prix Louis Marcorelles – Cinéma du Réel, Grand Prix du Public – Rencontres Internationales de Cinéma à Paris (France)

1996 – « Le Bouillon d’Awara » » (70′, Documentaire – 35mm)
Meilleur film ethnographique – Festival dei Popoli (Florence, Italie), Meilleur film sur la Culture Créole – Vues d’Afrique – Montréal (Canada), Grand Prix du Public – Festival Noir tout couleurs – Guadeloupe (France)

1993 – « Haïti, Un temps mis en conserve » (28′, Documentaire – vidéo)
Un regard sur le tournage de « L’Homme sur les quais » de Raoul Peck

1992 – « Aux Guerriers du silence… » (54′, Documentaire – vidéo / 35mm)
Colombe d’Or – Liepzig film festival (Allemagne), Prix spécial du Ministère de l’environnement – Freiburg, Grand Prix Documentaire – Tam Tam Vidéo – Italie, Best Film for the survival of indigenous cultures – Estonie

1989 – « Angano…Angano… Nouvelles de Madagascar » (63′, Documentaire)
Grand Prix – Festival dei Popoli (Italie), Prix des Bibliothèques – Cinéma du Réel (France), Mention Spéciale – Vues d’Afrique – Montréal

English

Brazilian Scriptwriter, Film Director and Director of Photography.

Marie-Clémence and Cesar Paes
Taking the time to look and reach out to the other


Their films allow poetry to speak out, and arouse this very emotion which awakens awareness and joyfully nurtures us. Marie-Clémence and Cesar Paes make committed and serious statements, but doing so, they put us into a half-awoken dream where it is not essential to grasp at things at once, since the presence of the people, the colour, the rhythm and the relevance of their discourse will remain within us, since the traces left by their films are working underground and, suddenly, question us with a healthy disturbing shivering. The approach chosen by the Paes is based on respect for the subject, and the time they take to get closer, to listen, can fundamentally be found in their restitution of reality. Since their films mainly focus on oral literature, cinema stands as the only suitable support to rightly transmit the words of the story tellers, allowing the free flow of their imagination, of our imagination. Under the Paes eyes no trace of exoticism can be found, they train our own eyes, encouraging us to move out towards the other one and move inside within oneself. They simply make us a little more sensitive, more open, a little less cartesian.

by Martine Armand for the Fribourg international Film Festival

Source : www.laterit.fr
Films(s)