Un été à Belleville : la tournée

Un jeudi avec Marie-Noëlle, factrice

Installée dans le quartier de Belleville à Paris, la rédaction d’Afriscope, le magazine d’Africultures, a choisi de vous faire découvrir dans cette nouvelle série estivale, cet espace multiculturel. Chaque semaine, aux côtés des habitants, découvrez ce quartier au quotidien bouillonnant.

Quel est le personnage commun à tous les habitants de France, quel que soit leur lieu de résidence ? Pour les plus seuls ou les plus isolés, il représente même le seul échange humain de la journée. Il se déplace souvent sur un vélo jaune… Afin de mieux connaître Belleville, son histoire, ses visages, qui mieux qu’un facteur pour nous servir de guide ? Lecture… recommandée Intersection du boulevard de Belleville et de la rue Ménilmontant. Il est 10 heures, et je cherche le jaune d’un vélo de factrice. C’est ici que je dois retrouver Marie-Noëlle Mesnigé, et l’accompagner sur le dernier tiers de sa tournée. Au loin, je distingue sa chasuble, aux couleurs de La Poste. Mais pas de vélo. “C’est pour ceux qui sont loin du centre de tri, ou pour les longs trajets. Ici, on a juste un caddie à pousser”, explique-t-elle. À 47 ans, Marie-Noëlle est factrice depuis vingt-six ans : “j’ai commencé avec une sacoche, puis il y a eu les cabas, et aujourd’hui on a ces nouveaux caddies. Pas d’effort, le dos reste bien droit, pas de déformation de la colonne”. Même les chaussures de rando qu’elle porte aux pieds sont estampillées du petit logo jaune. Marie-Noëlle n’a pas choisi d’être facteur. Originaire des Ardennes, ...

Connectez-vous pour lire la suite de l'article...
Si vous avez déjà un compte client sur Africultures vous pouvez saisir vos paramètres d'identification :

Si vous n'êtes pas encore abonné à la revue AFRICULTURES, vous pouvez le faire en cliquant sur Adhérer.
Les images de l'article
L'objet du jour : le pass du facteur
© Noémie Coppin
Le guide du jour : Marie-Noëlle, la factrice
© Noémie Coppin
Partager :

Laisser un commentaire