Événements

Ecrans des nouveaux cinémas arabes & sa Caravane en Région 2009
3e édition

Français

Pour la « 3ème édition des Ecrans des nouveaux cinémas arabes », Aflam propose une sélection de films représentatifs des divers courants des cinémas arabes actuels. En salle, à la bibliothèque de l’Alcazar et au cinéma « Les Variétés », douze films représentent l’Algérie, le Liban, le Maroc, la Palestine, la Syrie et la Tunisie. Plusieurs d’entre eux sont en avant-première de leur sortie en salle, et pour la plupart, ils sont inédits en France. Les projections se poursuivront en plein air avec, comme l’été dernier, une Caravane du cinéma en Région organisée en étroite collaboration avec la Régie Culturelle Régionale.
Lancé par Aflam en 2005, « Ecrans des nouveaux cinéma(s) arabes » permet, tous les deux ans, de retrouver les noms de réalisateurs déjà connus, mais aussi de voir émerger les cinéastes de demain.


C’EST ÇA LE LIBAN !
Hayda Lubnan !
De Eliane Raheb
Liban, 2008, couleur, vidéo, 58′
Synopsis
« C’est ça le Liban ! » J’entends souvent cette exclamation fataliste dans la bouche de mes parents maronites lorsque des événements douloureux viennent secouer le Liban, mais aussi quand ils ressentent qu’ils sont devenus minoritaires. J’ai dès lors essayé de déconstruire cette attitude tout en interrogeant mon propre cheminement. Pour cela, je me suis basée sur les événements politiques récents survenus au Liban depuis l’assassinat de Rafik Hariri en 2005.

Dimanche 5 juillet à 20h30 au Cinéma Les Variétés, Marseille
EN PRESENCE DE LA REALISATRICE


CASANEGRA
De Nour-Eddine Lakhmari
Maroc/Norvège
2008, couleur, 35 mm, 110′
Synopsis
Dans le Casablanca d’aujourd’hui, chaotique mais beau, violent mais attachant, deux amis d’enfance, Adil et Karim, vivent d’expédients et de petites combines. L’un emploie des enfants vendeurs de cigarettes au détail, et décide de mettre sa vie sur le droit chemin et d’aider sa famille. L’autre a trouvé la solution miracle à tous ses problèmes : acheter un visa et un contrat de travail pour émigrer vers Malmö, en Suède, ville mythifiée dont il rêve à travers une carte postale. Ils ne possèdent rien à part l’espoir de vivre une autre vie. Un petit mafieux les repère et les engage pour exécuter un gros coup qui va leur permettre d’atteindre leur but. Casablanca devient alors Casanegra, le théâtre de leurs dilemmes et de leurs défis.

Film en avant-première, sortie nationale le 23 septembre 2009
Samedi 4 juillet à 20h30 au Cinéma Les Variétés, Marseille
en présence des comédiens Anas El Baz et Omar Lotfi
Séance scolaire Lundi 6 juillet à 9h30


DANS LE SANG
De Katia Jarjoura
Liban/France, 2009, couleur, 35 mm, 31′
Synopsis
Beyrouth, 19 ans après la guerre civile. Farès, un ancien combattant du parti Nouveau Liban, doit agir pour convaincre son fils de ne pas sombrer dans la violence qui s’empare à nouveau du pays.

Dimanche 5 juillet à 18h30 au Cinéma Les Variétés, Marseille


ECUME
ZABAD
de Reem Ali
Syrie, 2008, couleur, vidéo, 42′
Synopsis
Mohammad est handicapé mental, il a 50 ans et vit toujours chez sa soeur Asmahan. A travers ce qu’il nous raconte on découvre les souffrances endurées par sa soeur et son beau-frère, autrefois militants communistes en Syrie, pendant les années passées en prison. Mohammad ne se doute pas que Asmahan et son mari projettent d’immigrer pour assurer un meilleur avenir à leurs filles, et qu’ils ne souhaitent pas l’emmener avec eux.

Dimanche 5 juillet à 18h30 au Cinéma Les Variétés, Marseille


FEE / MALE
De Sawssen Saya,
Tunisie, 2008, vidéo, couleur, 7′
Synopsis
Aujourd’hui, sur la scène du Théâtre, un homme et une femme se mettent à nu…

Lundi 6 juillet 15h30 au Cinéma Les Variétés, Marseille


GOULILI
Dis moi si tu sais
De Sabrina Draoui
Algérie, 2008, couleur, vidéo, 16′
Synopsis
Deux jeunes filles dialoguent avant d’aller en cours. Dans l’intimité de leurs visions de la vie, parler d’amour et de sexe n’est pas chose simple. Elles sont si différentes, et si proches à la fois.

Lundi 6 juillet à 20h30 au Cinéma Les Variétés, Marseille


KHERBOUCHA
Kharboucha Ma Ydoum Hal
De Hamid Zoughi
Maroc, 2008, couleur, 35 mm, 105′
Synopsis
Au début du XXe siècle, dans la tribu « Oulad Zayd »de la région de Abda, naquit une grande chanteuse nommée Kherboucha, réputée pour son inégalable voix sépulcrale et ses chansons engagées. Dans une région voisine, la tribu « Tamra » vit sous le joug du Caïd « Aïssa Tamri ». Celui-ci détruit le village de Kherboucha et massacre sa famille. Dès lors elle ne vit que pour se venger. Elle utilise comme arme son chant à travers lequel elle dénonce la vilenie et la cruauté du despote. Ses chansons deviennent si populaires qu’elles nuisent à la réputation du caïd qui va alors tout mettre en oeuvre pour l’empêcher de chanter.

Samedi 4 juillet à 18h30 au Cinéma Les Variétés, Marseille


L’ANNIVERSAIRE DE LEILA
De Rashid Masharawi
Palestine/ Tunisie/ Pays-Bas
2008, couleur, 35 mm, 70′
Synopsis
Pour le septième anniversaire de sa fille, Abu Leila ne désire qu’une chose : rentrer pour une fois de bonne heure à la maison afin de partager cette soirée en famille. Mais rien n’est moins simple pour cet ancien juge qui, alors qu’il rentrait en Palestine avec la ferme volonté d’aider son pays à sa reconstruction, a dû se reconvertir en chauffeur de taxi. Confronté à l’irrationalité et au manque d’organisation de la société palestinienne, notre juge devra entreprendre un long et pénible chemin, véritable parcours du combattant, pour finalement retrouver sa maison.

Film en avant-première sortie nationale le 22 juillet 2009
Lundi 6 juillet à 20h30 au Cinéma Les Variétés, Marseille


L’ENFANT ENDORMI
De Yasmine Kassari
Belgique/Maroc, 2004, couleur, 35 mm, 90′
Synopsis
Dans la région de Taourirt, au nord-est du Maroc, un groupe d’hommes quitte le village pour tenter de passer clandestinement en Espagne. Les femmes, restées seules au pays, font difficilement face à l’absence de leurs hommes. C’est le cas de Halima qui ne peut résister à la solitude et de Zeinab sa belle-soeur. Celle-ci s’aperçoit qu’elle est enceinte et décide d’endormir son foetus dans l’attente du retour de son mari. Le temps passe, le mari ne revient pas…

Entretien de la réalisatrice avec Olivier Barlet (Africultures, 2004)
Lundi 13 juillet à 22h15, projection en plein air à Arles
Dans le cadre du Festival Les Suds à Arles
Place de la République
Jeudi 16 juillet à 22h15, projection en plein à Marseille
Place Cadenat (Belle de Mai)


L’HOMME RESPECTABLE
De Talal Khoury
Liban, 2008, N&B et couleur,
16 mm (tournage), vidéo (diffusion), 13′
Synopsis
Un homme qui lutte pour demeurer respectable commence à sombrer et à perdre espoir. Illustration d’un poème de Samer Abou Hawwach, le film dévoile les contradictions inhérentes à l’être humain, les combinaisons entre tendresse et violence.

Lundi 6 juillet à 18h30 au Cinéma Les Variétés, Marseille


LA MAISON JAUNE
De Amor Hakkar
France/Algérie,2007, couleur, 35 mm, 84′
Synopsis
Aya, une jeune fille de douze ans, bêche un lopin de terre aride. Une voiture de gendarmerie s’approche. L’un des gendarmes lui remet une lettre et l’informe que son frère aîné qui effectuait son service militaire dans la gendarmerie, est mort dans un accident. Au guidon de son tricycle à moteur, Mouloud, le père, paysan modeste des Aurès, récupère le corps de son fils. Fatima, la mère est plongée dans une immense tristesse. Ce père, très affecté et aidé de sa fille Aya, parviendra t-il à redonner le sourire à sa femme et aux siens?

Jeudi 9 juillet à 22h15, projection en plein air à Marseille
Espace Mistral (L’Estaque)


LE PRINCE
De Mohamed Zran
Tunisie, 2007, couleur, 35 mm, 108′
Synopsis
Adel, 30 ans, travaille sous les ordres d’Ali chez un des fleuristes de l’avenue Habib Bourguiba, artère principale de Tunis. Très doué de ses mains, il compose de somptueux bouquets qui lui ont valu la réputation de « Prince de l’avenue ». Un jour, Tahar, un homme d’affaire, lui confie la mission de livrer à Dounia, une jeune et belle banquière, un magnifique bouquet. Adel est subjugué par cette femme de dix ans son aînée et décide de la séduire.

Vendredi 10 juillet à 22h15, projection en plein air à Gap
Esplanade du conseil général
Samedi 11 juillet à 22h15, projection en plein air à Apt
Cours Lauze de Perret


MEMOIRE D’UNE FEMME
De Lassaad Oueslati.
Tunisie, 2008, couleur, vidéo, 52′
Synopsis
Dans les années 40, Esther, juive italienne de Tunisie décide de se convertir à l’islam et devient Hédia. Elle épouse un militant nationaliste tunisien avec qui elle a trois enfants. Aujourd’hui elle vit seule avec Mohamed, le cadet. Chacun évoque à sa façon leur difficulté à être acceptés avec leur double culture.

Projection à la Bibliothèque de l’Alcazar jeudi 18 juin à 18h
Suivie d’un débat avec Lassaad Oueslati


MEMOIRES DU 8 MAI 1945
De Mariem Hamidat
France/Algérie, 2008, couleur, vidéo, 60′
Synopsis
Le 8 mai 1945, à Sétif, petite ville de l’Est algérien, on fête l’armistice. Dans le cortège, parmi les drapeaux alliés surgit un drapeau algérien, symbole d’indépendance. La police tire sur la foule. C’est l’émeute. Dans toute la région, la répression menée par l’armée française va faire des milliers de victimes.
Ce film documentaire est riche en témoignages de personnes ayant vécu le drame du 8 mai 1945 dans plusieurs villes de la région de Sétif, et de certaines personnalités comme le président de la fondation 8 mai 1945 Bachir Boumaza et le journaliste américain Landrum Bolling qui était sur place le jour des
massacres.

Lundi 6 juillet à 18h30 au Cinéma Les Variétés, Marseille


NILOOFAR
De Sabine Gemayel
Liban/France/Iran,
2008, couleur, 35 mm, 82′
Synopsis
Niloofar, une fillette de 12 ans, ne rêve que de savoir lire et écrire. Mais dans son village, l’éducation est réservée aux garçons. En secondant sa mère, une sage femme renommée, Niloofar rencontre une femme qui propose de l’instruire en secret. Mais entre-temps, son père la promet en mariage en échange d’une plantation d’oliviers lorsqu’elle deviendra femme. Afin d’éviter ce mariage qui la
terrorise, Niloofar imagine toutes sortes de stratagèmes pour empêcher l’apparition de ses premières règles. Mais un jour l’inévitable survient.
Déterminée à préserver sa liberté le plus longtemps possible, Niloofar cache sa féminité pendant deux ans jusqu’à ce que la vérité éclate.

Film en avant-première, sortie prévue le 1er trimestre 2010
Lundi 6 juillet à 15h30 au Cinéma Les Variétés, Marseille


UNE CHANSON DANS LA TETE
De Hany Tamba
France/Liban, 2007, couleur, 35mm, 98′
Synopsis
Dans les années 70, Bruno Caprice a connu un succès éphémère avec « Quand tu t’en vas », son premier et unique 45 tours. Aujourd’hui oublié, il gagne sa vie comme réceptionniste dans un grand hôtel parisien. Suite à une rupture sentimentale, Bruno a le blues. Mais un coup de fil inattendu va changer le cours de sa vie : un riche industriel libanais lui propose de venir chanter à Beyrouth.
Car au Liban, sa chanson est toujours dans la tête des gens.

Mercredi 15 juillet, projection en plein air à Château Arnoux
Ferme de Fond Robert