Événements

Beach Festival du Documentaire 2009
1ère édition des Rencontres du Film Documentaire de Kribi

Français

Du 11 au 18 juillet 2009, s’est tenu à Kribi, la première édition des Rencontres du Film Documentaire de Kribi intitulées Beach Festival du Documentaire, en vue de présenter les films documentaires africains et faits sur l’Afrique.

Le Beach Festival du Documentaire est une rencontre cinématographique et audiovisuelle donnant la possibilité aux acteurs de la création, de la réalisation, de la production et de la diffusion de films documentaires, ainsi qu’au public, de se retrouver pour découvrir ensemble le réel des autres, d’appréhender une autre façon d’aborder les problèmes du monde, en gardant les pieds bien enracinés chacun dans sa propre culture, un lieu d’échanges entre professionnels spécialisés dans le documentaire.

Une telle rencontre est non seulement un lieu d’échange d’expériences, dans un réel souci d’acceptation et de compréhension de l’autre, mais aussi un lieu d’expression de la diversité culturelle.
C’est un lieu de formation et d’information sur les réalités du film documentaire africain et celui des autres continents, à travers des séminaires ateliers, des conférences et des colloques.
C’est enfin un lieu qui offre à découvrir les réalités culturelles et touristiques du lieu qui accueille cette manifestation : la ville de Kribi.
Le Beach Festival du Documentaire présente les films documentaires africains et faits sur l’Afrique.

En perspective et à court terme, le Beach Festival du Documentaire compte organiser un Marché International du Film Documentaire (MIFID). Il s’agit d’une vitrine du film documentaire africain et fait sur l’Afrique, en somme un espace de ravitaillement pour les distributeurs, les acheteurs et les diffuseurs.

Thème : La production et la diffusion du film documentaire – Etat des lieux et perspectives.

En vue de réfléchir profondément sur l’avenir du documentaire africain, un colloque a été organisé sur le thème susmentionné.

Le documentaire en Afrique ne connaît pas une période d’effervescence. Les télévisions africaines liquident les cases documentaires. Le cinéma a fermé ses écrans au cinéma du réel. Aucune politique de soutien au documentaire n’a été élaborée pour favoriser sa croissance. Ce colloque a permis de faire un état des lieux sur la situation du documentaire en Afrique.

Les films programmés

Longs métrages
* TU N’AS RIEN VU – un film de Dieudonné Mweze Ngangura (RDC)
* LETTRE A MA SŒUR – un film de Habiba Djahnine (Algérie)
* QUESTION DE FOI, LE COMBAT DE L’EVU – un film de Serge Alain Noa (Cameroun)
* LI FET MET – un film de Nadia Bouferkas & Mehmet Arikan (Algérie)
* LES MARIÉS DU 8 MARS – un film d’Arthur Si Bita (Cameroun)
° RWANDA POUR MEMOIRE – un film de Samba Félix N’diaye (Sénégal)

Moyens métrages
° LES BRUMES DE MANENGOUMBA – un film de Guillaume de Ginestel & Jean-Thomas Renaud (France)
° LES MARTYRS DU GOLFE D’ADEN – un film de Daniel Grandclément (France)
° LIBYE, DE L’EAU COMME S’IL EN PLEUVAIT – un film de Jens Dücker (Allemagne)
° LE PARLEMENT DU CAMEROUN, LA DEMOCRATIE EN MARCHE – un film de Justin Eyaan (Cameroun)
° ZIMBABWE, DE LA LIBERATION AU CHAOS – un film de Michael Raeburn (Zimbabwé)
° NORD-SUD.COM – un film de François Ducat (France)
° MARCHANDS DE MIRACLES – un film de Gilles Remiche (Belgique)
° FRATRICIDE AU BURKINA – Thomas Sankara et la Françafrique – un film de Thuy Tien Ho et Didier Mauro (France)
° FAMINE EN PAYS DE COCAGNE – un film d’Eric Ellena (France)
° AFRIQUE DU SUD, UNE EGLISE FACE AUX DEFIS – un film d’Eric Ellena (France)
° CONTES CRUELS DE LA GUERRE – un film d’Ibea Atondi (Congo)
° MEMOIRE D’UNE FEMME – un film de Lassaad Oueslati (Tunisie)
° SAMBATRA – un film de Solo Randrasana & Ronan Leroy (Madagascar)
° ANSS UNE LUTTE EXTRAORDINAIRE – un film de Samuel Tilman (Belgique)

Courts métrages
* CHAINE ALIMENTAIRE – un film de Marie-Louise Sarr (Sénégal)
* RA, LA REPARATRICE – un film de Mamadou Cissé (Mali)
* LARMES D’ESPOIR – un film de Guy René Kenmegne (Cameroun)
* IL EST UNE FOIS… NANETH – un film de Nadine Otsobogo (Gabon)
* LYBEK, LE CROQUEUR DU VIF – un film de Roger Edima Mavoungou (Gabon)
* LES PYGMEES BAKA, ENTRE TRADITION ET MODERNITE – un film d’Alain Fongue (Cameroun)
* OKU SOCIETY – un film de Waa Keng Musi (Cameroun)
* LE CRI DE LA MER – un film d’Aicha Thiam (Sénégal)
* BONAMOUSSADI, le quartier estudiantin – un film de Ben Green (Cameroun)
* BAKA, le revers du développement – un film d’Aristide Sanama Nguille (Cameroun)
° LA FISTULE OBSTETRICALE, UN DRAME POUR L’AFRIQUE – un film d’Alain Fongue (Cameroun)
° L’EAU DE NOS MALHEURS – un film de Kenmoe Kenyou Rosine (Cameroun)
° CAMFRANGLAIS – un film de Ben Green (Cameroun)
° VYCKOS EKONDO, UNE EXPRESSION CULTURELLE NOMMEE TANDIMA – un film de Fernand Lepoko (Cameroun)
° MARABOUT BOUT D’FICELLE – un film de Denis Chabroullet (France)
° MICHEL NDAOT : ENTRE OMBRES ET LUMIERES – un film de Maouchka Labouba (Gabon)
° GEORGES M’BOUROU DONDIA : DE L’OMBRE A LA LUMIERE – un film de Joël Moudounga (Gabon)
° CAMFRANGLAIS – un film de Ben Green (Cameroun)
° IMAGES DE SENEGALAISES – un film d’Alienor Vallet (France)
° LAGOS, L’ILE DE L’AMOUR – un film de Daniel Grandclément (France)
° DE FILS EN AIGUILLES… LE PARCOURS D’UN ARTISTE – un film de Pol Minko (Gabon)
° MANA HEAVEN – un film de Waa Keng Musi (Cameroun)
° PATERAS, PAROLES D’EXILES – un film de Benjamn Calvez (France)

Palmarès de la 1ère édition
du Beach Festival du Documentaire


Jengu d’or :
Lettre à ma sœur
de Habiba Djahnine (Algérie)

Synopsis
En 1995, Nabila Djahnine, une militante féministe est assassinée à Tizi-Ouzou, une ville de Kabylie. 10 ans après, Habiba Djahnine sa sœur, aussi militante des droits des femmes, retourne sur les lieux pour faire un film. Elle va à la rencontre de sa famille et des militants qui ont connu sa sœur pour leur demander pourquoi la violence s’est imposée comme unique réponse au conflit qui opposait Algériens, pourquoi le dialogue est-il devenu impossible. A travers ce film, se déroule sobrement le récit d’une douleur partagée et muette.
Documentaire Couleur-Durée : 68 min-Année de production : 2007-Version originale : Lingala & Français-Producteur : Polygone Etoilée/Momento !-Images : Leila Habchi et Messad Ahmed-Son : Benoit Prin et Farid Kortbi-Montage : Benoit Prin et Amina Djahnine-Musique originale : Moussa Seikh.


Jengu d’argent :
Le Cri de la Mer
d’Aïcha Thiam (Sénégal)

Synopsis
Le « Cri de la mer » est le combat d’une mère, Yaye Bayam Diouf qui a perdu son fils unique dans une pirogue en partance pour les Iles Canaries. Aujourd’hui à Thiaroye sur mer son quartier, sa vie est consacrée à la lutte contre l’émigration clandestine. Le « Cri de la mer » c’est aussi un cri du cœur, un regard singulier sur un fléau qui a emporté plus de 3 000 jeunes sénégalais.
Documentaire Couleur/Colour- Durée : 26 min-Année de production : 2008-Version originale : Français Wolof-Sélection Fespaco 2009-Producteur : Sénégal Belgique-Images : Momar Ndiaye-Son : Jo Bass-Montage : Cyriaque Ndi-Musique originale : Aicha Thiam, Fatim, Hubert Talankina.


Jengu de bronze :
Chaîne alimentaire
de Marie Louise Sarr (Sénégal)

Synopsis
L’université Gaston Berger de Saint-Louis du Sénégal compte près de 5000 étudiants. Le restaurant universitaire assure la nourriture quotidienne de tout ce monde. Une chaine alimentaire qui fonctionne chaque jour, des premières lueurs de l’aube jusqu’à la tombée de la nuit. Ce film donne à découvrir la transformation lente et minutieuse des aliments, mais aussi les corps au travail de ceux et celles qui préparent et servent les repas.
Documentaire Couleur/Colour-Durée : 28 min-Année de production : 2007-Version originale : Français-Images : Ousseynou Ndiaye-Son : Alain Cabaux-Montage : Herve Brindel-Montage son : Omar Perez, Paul Delvoie.

Une initiative de l’Association Beach Culture
N° 000310/RDA/JO6 du 17 mars 2009
Copyright © Lacaze de boni