Le Damier – Papa National Oyé !

De Balufu Baku

Print Friendly, PDF & Email

Le Damier est incontestablement l’une des fictions les plus intéressantes présentées au dernier Fespaco. Sa mise en scène est originale, son scénario s’impose de lui-même, son humour est décapant. Pour meubler une nuit d’insomnie, le président-fondateur-à-vie joue aux dames avec un homme de la rue, champion de sa cité. La force du film est de ne rien devoir montrer puisque tout est dit : le jeu de dames où la coutume veut qu’on s’invective vertement devient un espace de dialogue symbolisant les rapports entre le peuple et le pouvoir. Point besoin de montrer la misère puisque le champion déclare qu’il ne peut jouer car il a faim. Et comme le pouvoir est une drogue, il lui faudra fumer de l’herbe pour pouvoir dialoguer avec le président. Ce dialogue est-il possible ? De toute évidence non : alors que le pouvoir coutumier avait pour fonction de résoudre les conflits de son peuple, ce président absolutiste ne se l’approprie que pour le détenir, à l’inverse de la devise de son parti :  » servir et non se servir  » ! Le champion l’apprendra à ses dépends. Le traitement du film en noir et blanc accentue le pathétique de sa condition que viennent renforcer les jeux de caméra. Si le congolais Balufu Bakupa-Kanyinda n’a pas voulu situer son film dans un pays précis, on devine bien où il est allé chercher son modèle. La chute du dictateur n’enlève rien à l’actualité de cette dynamisante réflexion sur le pouvoir…

40 mn, avec Dieudonné Kabongo Bashila et Yves Mba///Article N° : 2466

  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire