Recherche : Revue Africultures-63

Un dossier coordonné par Boniface Mongo-Mboussa
Des parfums des femmes soudanaises aux petits pagnes des Sénégalaises, l’Afrique séduit. Des romans Adoras à Chéri Samba, de la complainte congolaise aux poètes, le romantisme se fait africain. Ce faisant, l’Afrique réécrit mais aussi subvertit le sentiment amoureux. L’homosexualité n’est pas absente. C’est une autre Afrique qui apparaît, au-delà des fantasmes et des clichés réducteurs.

Entretien

Dans Séduire, cinq leçons sénégalaises (1), illustré par d’éloquentes photos de Fabien de Cugnac, la Franco-Sénégalaise Sokhna Fall dévoile les dessous de l’intimité des femmes : boubous, parfums, encens, bijoux, petits…

Analyse

En Afrique du Sud, l’ampleur des violences sexuelles reste un mystère. Héritage de la violence inhérente à l’apartheid ? Phénomène de société dans un pays rongé par les inégalités ? Traumatisme d’après…

Analyse

À l’heure où de nombreux écrivains africains déplorent une absence de public, le  » phénomène Adoras  » a de quoi surprendre. Cette collection de romans roses, lancée en 1998 par les Nouvelles…

Analyse

Couples d’amoureux, jeunes se tenant par la main, corps nus mis en scène… Que révèlent les images des photographes tels Malick Sidibé, de Seydou Keita, de Samuel Fosso, d’Angèle Etoundi…

1 2



Africultures a franchi le cap des 10.000 articles depuis sa création en 1997
Nous remercions tous nos contributeurs et nos lecteurs
Inscrivez-vous à la newsletter pour suivre nos publications