Afriscope

  • N° 29 | janvier 2013
  • T’es féministe, toi ?
  • S’abonner
Edito : Être féministe, être humaniste Bande-son : Zara Moussa Femme objet « Travailleurs de tous les pays, qui lave vos chaussettes ? » Ce slogan tonitruant accompagnait les premières marches du Mouvement de libération des femmes dans les années 1970. Les féministes de l’époque réclamaient non seulement l’égalité des droits entre les hommes et les femmes mais aussi une déconstruction des préjugés. Près de 40 ans plus tard, qu’en est-il ? L’affaire DSK a soulevé le débat de la représentation des femmes et du sexisme dans la société, tout autant que l’exhibition du collectif ukrainien Femen à Paris. Le ministère des Droits des femmes, renaissant en mai 2012, appelle à un programme de déconstruction des préjugés. Tandis que les statistiques font état de violences persistantes envers les femmes. Nouvelles heures, même combat ? En prenant le pouls des associations, qui accompagnent des femmes au quotidien, mais aussi en interrogeant des artistes évoluant dans des milieux très masculins comme le rap, ainsi qu’en interpellant les institutions, Afriscope veut porter la réflexion sur le champ des possibles. Sans dissimuler de réels obstacles, ni encourager une méritocratie qui n’aurait de mérite que le principe, Afriscope cherche des pistes de solutions à travers des regards et des parcours pour que jaillisse de l’individuel un sentiment d’universel. Et c’est bien ce qui éclate : le combat des femmes pour l’égalité, pour le respect et la dignité n’appartient pas à une classe sociale ni à un territoire. Il n’est pas nécessairement étiqueté « féministe ». Il est multiple et protéiforme mais toujours, il reflète un état des lieux de la société et des mentalités. Se demander comment vont les femmes, c’est aussi se demander comment vont les hommes. Et comment allons-nous ? Se poser déjà la question n’est-ce pas être féministe ? Ou simplement humaniste ? Anne Bocandé Sommaire A la Une : Une : Le rap féminin est « un reflet de la société » Débats : Des hauts et débats : « La République ne doit rien concéder aux extrêmes » Des hauts et débats : « La priorité demeure les quartiers populaires » Des hauts et débats : « Le féminisme ne se réduit pas à un combat pour l’égalité » Citoyenneté : On s’bouge : Les voix reb(elles) de Saint-Denis On s’bouge : Homophobie et racisme : les facteurs d’exclusion se démultiplient Culture : Cinéma : Absente, rêvée, crainte ou aimée : la femme Cinéma : Noires cités, roses sentiments Littérature : Nadhéra Beletreche, nouvelle plume militante Humour : Samia Orosemane se dévoile C de l’histoire avec Génériques : Cheikha Remitti, mère rebelle du raï Nouvelle : D’origine magique 2/3 Chronique : Être une femme



Africultures a franchi le cap des 10.000 articles depuis sa création en 1997
Nous remercions tous nos contributeurs et nos lecteurs
Inscrivez-vous à la newsletter pour suivre nos publications