Événements

Pan-Africa International – Vues d’Afrique 2007 : les journées du cinéma africain et créole
23e édition – 10 jours-101 films-Mille et une découvertes!

Français

GALA D’OUVERTURE LE 19 AVRIL À 19 H
Vues d’Afrique lance Pan-Africa International à l’Impérial (Centre Sandra et Léo Kolber, Salle Lucie et André Chagnon). Un gala haut en couleurs !
C’est le décapant Africa Paradis du Béninois Sylvestre Amoussou qui ouvre les festivités. Africa Paradis nous transporte dans un futur imaginaire où l’Afrique est entrée dans une ère de grande prospérité tandis que l’Europe a sombré dans la misère et le sous-développement. Olivier, informaticien sans travail et prêt à tout pour en trouver, vit avec Pauline, institutrice elle aussi au chômage. En raison de leur situation précaire en France, ils décident de tenter leur chance en Afrique où ils immigrent clandestinement.
Informations : www.vuesdafrique.org ou dans le programme officiel.

HOMMAGE À HENRI DUPARC
Le 18 avril 2006, le cinéma africain perd un de ses pionniers avec la disparition de Henri Duparc. Vues d’Afrique tient à souligner son apport exceptionnel au rayonnement du cinéma africain, en diffusant une rétrospective de ses grands succès : Rue princesse, Bal poussière, Une couleur café, Caramel, Abusan, Le Sixième doigt… Cet hommage se déroulera avec la participation de Madame Henriette Duparc, veuve du cinéaste et productrice. Les projections se tiendront au cinéma Beaubien et à l’ONF.

SÉLECTION INTERNATIONALE FICTION (COMPÉTITION)
Comédies, drames ou polars, les films de cette section sont pour la plupart réalisés par de jeunes cinéastes chevronnés, que Vues d’Afrique vous propose de découvrir.
Vous pourrez notamment voir Mon Colonel, le premier long métrage de Laurent Herbiet (France), une histoire qui remonte aux sombres années de la guerre d’Algérie pour élucider le meurtre d’un ancien officier français. Ce film basé sur le roman de Francis Zamponi est scénarisé par Costa Gavras.

Prix
16 films de cette catégorie (8 longs et 8 courts métrages) se disputent les prix suivants :

Prix de la communication interculturelle (long et court métrage)
Offert par la Société Radio-Canada
Prix Images de femmes
Offert par Amina et le Conseil International des Radios Télévisions d’Expression Française (CIRTEF)


Jury
Rabah Bouberras, cinéaste, Iolande Cadrin-Rossignol, scénariste, réalisatrice, productrice et consultante, Ian Oliveri, collaborateur à InformAction, Dominique Ollivier, directrice générale de l’Institut de Coopération pour l’Éducation des Adultes (ICÉA).

SECTION INTERNATIONALE DOCUMENTAIRE (COMPÉTITION)
En Afrique comme ailleurs, le documentaire n’est plus une affaire d’initiés. Les 16 films de cette section donnent un vaste aperçu des enjeux de l’Afrique moderne tout en revisitant certains épisodes de son histoire récente.

Prix
16 productions (8 longs et 8 courts métrages) convoitent les prix suivants :
Prix de la communication interculturelle
Offert par TV5 Québec-Canada
Prix Images de femmes
Offert par Oxfam Québec et Amina

Jury
Carole Laganière, réalisatrice, Guillaume Landry, chercheur, Lucette Lupien qui a dirigé l’Observatoire du documentaire du Canada, Catherine Veaux-Logeat, réalisatrice.

PANORAMA DOCUMENTAIRE (HORS COMPÉTITION)
Cette section regroupe des longs métrages documentaires réalisés pour la télévision. Vues d’Afrique les inclut à sa programmation hors-compétition grâce à la haute facture de leur réalisation et de l’intérêt des sujets qu’ils abordent. Un seul court métrage figure dans cette sélection. Il s’agit de Urbain Kam : au rythme du patrimoine de Désiré Théophile Sawadogo et Mamoudou Belemvire (Burkina Faso). Un film qui nous entraîne à la découverte du musée d’hier et d’aujourd’hui de Bobo Dioulasso, un musée consacré à la sauvegarde du patrimoine musical burkinabé. Le conservateur de cette structure sera à Montréal pour présenter le film.

AFRICA-NUMERIQUE (COMPÉTITION)
Le développement du numérique a donné un formidable élan à la production cinématographique africaine. Les coûts minimes de cette technologie permettent à de plus en plus de cinéastes africains de tourner en évitant les rigueurs des processus de financement traditionnels.
En dehors du cinéma, plusieurs feuilletons et séries à succès ont vu le jour et réussissent même à détrôner les fameux telenovelas sud-américains dans le paysage audiovisuel africain.

Prix
22 productions (6 longs, 6 courts métrages et 10 feuilletons ou série) en lice.

Prix offert par l’Organisation internationale de la francophonie et la promotion du film primé sur Télésud 3A

Jury
Patricia Bergeron, productrice, Hugo Roberge, producteur, réalisateur, Françoise Wera journaliste-réalisatrice et Mélanie Charbonneau, vidéaste.

REGARDS D’ICI (COMPÉTITION)
Par la fiction ou le documentaire, les cinéastes canadiens s’intéressent aussi à l’Afrique et aux pays créoles. Deux des films de cette catégorie (Pataswel et Amours, mensonges et conséquences) ont été tournés à Montréal par des cinéastes d’origine haïtienne (Fayolle Jean et Jean-Alix Holmand). Ils font découvrir aux cinéphiles d’ici un style fort populaire en Haïti et auprès des Canadiens d’origine haïtienne, mais très peu connu du grand public.

Prix
Prix ONF au meilleur film
Bourse spéciale à la meilleure production indépendante.

Jury
Yves Alavo, journaliste, Michel Coulombe, journaliste, Doïna Harap, réalisatrice, Édouardo Lucatero, cinéaste.

CINÉ-JEUNESSE (HORS COMPÉTITION)
Du 23 au 27 avril 2007 à 13h30, le cinéma du Parc accueille les Matinées ciné-jeunesse le volet jeunesse de Pan-Africa International, les 23es Journées du cinéma africain et créole. Ces projections sont spécialement consacrées aux enfants. Les films seront présentés et commentés soit par les réalisateurs ou un artisan du film, soit par un animateur qui connaît bien les thèmes abordés par le film.
Les Matinées ciné-jeunesse 2007 se divisent en deux parties : une programmation pour les plus jeunes et une programmation pour les adolescents.
Les matinées du 21 et 22 avril sont déjà complètes.

Les 5-12 ans
Le thème retenu pour cette section de la programmation est « Contes et légendes du désert ». Les enfants pourront s’évader avec Bab’aziz, le Prince qui contemplait son âme de Nacer Khemir (Tunisie), Gwen et le Livre de Sable de Jean-François Laguionie (France) et Zaïna, cavalière de l’Atlas de Bourlem Guerdjou (Maroc, Allemagne, France) avec Sami Bouajila qu’on a pu voir récemment dans Indigènes.

Les 12-18 ans.
Les films de cette section des Matinées ciné-jeunesse emmènent les jeunes dans deux voyages de découvertes culturelles avec Le Miroir en face d’Erica Pomerance et Hyacinthe Combary (Québec) qui nous fait vivre le voyage d’un groupe de jeunes Autochtones au Mali et La Traversée Philanthropique d’Annie Larouche-Ouellet et Marie-Pierre Savard (Québec). Deux jeunes Québécoises nous relatent leurs rencontres avec des artistes sénégalais.


Achat de billets: Vues d’Afrique (67, rue Ste-Catherine Ouest, bureau 500) ou dans les cinémas participants.