Fiche Film
Cinéma/TV Histoire/société
LONG Métrage | 2004
Malentendu colonial (Le)
Jean-Marie Teno
Titre anglais : Colonial Misunderstanding (The)
Date de sortie en France : 14/09/2005
Pays concerné : Cameroun
Réalisateur(s) : Jean-Marie Teno
Avec : Jean-Marie Teno, Jean-Marie Teno, Bärbel Mauch, Christiane Badgley
Durée : 78
Genre : historique
Type : documentaire

Français

« Lorsque les premiers missionnaires sont arrivés en Afrique, ils avaient la Bible et nous la terre. Ils nous ont demandé de prier. Alors nous avons fermé les yeux pour prier. Quand nous les avons rouverts, la situation s’était inversée. Nous avions la Bible et eux la terre. » Cette réflexion de Desmond Tutu, archevêque et Prix Nobel de la Paix (reprenant la célèbre formule de Jomo Kenyatta, premier président du Kenya), souligne le lien entre mission et colonisation.





« Allez dans le monde entier, ….. »

Au nom de ce précepte, des chrétiens sont partis prêcher l’évangile et convertir au christianisme des peuples du monde entier. Convaincus qu’ils étaient de la supériorité de la civilisation européenne, ils ont, pour la très grande majorité d’entre eux, accompagné et soutenu la colonisation en Afrique servant ainsi directement les intérêts privés et les intérêts de leurs Etats d’origine.



En s’emparant de ce paradoxe, Jean-Marie Teno reconstitue ce chapitre complexe de l’histoire de l’humanité en montrant la dialectique entre éthique chrétienne et intérêts marchands, avec pour résultat le traumatisme des colonisés et les préjugés des colonisateurs. Il confronte l’analyse d’historiens et de chercheurs africains et européens avec celle du personnel des missions, et livre des témoignages bouleversants sur la colonisation allemande et ses prolongements dans l’Afrique aujourd’hui.



Durée : 75′

Genre : documentaire

Thèmes : conversion catholique, histoire, évangélisation

Langue : Français

Support : 35 mm, couleur

Pays : France, Allemagne

Année : 2004



Réalisateur : Jean-Marie TENO





Le point de vue du réalisateur



Je me suis souvent posé la question du lien existant entre la misère sans fin de l’Afrique et la charité chrétienne que les Européens entretiennent vis-àvis d’elle depuis bientôt deux siècles.

Le terme « colonisation », porteur d’une violence inouïe, continue d’être employé avec indifférence pour commenter l’actualité mondiale, alors même qu’évoquer la colonisation européenne en Afrique reste un sujet tabou. Afin d’éviter à l’Europe de regarder en face une partie de son histoire, l’histo ire de l’Afrique semble être exclue du champ de l’histoire officielle de l’humanité, comme si la mémoire collective ne devait retenir de la tragédie coloniale en Afrique que la pro p a gande européenne qui présente la colonisation comme une mission civilisatrice.

C’est justement de cette « mission civilisatrice » qu’il sera question dans ce film. Le Malentendu colonial aborde la colonisation à travers le travail d’une société de mission : la mission de Rhénanie, qui a précédé, accompagné et a survécu à la colonisation allemande en Afrique.

Après avoir perdu une seconde fois la guerre en 1945, l’Allemagne a été obligée de regarder son histoire et de s’interroger sur son passé. Ce travail a suscité de nombreux débats, a donné naissance à une abondante littérature et à des travaux de recherche sur lesquels je me suis appuyé pour mettre en lumière les contradictions et l’hypocrisie des discours coloniaux.

Les siècles passent et l’Afrique reste toujours une terre de mission.

Les « humanitaires » d’aujourd’hui ont remplacé les missionnaires d’hier.

La colonisation a revêtu le costume de la mondialisation et, en Afrique, rien de nouveau à l’horizon : toujours un peu plus de charité et de moins en moins de justice.

Jean-Marie Teno





Un film écrit, produit et réalisé par Jean-Marie Teno

Co-produit par Bärbel Mauch



Images : Dieter Stürmer et Jean-Marie Teno

Son : Jean-Marie Teno et Paulin Tabou

Montage : Christiane Badgley

Mixage : Christophe Héral



Avec

Nolene Sodom, Dr. Zephania Kameeta, Wolfgang Apelt, Kathrin Roller, Peter Pauli, Dr. Werner A. Wienecke, Clara Himmelheber, Heidie Koch, Isaac Kamta, Prince Kum’a Ndumbe III, Paulin Oloukpona-Yinnon, Fabien Kangué Ewané, Katharina Böttner, Dr. Joachim Zeller, Kouassi Améowoyona Akakpo, Wolfgang Dörscheln, Frigga Tiletschke



Une co-production : Les Films du raphia et Bärbel Mauch Film



Avec la participation de

ZDF /ARTE

Office de Radio Télévision du Niger

La Commission Européenne (Fonds Européen de développement)

Agence Intergouvernementale de la Francophonie et CIRTEF

Ministère de la Culture (Cameroun)

Mission Evangelique Unie Wuppertal

Evangelischer Entwicklungsdienst (EED-ABP/EZEF)

Films pour un seul monde (Brot für alle/HEKS/Caritas/Fastenopfer)

Centre National de la Cinématographie (CNC)

PROCIREP/ANGOA



Distribution : Les Films du Raphia

Disponible en VàD sur Africafilms.TV

Disponible en DVD sur Raphia.fr



Lieux de tournages :

Afrique du Sud, Cameroun, Namibie, Togo et Allemagne.

Date : avril 2004

English

When the missionaries arrived, the Africans had the land and the missionaries had the Bible. They taught us to pray with our eyes closed. When we opened our eyes, they had the land and we had the Bible.
Jomo Kenyatta, Kenya’s first elected Prime Minister and President

The connection between Christian evangelism and European colonialism exposed in a documentary about Germany’s activities in Namibia, including their first use of concentration camps.

This documentary is a bold exploration of Germany’s attempts to colonise parts of Africa through religion and trade. It scrutinises the role of missionaries in laying the groundwork for colonialism in countries like Togo, Cameroon, Namibia and South Africa. Through interviews with German and African experts Teno paints a provocative picture of the relatively short but nevertheless horrific German colonial history in Africa.


Documentary | 2004 | 78 minutes
Cameroon/France/Germany

Photography: Dieter Stürmer and Jean-Marie Teno
Editing: Christiane Badgley
Sound: Jean-Marie Teno and Paulin Tabou
Sound mix: Christophe Heral

Written and directed by Jean-Marie Teno
Produced by Jean-Marie Teno and Bärbel Mauch
A co-production of Les Films du Raphia, Bärbel Mauch Films and ZDF/ARTE

PAL all zones
French, English and German subtitles



The film is Afropolitanism at its best…continually makes provocative points.
Robert Gordon, University of Vermont

Teno has been making a series of eloquent documentaries about the African legacy of colonialism. In this most recent work, Teno tells the story of the devastation of a continent with wit, irony and historical passion.
Linda Williams, University of California-Berkeley

This documentary distinguishes itself by taking a definitive point of view. Challenging Europe’s’amnesia’ surrounding the colonial era, the film interrogates the complex relationship between Europe and Africa.
Le Nouvel Observateur
(Paris)


FESTIVALS / AWARDS / SCREENINGS

Fribourg Film Festival 2005
* Screening

FESPACO 2005
* Screening

IDFA 2004
* Screening