Événements

Festival des Cinémas d’Afrique du Pays d’Apt 2006
4e édition – une exceptionnelle ouverture cinématographique sur une Afrique qui inclut les deux grands pays situés à ses extrémités, l’Egypte et l’Afrique du Sud, mais aussi ses pays frères des Caraïbes.

Français

L’hommage rendu par le cinéma aux deux grands poètes de « la négritude » Léopold Sédar Senghor (dont on fête le centenaire) et Aimé Césaire illustre aussi cette présence universelle de l’Afrique.
Des cinémas africains qui, à travers la fiction ou le documentaire, parlent plus que jamais des combats qui se livrent en Afrique, combats fratricides (jusqu’au génocide rwandais), mais aussi combats pour la liberté, pour la tolérance et le développement. Des films qui content la vie, vécue et rêvée, sa violence comme sa beauté et sa fraternité.
La rétrospective consacrée au réalisateur Abderrahmane Sissako renoue avec la démarche initiale du Festival de consacrer du temps à un grand cinéaste, qui vient nous donner aussi du temps et du bonheur.
Comme chaque année, le Festival sera l’occasion de débats et de rencontres avec les cinéastes présents, de propositions particulières pour le public scolaire et notamment d’une « journée lycéenne » en avant-première, le 7 novembre.

Au programme
Bamako
Abderrahmane Sissako (Mali, 2006, 118’VOSTF)
Cannes 2006, se’lection officielle, hors compe’tition Grand Prix du Public au Festival Paris Cine’ma 2006
avec : Ai¨ssa Mai¨ga Tie’coura Traore’, He’le`ne Diarra, Habib Dembe’le’, Dje’ne’ba Kone’, Hamadoun Kassogue’, William Bourdon, Roland Rappaport


La^che-moi, j’ai 51 fre`res et soeurs
Dumisani Emmanuel Phakathi (Afrique du Sud, 2004, documentaire, 86′,VOSTF)
Avant-premie`re

Aime’ Ce’saire, le masque des mots
Sarah Maldoror (Guadeloupe, 1987, 52′, documentaire)

Nos altres
Moussa Toure’ (Se’ne’gal, 2006, documentaire, 71′)
Avant-premie`re

Octobre
Abderrahmane Sissako (Mauritanie, 1993 – 37′ NB)
Festival de Cannes 1993 : Se’lection officielle- Un certain regard
avec Irma Apeksimova et Wilson Biyaya

La Vie sur terre
Abderrahmane Sissako (Mauritanie / Mali / France, 1998, 61′)
Festival de Cannes 1998 – Quinzaine des Re’alisateurs
avec Abderrahmane Sissako, Nana Baby, Mohamed Sissako

En attendant le bonheur (Heremakono)
Abderrahmane Sissako (Mauritanie, 2002, Fiction, 95′)
Se’lection officielle Un Certain Regard – Cannes 2002 Prix de la Critique Internationale – Cannes 2002 Grand Prix-E’talon de Yennenga – Fespaco 2003
avec Khatra Ould Abdel Kade, Maata Ould Mohamed Abeid et Mohammed Mahmoud Ould Mohamed

Rostov-Luanda
Abderrahmane Sissako (Mauritanie, documentaire, 1997 – 60′- vide’o – couleur)

La symphonie marocaine
Kamal Kamal (Maroc, 2005, fiction, 105′)
avec : Youness Megri, Abdellah Lamrani, Majdouline Idrissi, Rafik Boubker, Hicham Bahloul, Jihane Kamal
Avant-premie`re

Sotigui Kouyate’, un griot moderne
Mahamat-Saleh Haroun (Tchad, documentaire, 52 min, 1996)

Moolade’
Ousmane Sembe`ne (Se’ne’gal, 2004, fiction 100′,VOSTF)
Prix Un certain regard a` Cannes, Prix spe’cial du jury au Festival International de Marrakech (2004), Prix du Meilleur film e’tranger de’cerne’ par la Critique ame’ricaine,
Avec Fatoumata Coulibaly, Mai¨mouna He’le`ne Diarra, Salimata Traore’, Aminata Dao, Naky Sy Savane’

Daratt
Mahamat Saleh Haroun (Tchad, 2006, 100′)
63e Mostra internationale de Venise (septembre 2006) : Prix spe’cial du jury
Avant-Premie`re
Daratt est pre’sente’ en avant-premie`re a` Apt, de manie`re exceptionnelle en raison de l’amitie’ personnelle de Mahamat Saleh-Haroun pour le festival et les publics d’Apt, et de la bienveillance du Festival International du Film d’Amiens, qui a se’lectionne’ le film dans sa compe’tition officielle et e’tait en droit de re’clamer l’exclusivite’ de sa projection pendant cette pe’riode.

Lettre a` Senghor
Samba Fe’lix Ndiaye (Se’ne’gal 1997 documentaire, 49′)

Dunia
Jocelyne Saab (Egypte, Liban, 2005, fiction, 112′, VOSTF)
avec : Hanan Turk et Mohamed Mounir, « La Voix de l’Egypte » ainsi que Aida Riad, Fathy Abdel Wahab, Sawsan Badr.

Sometimes in April
Raoul Peck (Hai¨ti, 2005, fiction, 135′) Se’lectionne’ au Festival du Cine’ma de Berlin (2005) avec Debra Winger, Oris Erhuero, Eric Ebouaney.
Avant-premie`re

Kei¨ta, l’he’ritage du griot
Dani Kouyate’ (Burkina-Faso, Fiction,94′(1997)
Avec Hamed Dicko, Abdoulaye Komboudri, Sotigui Kouyate, Mamadou Sarr, Seydou Boro

Bab’Aziz (Le prince qui contemplait son a^me)
Nacer Khe’mir (Tunisie, 2005, 96′, VOSTF)
Avec Parviz Shaminkhou, Maryam Hamid, Nessim Kahloul, Mohamed Grayaa, Golshiteh Frahani.
dimanche 12 nov 21h en pre’sence de Nacer Khe’mir
Avant-premie`re