Les trésors d’oncle TOMA à la Chapelle du Verbe incarné

Théâtre du Tout-Monde accompagné dès sa création par la pensée d’Édouard Glissant, la Chapelle du Verbe incarné et ses Théâtres d’Outre-Mer en Avignon (TOMA) sont arrivés dans le paysage théâtral français en 1997 grâce à l’initiative de Greg Germain et de Marie-Pierre Bousquet, tous deux convaincus que les expressions scéniques des Outre-Mer avaient besoin d’un espace de diffusion et de visibilité. Une aventure sans pareil qui a changé en profondeur le Festival d’Avignon Off, d’autant plus que Greg Germain, dont l’engagement et le militantisme restent sans faille, en est aujourd’hui devenu le Président. Le théâtre ne se pense pas comme un espace dévolu aux expressions théâtrales du monde noir, mais avant tout comme un espace de diversité ouvert au monde entier où ces expressions trouvent une place si elles s’imposent par leur qualité.

Pendant longtemps la longue rue des Lices, en Avignon, fut le chemin le plus court pour atteindre la rue des Teinturiers depuis l’Office de Tourisme. Chaque été, des flots de festivaliers sont passés sans s’arrêter devant le numéro 21 G. Seuls quelques vacanciers égarés, le nez en l’air, remarquaient la façade touffue d’une chapelle visiblement abandonnée, lépreuse, où l’herbe poussait drue à même les pierres. « Chapelle du Verbe incarné » Drôle de coquille d’huître crasseuse et sombre¡K Mais un beau matin de juillet 1998, les grandes portes du 21 G se sont ouvertes, l’huître s’est entrebâillé...

Connectez-vous pour lire la suite de l'article...
Si vous avez déjà un compte client sur Africultures vous pouvez saisir vos paramètres d'identification :

Si vous n'êtes pas encore abonné à la revue AFRICULTURES, vous pouvez le faire en cliquant sur Adhérer.
Les images de l'article

Façade de la Chapelle du Verbe incarné, entrée du théâtre rue des Lices, en Avignon


© Sylvie Chalaye

Édouard Glissant, parrain du théâtre et de la cérémonie, Greg Germain et Marie-Pierre Bousquet, le 17 juillet 2007 pour la fête des 10 ans de la Chapelle du Verbe incarné et des TOMA, « théâtres du tout-monde », sous les auspices d'Erzuli Dahomey.


© TOMA

Façade de la Chapelle du Verbe incarné, entrée du théâtre rue des Lices, en Avignon


© Sylvie Chalaye
Partager :

Laisser un commentaire