Événements

Festival de Cinéma de Douarnenez 2011 – Afrique(s) du Sud
34ème édition. Festival culturel, festif et militant, de donner la parole à toutes les composantes de ce morceau de continent, avec une programmation inédite de 70 films, de l’Apartheid à la dernière coupe du monde de football.

Français

Le Festival de Cinéma de Douarnenez, pour sa 34e édition, sera dédié à l’Afrique(s) du Sud du 19 au 27 août 2001.

Inauguration du festival le vendredi 19 août à 18h sur la place du Festival, suivie d’une séance en plein air ouverte au public – Dans le cadre des vendredi du Port-Rhu de Douarnenez : Latcho Drom de Tony Gatlif.

Et le traditionnel Fest-Noz samedi 20 août, sous chapiteau.

Puis, durant toute la semaine, une programmation inédite de 70 films, des grands classiques à la riche création actuelle, de l’apartheid à la dernière Coupe du Monde (et après?), c’est un siècle de cinéma sud-africain et sur l’Afrique du Sud qui s’invite sur les écrans douarnenistes.

Réalisateurs d’Afrique(s) du Sud et Regards sur les Afriques du Sud.

Qu’en est-il du cinéma de résistance, du cinéma critique ? Que véhiculent les fictions, les séries, les documentaires ? Qu’en est-il des liens entre fiction et réalité, la seconde nourrissant la première ou inversement ?

Documentaires, fictions, longs et courts métrages, vidéos-création, l’exploration cinématographique abordera les esthétiques et les enjeux des créations cinématographiques sud-africaines de la manière la plus exhaustive possible.

Sur les quelques 70 films présentant l’Afrique du Sud, une trentaine sont inédits en France.

Seront abordées les cinématographies historiques, les cinémas « des blancs pour les blancs », des « blancs pour les noirs », des films « pour » noirs, les cinémas de la culture afrikaner, le cinéma missionnaire, les cinémas anti-apartheid dans le monde, les films clandestins, jusqu’aux cinématographies actuelles des nouvelles générations de cinéastes.

Grands classiques, Films de propagande, Les oeuvres mobilisatrices, Les filmographies manifestes, Le cinéma de résistance, La création actuelle…

Films de Ramadan Suleman, Olivier Schmitz, Michael Raeburn, Stephen Frears, Richard Attenborough,

Oliver Hermanus, Abdellatif Kechiche, Yolande Zauberman, Lionel Rogosin…

Mais aussi la présence de 60 invités ; une vingtaine de débats et rencontres pour mieux comprendre les cultures et la société sud-africaine ; des expositions (photos, peintures, affiches) ; une librairie dédiée aux minorités (de J.M Coetzee, Nadine Gordimer ou André Brink à Caryl Ferey et Niq Mhlongo) ; une journée littérature le jeudi 25 août ; et tous les jours des échanges et rencontres sur « la Place du Festival », lieu chaleureux et convivial où se côtoient cinéastes, festivaliers et organisateurs.

Hommages 2011 : FANON, LUMUMBA

Frantz Fanon est, né en 1925 à Fort-de-France décéde le 6 décembre 1961. Psychiatre, philosophe, tiers-mondiste, anticolonialiste, écrivain, algérien. Sa pensée est l’une des plus importantes du XXème siècle.

Patrice Lumumba, né en 1925 à Onalua, Congo belge, est assassiné le 17 janvier 1961 au Katanga. Il est le premier Premier ministre de la République démocratique du Congo de juin à septembre 1960. Héros national et figure emblématique mondiale. ». Il a en effet été assassiné par des responsables de l’État du Katanga avec l’assentiment de la sureté de l’État belge, puissance coloniale du Congo.

Autour de Fanon et Lumumba, le festival proposera plusieurs films et rencontres sur le Printemps Arabe : Algérie, Tunisie, Egypte, Libye, Syrie…

Les autres facettes de la programmation :

Grand Cru Bretagne 2011 : coups de coeur de films produits ou réalisés en Bretagne dans l’année. A partager!

La Grande Tribu : films singuliers, faits de sociétés qui nous révoltent, nous restons des cinéphiles rêveurs et engagés!

Films de Rolf de Heer, Michael Rowe, David Lachapelle…

Jeune public : films initiatiques et ateliers de découvertes de la culture sud-africaine.

Et cette année encore, une accessibilité du festival pour, et une découverte de la minorité sourde!

Grand concert de clôture le samedi 27 août (avec Sam Tshabalala – texte en zoulou, sotho, tswana, shangaan et anglais, Lesego Rampolokeng ou encore Abaye adam Abakar)

A Savage war of peace de Lawrence Dworkin – 1990
African Jim de Donald Swanson – 1949
Afrikaaps de Dylan Valley – 2010
Amandla! de Lee Hirsch – 2002
Amours zoulous de Emmanuelle Bidou – 2002
And there in the dust de Gerhard Marx – 2004
André Brink, l’africain de Jean-Marc Giri – 2010
Any Child is my child de l’IDAF – 1988
Bara, l’hôpital de la réconciliation de Michel Pomarède – 2009
Behind the rainbow de Jihan El Tahri – 2009
Beyond the shadow de Shelley Barry – 2011
Bhambatha : War of the heads 1906 de Rehad Desai – 2007
Boesman and Lena de Ross Devenish – 1974
Bram Fischer’s story de Sharon Farr – 2007
Building a nation de Joseph Albrecht – 1938
Chroniques sud-africaines des Ateliers Varan – 1988
Classified people de Yolande Zauberman – 1987
Come back Africa de Lionel Rogosin – 1959
Conte d’un mineur de Gabriel Mondlane, Nicolaas Hofmeyr – 2001
Cry Freedom de William Attemborough – 1987
De Voortrekkers de Harold Shaw – 1916
Dernière tombe à Dimbaza de Antonia Caccia – 1974
Difficult Love de Zanele Muholi – 2010
Disgrâce de Steve Jacobs – 2010
District 9 de Neil Blomkamp – 2009
End of the dialogue de Antonia Caccia – 1974
Faith’s corner de Darrell Roodt – 2005
Fokofpolisiekar de Bryan Little – 2009
Fools de Ramadan Suleman – 1997
Forest of crocodiles de Mark Aitkin – 2010
Ganster project de Teboho Edkins – 2011
Generations of resistance de Peter Davis – 1979
Have you heard from Johannesburg? de Connie Field – 2006
Have you seen the Drum recently de Jurgen Schadeberg – 1989
Hijack Stories de Oliver Schmitz – 2001
In darkest Hollywood de Peter Davis, Daniel Riesenfeld – 1993
Izulu Lami (My secret sky) de Madoda Ncayiyana – 2009
Joburg Stories de Oliver Schmitz et Bryan Tilley – 1997
Jump the gun de Les Blair – 1997
La caméra de bois de Ntshavheni Wa Luruli – 2004
La commission de la vérité de André Van In – 1999
La republiques des Boers de l’INA – 1961
L’Afrique du Sud aujourd’hui de l’INA – 1986
Le secret de Chanda de Oliver Schmitz – 2010
Leaving Mandela park de Saskia Vredeveld – 2010
Les dieux sont tombés sur la tête de James Uys – 1980
Les Tribus blanches de l’INA – 1989
Mandela de Angus Gibson – 1996
Mapantsula de Oliver Schmitz – 1989
Marigolds in August de Ross Devenish – 1980
Mon nom est Tsotsi de Gavin Hood – 2006
My beloved country: The extreme right in South Africa
My country my hat de David Bensusan – 1981
My vote is my secret de Donne Rundle, Julia Anderson – 1994
N’ai the story of a ! kung woman de John Marshall – 1978
Nothing but the truth de John Kani – 2010
Paris je t’aime – Place des fêtes de Oliver Schmitz – 2009
Proteus de Jack Lewis & John Greyson – 2003
Rhodesia Countdown de Michael Raeburn – 1969
Robyn Orlin, de Johannesburg au Palais Garnier de Philippe Lainé, Stéphanie Magnant – 2008
Rythm of resistance de Jeremie Marre – 1979
Schadeberg Black & White de Peter Heller – 2009
Sea point days de François Verster – 2008
Shirley Adams de Oliver Hermanus – 2009
Shooting Bokkie de Rob de Mezieres, Adam Rist – 2003
Shot Down de Andrew Worsdale – 1987
Skin (never give up) de Anthony Fabian – 2008
Son of a man de Mark Dornford May – 2006
Song of Africa de Emil Nofal – 1951
State of violence de Khalo Matabane – 2010
Story of a beautiful country de Khalo Matabane – 2004
Tengers de Michael Rix – 2007
Thato de Teboho Edkins – 2011
The Battle of Johannesburg de Rehad Desai 2010
The Burning de Stephen Frears – 1964
The Crest hotel de Richard Mark Dobson – 2010
The Grass is singing de Michael Raeburn – 1982
The Guest: An Episode in the Life of Eugene Marais de Ross Devenish – 1977
The Stick de Darrell Roodt – 1987
The Sun will rise de l’IDAF – 1982
Triomf de Michael Raeburn – 2008
True Love de Teboho Edkins – 2010
Ubuhle Bembali de Emmanuelle Bidou – 2000
Une saison blanche et sèche de Euzhan Palcy – 1989
Vénus noire de Abdellatif Kechiche – 2009
Wa’ N Wina de Dumisani Phakathi – 2001
When we were black de Khalo Matabane – 2006
Where do I stand? de Molly Black – 2010
White Laager de Peter Davis – 1977
White poverty in the new South Africa de Saskia Vredeveld – 2009
You have struck a rock de Debbie May – 1981
Zimbabwe, de la libération au chaos de Michael Raeburn – 2003
Zulu Love letter de Ramadan Suleman – 2004
Zwelidumile de Ramadan Suleman – 2009
U-Carmen eKhayelitsha de Mark Dornford May – 2006