Corps et mise à nu

Koffi Kwahulé répond aux questions des étudiants de l'Institut d'Etudes Théâtrales

Université de Paris III Sorbonne Nouvelle
Lire hors-ligne :

Comment en êtes-vous venu à l’écriture théâtrale ? Disons qu’en tant que comédien noir (car je suis comédien de formation) les rôles, si j’ose dire, ne couraient pas les castings, et lorsqu’on m’en proposait j’avais l’impression que cela n’avait rien à voir avec moi, tout simplement parce que ce n’étaient pas des rôles… D’où la nécessité d’écrire pour soi des matériaux de travail. Je m’étais déjà essayé à l’écriture en Côte d’Ivoire, mais c’était pour faire comme les autres, confronter mon désir aux désirs des autres. Une fois en France, j’ai eu l’impression que l’écriture ne tenait pas compte de l’élément essentiel de la cérémonie théâtrale, le com&...

Connectez-vous pour lire la suite de l'article...
Si vous avez déjà un compte client sur Africultures vous pouvez saisir vos paramètres d'identification :

Si vous n'êtes pas encore (ou plus) abonné à la revue AFRICULTURES, vous pouvez le faire en cliquant sur Adhérer.

Ce contenu vous intéresse ? Africultures a besoin de vous pour continuer d'exister. Alors soutenez-nous !

Laisser un commentaire