D’un KO à l’autre : boxe, théâtre et musique chez Kossi Efoui et Koffi Kwahulé

Cette vieille magie noire de Koffi Kwahulé et L’entre-deux rêves de Pitagaba conté sur le trottoir de la radio de Kossi Efoui sont deux pièces qui évoquent le destin d’un boxeur déchu. Ces dramaturgies du k.-o sont traversées par les champs musicaux du jazz et du carnaval dont la turbulence organise la cadence du texte et libère une violence verbale et physique. Sylvie Ngilla examine ici la mise en écriture chaotique de ces dramaturgies du k.-o dont les rythmes oscillent en permanence dans des entre-deux spatio-temporels. À l’instar du jazz et du carnaval, la boxe participe à la musicalité des pièces de Kwahulé et d’Efoui. Entre les échanges des rythmes, des mots et des coups, chaque boxeur met en scène les rêves et les possibles d’une communauté prête au sacrifice de ses idoles.

La boxe, le théâtre et la musique sont des arts de la performance et de la représentation qui convoquent la puissance des corps et des rythmes des entre-deux. Les entre-deux se jouent à plusieurs niveaux, en tant qu’échange entre deux corps ou éléments et en tant que configuration complexe et intermédiaire. Dans ces espaces de rencontre des entre-deux se constitue l’entremêlement de la boxe, du théâtre et de la musique dans deux dramaturgies contemporaines, Cette vieille magie noire de Koffi Kwahulé et L’entre-deux rêves de Pitagaba conté sur le trottoir de la radio de Kossi Efoui. Les deux pièces ont pour sujet principal la vie d’un boxeur. La pièce de Kwahulé retrace l’ascension et la déchéance du boxeur Shorty sur les rings new-yorkais. ...

Connectez-vous pour lire la suite de l'article...
Si vous avez déjà un compte client sur Africultures vous pouvez saisir vos paramètres d'identification :

Si vous n'êtes pas encore abonné à la revue AFRICULTURES, vous pouvez le faire en cliquant sur Adhérer.
Les images de l'article
Virgile Mfouilou et Valérie Bélinga dans "Cette vieille magie noire" misc de Claude Bokhobza à l'Atelier du Plateau de Paris en 2007
© Andréa Florès
Virgile Mfouilou et Koffi Kwahulé dans "Cette vieille magie noire" misc de Claude Bokhobza à l'Atelier du Plateau de Paris en 2007
© Andréa Florès ph. Andréa Florès
Virgile Mfouilou dans "Cette vieille magie noire" misc de Claude Bokhobza à l'Atelier du Plateau de Paris en 2007
© Andréa Florès
Partager :

Laisser un commentaire